Focus

Aaron Mooy, The Australian Zidane

Huddersfield est la surprise de ce début de saison et leur homme phare – à la coupe de cheveux mélangé entre Voldemort et Walter White – se distingue particulièrement. Focus sur Aaron Mooy.

Formé aux New South Wales Institute of Sport, il sera détecté par Chris Sulley, l’australien débarque donc en Europe, à Bolton, là où il terminera sa formation de jeune footballeur. Mais ce n’est pas assez pour le numéro 10, manque de confiance et de promesses d’intégration en équipe première, Aaron décide d’aller voir ailleurs.
C’est donc âgé de 20 ans, que l’australien débarque à St. Mirren, en Ecosse, il y jouera 30 matchs pour 2 petits buts et 3 passes décisives, correct mais rien d’étincelant. Il ne restera en Ecosse seulement deux petites saisons.

Retour au bercail

Portrait de Aaron Mooy sous le maillot de Western Sydney Wanderers
À une époque, Aaron Mooy avait des cheveux (Source: Zimbio.com)

Lors de la saison 2012-2013, il décide donc de retourner chez lui et de jouer pour le Western Sydney, ses statistiques augmentent légèrement avec 5 buts et 3 pds mais ce n’est pas les stats qu’il faut regarder avec ce type de joueur, véritable plaque tournante, véritable meneur de jeu. Il sera appelé par Holger Osieck pour les éliminatoires de la coupe d’Asie, une bien belle récompense. Depuis lors il ne quittera plus ses camarades de sélections et compte 22 matchs et deux buts à son actif.

2014 fût une année primordiale pour Aaron, il sera transféré à Melbourne City, club associé à Manchester City, de quoi s’offrir un beau tremplin dans les années qui viennent. Avant ça il va ravir, avec la manière, les supporters de Melbourne. 53 matchs, 18 buts, 14 passes décisives, c’est bon il est lancé et personne ne l’arrêtera. En 2016, il sera donc élu dans l’équipe type de l’année australienne et signera gratuitement à Manchester City dans le cadre de l’association des deux clubs.

British Touch

Aaron Mooy avec le maillot jaune et noire de Huddersfield
Source: Twitter.com/AaronMooy

Mooy ne connaîtra pas le goût de la tenue Citizens, pour acquérir de l’expérience et bénéficier de temps de jeu, il est envoyé à Huddersfield en Championship, le début d’une belle histoire. Inutile de préciser qu’il finira dans l’équipe type du championnat et que les hommes de David Wagner accrochent une place en Premier League. 53 matchs, 5 buts 11 pds, Aaron Mooy devient une star du côté d’Huddersfield. Pénétration dans la défense, cruelle en 1 contre 1 face à ses vis à vis, talonnade, frappe de loin et transversales, il en fait voir des vertes et des pas mûres à tout le Championship. Cette saison il découvrira donc pour la première fois la Premier League et toujours avec les Terriers puisqu’il signera un contrat de 3 ans contre un modeste chèque de 9 millions pour City. Et la question que tout le monde se pose maintenant : où s’arrêtera le chauve le plus séduisant des pelouses anglaises ?

L’auteur

Leicester City France

Leicester City France