Tour d'Europe

Day 6 Ligue Europa – Rien à déclarer ?

Les deux clubs de Londres encore engager en Ligue Europa étaient bien qualifiés et assurés de terminer premiers de leur groupe. C’était donc l’occasion de revoir certaines têtes, de faire tourner et d’essayer de nouvelles choses, quand on ne voyait pas le pire du football…

Arsenal 1-0 FK Qarabag 

Pour certains, ce genre de rencontre ne signifie rien, pour d’autres, être sur le terrain est synonyme de bonheur, c’était le cas de Laurent Koscielny.

Laurent Koscielny a effectué un bon retour, sans incident majeur, jusqu’à sa sortie à la 72ème minute sous une standing ovation. Ce retour à 33 ans suite à une rupture des tendons d’achille, une échéance étant “plus qu’un simple match“, en ajoutant, “le mois de mai est loin derrière moi et jouer m’a tellement manqué.” Son retour et celui d’autres défenseurs comme Nacho Monreal ou Maitland-Niles semblent arriver à point nommé, comblant les absences des blessés comme Mustafi, Mavropanos ou encore Holding. Un autre, Mesut Özil a aussi montré le bout de son nez, malgré le nouvelle saison de Fornite, en délivrant de belles galettes tout au long de la partie, notamment sur sa jolie passe décisive en direction d’Alexandre Lacazette, unique buteur de la rencontre.

Quant à la rencontre qui s’apparentait à un match amical sans enjeu ou presque, le seul étant de savoir si Arsenal allait continuer sa série de 22 matchs invaincus lors de la réception du club azéri.

C’est donc une rencontre où on a revu quelques jeunes qui ont joué lors des rencontres précédentes en Europa League comme Eddie Nketiah, Joe Willock et Bukayo Saka, jeune ailier de 17 ans issu des équipes des jeunes d’Arsenal. C’est d’ailleurs le 11ème joueur de l’Academy a avoir été utilisé cette saison par Unai Emery, ce dernier leur donnant la chance d’évoluer et de progresser aux côtés de séniors les guidant à travers la partie.

Victoire tranquille et Arsenal en a profité pour faire tourner en donnant du temps de jeu à ceux qui en ont besoin. Les Gunners vont jouer 4 matchs en 10 jours, avec comme climax ce déplacement à Anfield le 29 décembre. Emery va connaître sa première période de fêtes en tant qu’entraîneur d’un club de Premier League, il va faire en sorte d’avoir la meilleure équipe et va apprendre à faire tourner, chaque retour de joueur est une aubaine.

MOL Vidi FC 2-2 Chelsea

On ne va pas jouer les hipsters du ballon rond, on ne connaissait pas le MOL Vidi Football Club (ex-Videoton FC) avant cette saison, après ces deux matchs et ce dernier en Hongrie, c’est fait.

C’était triste à avoir… (Photo : Matthew Childs / Action Images via Getty)

Plus sérieusement, quatre jours après la condamnation des supporters des Blues ayant insulté Raheem Sterling, d’autres ont chanté des refrains antisémites au Vidi Stadion ce soir-là. Le club de Chelsea qui semblait vouloir passer à autre chose, s’est retrouvé à nouveau dans une situation délicate, un porte-parole s’est même exprimé : 

L’antisémitisme ou n’importe quel autre haine fondée sur la race ou la religion est considérée comme une horreur par le club et par une écrasante majorité des fans de Chelsea . Cela n’a en aucun cas sa place à Chelsea ou dans nos associations. Nous l’avons déclaré haut et fort à de nombreuses occasions via le propriétaire, la direction, les entraîneurs et les joueurs. […] Chaque individu qui n’a pas l’intelligence de comprendre ce message simple fait la honte du club en utilisant des termes ou en commettant des termes antisémites ou racistes et sera combattu sans relâche par le club.”


Sur le terrain, ce sont deux joueurs qui se sont illustrés par deux coup francs, le premier étant l’oeuvre de Willian, le seul joueur sur le terrain à avoir participé à la rencontre face à City, à la demi-heure de jeu mais le Vidi est rapidement revenu au score via le but contre-son-camp d’Ethan Ampadu.

On a eu l’occasion de voir un peu plus de Callum Hudson-Odoi qui a notamment délivré quelques ballons en direction d’Alvaro Morata, ce dernier sorti sur blessure à la mi-temps suite à un coup reçu au niveau du genou.

Sarri a profité du match pour faire tourner en alignant des joueurs comme Ross Barkley, Ruben Loftus-Cheek, Emerson, Zappacosta ou encore Christensen. Cette rotation a fait du mal aux Blues qui ont couru après le score après le second but encaissé peu avant l’heure de jeu avant l’égalisation sur le formidable coup de patte de Giroud, entré en jeu à la place de Morata.

Match sans enjeu pour des Blues qui étaient déjà assurés de terminer leaders du groupe. Malheureusement, ce n’est pas cela qu’on retiendra de cette rencontre et nous n’en avons pas fini d’en parler…

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.