Retro

The Great Escape of West Brom

En ce Lundi de Pâques on a eu une belle surprise : le limogeage d’Alan Pardew quelques mois après son arrivée où il avait le devoir de sauver une équipe aux abois. Résultat : 1 victoire en 18 matchs et les cloches de Pâques sonnant le glas de sa vie dans les Midlands de l’Ouest. Mais West Brom a déjà fait une remontada en 2004-05, devenant ainsi le premier club à se maintenir après avoir été dernier à Noël, bref suivez-nous dans ce retour vers le futur.

L’histoire se répète-t-elle toujours deux fois ?

« Nous donnons toute notre énergie et notre soutien pour aider Alan Pardew et les joueurs à réaliser une nouvelle Great Escape. » Ces propos appartiennent au chef exécutif de West Brom, Mark Jenkins, qu’on pouvait retrouver sur le programme du match du 5ème tour de la FA Cup où les Baggies s’étaient fait sortir par Southampton.

Darren "Big Dave" Moore arrose un Bryan Robson en sueur tout au long de la saison. (Source : Birminghammail.co.uk)
Darren « Big Dave » Moore arrose un Bryan Robson qui était en sueur tout au long de la saison. (Source : Birminghammail.co.uk)

Jenkins était déjà en poste lors de cette échappée belle (oui c’est la traduction française) qui avait vu des Baggies démarrer une saison similaire à celle-ci, Gary Megson coach de West Brom depuis 2000, démarre cette saison 2004-05 de la pire des manières, 11 matchs sans victoire qui lui vaudra d’être limogé le 26 octobre alors qu’il avait prévu de quitter le club à la fin de la saison. C’est une légende de Manchester United, Bryan Robson, qui arrive le 9 novembre 2004 qui a la tâche de sauver son club formateur de la relégation, 23 ans après l’avoir quitté. À la différence d’aujourd’hui, West Brom disposait de plusieurs joueurs moteurs de qualité arrivés l’été précédent comme Martin Albrechtsen, Kevin Campbell, Zoltàn Gera, Kanu et de Robert Earnshaw. Un effectif qui respirait davantage la vitalité que celui qu’on connait actuellement à West Brom, l’arrivée de Kieran Richardson en prêt de Manchester United lors du mercato hivernal va intensifier cette dynamique, contrairement à aujourd’hui où Gareth Barry est bien trop seul depuis le départ de Darren Fletcher, sauf quand il s’agit de s’amuser avec un taxi espagnol…

The Remontada

West Brom était donc la lanterne rouge de la Premier League pendant la plus grande partie de la saison, lors du Boxing Day l’équipe pointait à 8 points du premier non-relégable après une défaite 4-0 face au rival de Birmingham City.

West Brom 7ème sur les 11 derniers matchs. (Source : transfertmarkt.co.uk)
West Brom 7ème sur les 11 derniers matchs. (Source : transfertmarkt.co.uk)

Comme le printemps fait fondre les doutes de l’hiver, c’est lors du match retour face à ce même rival (2-0) à domicile que les hommes de Bryan Robson sonnent la charge pour une vraie remontada. Une série de 11 matchs où les Baggies remportent 4 de leur 6 victoires de la saison pour 3 défaites, avec un triplé du gallois Rob Earnshaw face à Charlton alors classé 7ème (1-4, 30ème journée), un but salvateur de Zoltàn Gera face à Everton (1-0, 31ème journée) ou l’égalisation à la dernière minute de Paul Robinson face à Aston Villa (1-1, 32ème journée). Le match le plus mémorable demeure ce match nul à Old Trafford (1-1) où Earnshaw inscrit un penalty, score inespéré pour cette équipe qui était destinée à la relégation. Cependant ce parcours digne d’un prétendant à l’Europe n’a pas été suffisant pour extirper West Brom de cette dernière place, tout devait se jouer lors la dernière journée de la saison 2004-05.

Survival Day

L’expression « Survival Day » est le titre inventé par Sky Sports à ce thriller où pour la première fois depuis l’instauration de la Premier League, aucun club n’était assuré d’être relégué avant le dernier match de la saison. West Brom (20ème, 31 points), Crystal Palace (19ème, 32 points, -20), Southampton (18ème, 32 points, -20) et le premier non-relégable Norwich City (33 points), on avait tous les ingrédients étaient réunis pour nous offrir un scénario hollywoodien. Crystal Palace concède le nul à Charlton (2-2) pendant que Southampton perd face à Man Utd (1-2) après avoir mené au score alors que le seul club qui avait son destin entre ses mains, Norwich, se fait atomiser à Fulham (6-0). West Brom remporte une victoire épique face à Portsmouth (2-0) avec des buts d’Horsfield et de Richardson, fin du temps réglementaire et les fans envahissent le terrain. Il y a également des fans de Pompey qui se sont joints à la fête, cette victoire officialisait aussi la relégation de l’ennemi de la South Coast, Southampton. Incroyable histoire pour un club qui a passé la quasi-totalité de la saison dans la zone rouge et qui se sauve à la toute fin, la preuve en est que West Brom a le plus petit total de l’histoire de la Premier League en termes de points pour un club maintenu (34).

Geoff Horsfield délivre The Hawthorns. (Source : Nick Potts/PA)
Geoff Horsfield délivre The Hawthorns. (Source : Nick Potts/PA)

Cette Great Escape n’a pas eu la postérité espérée pour autant puisque West Brom sera relégué la saison suivante à 2 matchs avant la fin. Cette histoire sans lendemain demeure dans toutes les têtes encore aujourd’hui au Hawthorns mais Jenkins n’a jamais réussi à rééditer l’exploit, pas même lors de la relégation en 2009 et on imagine en aucun cas le revoir cette saison dans la banlieue de Birmingham.

Article précédent

Premier League - Episode 32 : Les retrouvailles

Article suivant

Ligue des Champions : Acte 2 - Scène 1, un duel fratricide

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *