Tour d'Europe

Day 6 – Reçu 5/5 !

Oubliez le Brexit, cette année 2018 sera avec les clubs anglais en Ligue des Champions, les 5 clubs sont qualifiés dont 4 en pôle position. Theresa May aura beau essayé, hard ou soft Brexit, elle devrait s’inspirer des exploits des clubs du Royaume sur la scène continentale.

Manchester United FC 2-1 CSKA Moscou

Vainqueur du Groupe A ! Mourinho a respecté l’enjeu du match ainsi que ses adversaires du soir en alignant plusieurs cadres (Lukaku, Valencia, Rashford et Pogba) et a relancé également Luke Shaw qui a encore tout à prouver, lui qui semble être sur le départ par rapport à son manque de condition physique et mentale selon Rio Ferdinand, Steven Gerrard et Alan Shearer sur BT Sport avant la rencontre. Mais le petit Luke Shaw a fait ce qu’on lui a demandé, il a défendu, il a apporté offensivement, très bon dans la transition mais qui a été victime des ballons aériens derrière son dos. Dans ce match, Man Utd a dominé mais n’a pas réussi à marquer et s’est même fait peur sur l’ouverture du score par Vitinho juste avant la pause. Le CSKA a ensuite tenté de cadenacer le but d’Igor Akinfeev mais c’était sans compter les deux buts éclairs des Red Devils, d’abord sur une formidable ouverture de Pogba a la Pirlo pour Lukaku qui marque et se fait du bien. Le second but vient de Rashford sur une très beau ballon de Juan Mata. Victoire 2-1, alors que Man Utd ne devait pas perdre par plus de 4 buts d’écart, ils emportent ce match et s’offrent une première place synonyme de tête de série pour le tirage des huitièmes.

Old Trafford
Invaincu au Théâtre des Rêves depuis 40 matchs. (Source @ManUtd)

Chelsea FC 1-1 Club Atletico de Madrid

Une vraie affiche comme on les aime, Chelsea accueille l’Atletico, Conte contre Simeone act II, une première place pour Chelsea et une qualifications en huitièmes pour l’Atletico, on avait tous les ingrédients pour une belle rencontre. On y a eu droit, un Chelsea des grands jours, un milieu à trois Fabregas-Kanté-Bakayoko qui n’a laissé aucun espace et qui a su protéger la défense qui n’en avait pas tant besoin vu comment Andreas Christensen a fait un match excellent. Les deux pistons, et surtout Victor Moses, ont su rapidement remonter les ballons et offrir les solutions, aux deux attaquants Morata qui continue de progresser match après match et d’Hazard en feu qui, nous le rappelons, est repositionné neuf et demi. Et qu’importe le but de Saul Niguez sur la seule erreur défensive du match de la part des Blues, Chelsea méritait tout de même de remporter le match, mais rien n’y a fait, pas même Batshuayi rentré en fin de partie qui a manqué d’un cheveux de reproduire son but dans les arrêts de jeu à Madrid. Dommage… Chelsea termine deuxième dans ce groupe où la Roma qui s’est imposée face à Qarabag (1-0). Comme lot de consolation on peut considérer que la mauvaise passe de début de saison est finie et que Chelsea est une autre équipe depuis et aussi depuis le match au Stade Olympique de Rome. Bref, ça ne va pas être facile vu les adversaires qui seront au programme pour les Londoniens avec le Besiktas mais surtout le Barça et le PSG comme adversaires potentiels.

Liverpool FC 7-0 FK Spartak Moscou

« La finale de ce groupe » : c’est ce qu’on nous avait promis, réalité : une promenade de santé de la part de Reds. Un match réussi du début à la fin, une démonstration dans tous les compartiments de jeu, la tactique, le physique, l’altruisme… Pas besoin d’en rajouter je pense que vous avez compris. En plus du gegenpressing qui a fonctionné avec brio, aidés par des moscovites qui n’avaient pas la tête à ça (sûrement au derby de Moscou qui pointe le bout de son nez ce week-end) et cela s’est remarqué lors des phases de pressing des visiteurs, aucune coordination, aucune cohésion, il suffisait de passer la première ligne de joueurs pour s’en défaire. Alors que les Reds eux ont montré qu’ils étaient synchrones et un bloc équipe très fort, et surtout le quatuor offensif (Mané, Salah, Firmino et Coutinho) qui ont fait vivre une soirée infernale aux visiteurs. En particulier Philippe Coutinho qui est allé de son triplé et est devenu le premier joueur de Liverpool a inscrire un hat trick depuis Yossi Benayoun (un certain 6 novembre 2007 contre Besiktas, 8-0). On a aussi apprécié l’entrée de James Milner à la 46ème minute (remplaçant Alberto Moreno sorti sur blessure) et qui a délivré 3 passes décisives en exactement 30 minutes. Liverpool envoie un message fort aux concurrents avec cette fessée, même si on le sait, ces Reds demeurent irréguliers, espérons qu’ils ne nous déçoivent pas, en attendant, ils sont la deuxième attaque de cette compétition avec 23 buts derrière le PSG qui est à 25. À suivre.

Mo Salah
Attrape Salah si tu peux ! (Source : Reuters)

FC Shakthar Donetsk 2-1 Manchester City FC

Assurée de terminer première de sa poule en Ligue des Champions avant ce match en Ukraine, Guardiola disait vouloir jouer cette ce match à fond par respect pour la compétition et pour le Napoli… En réalité on a eu droit à un crash test avec ce 3-4-3 pas du tout adapté aux joueurs utilisés, notamment sur les côtés, Guardiola a démontré qu’il pensait surtout au derby de Manchester qui se joue ce week-end. On a pas vu les Cityzens jouer ce soir, rien à se mettre sous la dent surtout que les plus belles actions viennent des joueurs du club ukrainien et un but magnifique de Bernard sur une frappe enroulée, à avoir absolument ! La réduction du score vient en fin de match sur un penalty généreusement accordé à Gabriel Jesus et transformé par le Kun. Voilà, tout comme Guardiola qui a fait l’impasse sur ce match nous on le fait sur ce résumé, en plus les Cityzens ont connu leur première défaite de la saison…

Paulo Fonseca alias Zorro
Paulo Fonseca a promis de se déguiser en Zorro en cas de qualifications du Shakthar en huitièmes. On dirait plus un mec qui va en soirée BDSM… (Source : footballitalie)

Tottenham Hotspur FC 3-0 APOEL Nicosie

Tottenham a du mal en championnat mais brille en Ligue des Champions et avant ce match est assuré de terminer premier de son groupe, pas mal quand on sait que ce groupe comportait le Real Madrid, le Borussia Dortmund et l’adversaire du soir, l’APOEL Nicosie. Belle occasion pour Pochettino de ménager quelques joueurs et de faire tourner l’effectif avec Vorm, Foyth, Nkoudou et Llorente tous titulaires. C’était clairement un match d’exhibition sur le terrain et dans les tribunes avec des supporters relativement calmes tout comme les joueurs qui l’emportent tranquillement 3-0. Notre Georges-Nkdou et Llorente ont marqué leur premier but sous le maillot des Spurs dans une rencontre comme nous l’avons dit, sans enjeu. Au passage cette victoire anecdotique porte à 16 le nombre de points soit le meilleur total en phase de poules cette saison. Le seul point noir de la soirée c’est la petite dispute entre Danny Rose et Mauricio Pochettino, lorsque l’arrière gauche recevait des soins pour un saignement à l’oreille, on a cru voir son dernier match avec les Spurs ce soir mais à la fin du match les deux se sont fait un câlin. Rassurant ?

Serge Aurier et Heung-Min Son
Aurier s’est bien intégré à Tottenham, la preuve il a son propre check avec Son. (Source : @SpursOfficial)
Article précédent

Premier League - Episode 15 : Man City au sommet, match épique à l'Emirates

Article suivant

Day 6 - Pour du beurre ?

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *