Tour d'Europe

Day 6 – Pour du beurre ?

Une journée qui ne servait à rien ? Oui au niveau de l’enjeu des qualifications. Alors qu’Arsenal est déjà assuré de terminer premier et Everton d’être éliminé, il y avait une volonté de se rassurer et de faire tourner les effectifs. Bon d’accord on cherche des raisons de suivre cette dernière journée, mais on est d’accord : les matchs d’Arsenal seront plus sexy au printemps.

Apollon Limassol FC 0-3 Everton FC

Est-ce qu’Everton va mieux ? C’est pas avec ce match et face à des plots qu’on vous le dira. En tous cas, il n’y avait aucun titulaire indiscutable (sans doute pour préparer le derby de Liverpool) et certains joueurs ont eu la possibilité d’avoir du temps de jeu et de s’époumoner à Chypre. On a vu des nouvelles têtes (oui il y avait quasiment toute la réserve d’Everton dans le groupe) et aussi un joli doublé d’Ademola Lookman en 7 minutes (21ème et 28ème minute), pas mal le petiot. Aussi un deuxième but de la saison pour Nikola Vlasic vers la fin du match. Entre les deux, un match plutôt ennuyant où la seule chose intéressante c’était de savoir si Lookman allait inscrire un triplé, c’est pour dire. On reste tout de même déçu d’Everton et on espère voir beaucoup mieux cette saison, à commencer ce week-end.

Ademola Lookman
Ademola Lookman le turfu. (Source : @Everton)

Arsenal FC 6-0 BATE Borisov

Aussi un match qui sert à faire tourner l’effectif, mais au contraire d’Everton, Arsenal est premier et peut donner du temps de jeu à l’équipe consacrée à l’Europa League et à d’autres en manque de temps de jeu. Ce Hlebico c’était plutôt un match d’exhibition, pour preuve l’équipe biélorusse n’a opposé aucune résistance. On a eu le droit de voir des buts de Debuchy et surtout de Wilshere et ça fait plaisir et il ne manquait que Coquelin pour avoir une soirée totalement réussie. En parlant de Francis, on a eu droit à de belles orientations de jeu couplé à un Elneny à peu près partout dans sa zone de jeu. Le bloc haut du BATE Borisov était une mauvaise imitation du pressing haut avec des joueurs perdus face à un bloc défensif d’Arsenal autoritaire à l’image d’un Chambers impérial. Mais celui qui a parfaitement profité du travail du duo Coquelin-Elneny c’est bien Wilshere qui a adoré endosser ce costume de maestro. Renversements, passes laser… Véritable coeur d’Arsenal, c’est lui qui a permis à ses coéquipiers de briller ce soir. Bref, c’était pas Man Utd en face mais c’est quand même rassurant de voir les Gunners jouer aussi bien.

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.