Tour d'Europe

Day 4 Europa League – Qualifications pour les clubs de Londres

Nos clubs engagés en Europa League connaissent une campagne beaucoup moins tumultueuse que ceux en Ligue des Champions. Les deux clubs de Londres pouvaient se qualifier pour la prochaine phase dès cette journée, et c’est mission réussie.

Bate Borisov 0-1 Chelsea

Par Celestin

En déplacement ce jeudi à Borisov, petite ville située à 70km de la capitale Biélorusse (Minsk) et après trois victoires en autant de matchs en Europa League, les Blues avaient l’occasion, en cas de succès contre le BATE Borisov, de sortir de leur groupe très abordable et donc de se qualifier pour les 1/16es de finale.

Toujours dans l’optique d’aborder cette compétition avec sérieux, Maurizio Sarri avait aligné un onze assez fort composé à la fois de titulaires habituels (Hazard, Jorginho, Kepa), de titulaires réguliers (Pedro, Barkley, Giroud) et de joueurs cantonnés à un rôle de remplaçant depuis l’arrivée du tacticien Italien (Cahill, Zappacosta, Emerson, Christensen, Loftus-Cheek).

Dès le début de la rencontre, on se rend rapidement compte que la physionomie du match ne sera pas celle de la rencontre aller disputée à Londres et largement maîtrisée par Chelsea (victoire 3-1). Fort du soutien de son public, le club biélorusse pousse fort durant les vingt premières minutes et tape même le montant adverse. Chelsea peine à rentrer dans sa partie et pêche à imposer une intensité pouvant déstabiliser l’adversaire, bien qu’ayant la possession la majeure partie de la première période.

Premier but en club pour Olivier Giroud permettant à Chelsea de se qualifier pour les 1/16 de finale de l’Europa League. (Photo : Darren Walsh)

En seconde mi-temps, même scénario. Les Blues ont la balle mais ne se montrent que trop peu dangereux, jusqu’à l’ouverture du score d’Olivier Giroud d’une belle tête sur un centre parfait d’Emerson. Le premier but en club de la saison pour l’international français.

Mais les biélorusses ne se laissent pas abattre pour autant et réagissent dans la foulée en tapant cette fois la barre transversale et en se procurant une autre énorme occasion. 

Chelsea, très chanceux de ne pas s’être fait rejoindre, souhaite sans succès breaker, la faute à des frappes lointaines pas assez dangereuses et à une exploitation en contre trop maladroite des espaces laissés par le Bate qui pousse quant à lui pour égaliser.

Les biélorusses n’arriveront finalement pas à rejoindre Chelsea, malgré une troisième tentative qui trouve une nouvelle fois le montant de Kepa dans le temps additionnel.

Score final, 0-1. Un Chelsea chanceux de ne pas avoir encaissé avec cette défense remaniée et encore une fois très passive  fait néanmoins le travail en engrengeant sa quatrième victoire en quatre matchs d’Europa League et valide ainsi sa qualification pour la phase éliminatoire. Les londoniens qui recevront Everton dimanche, restent invaincus cette saison.

Arsenal 0 – 0 Sporting CP

Par William

À Londres cette fois, Arsenal, toujours sur sa lancée de 3 victoires en Europe League et de 14 matchs consécutifs sans défaite (TCC), après avoir arraché la victoire au Portugal (0-1, but de Danny Welbeck), recevait à l’Emirates, le Sporting CP dans un match des plus décevants.

Le club portugais, affrontait Arsenal avec un nouveau manager – Tiago Fernandes, qui effectue l’intérim après le limogeage de Jose Pereiro. Sous sa houlette, le Sporting a enchaîné deux victoires en championnat.

Sur le banc d’Arsenal, Unai Emery, en conférence de presse d’avant match (à lire ici) avait évoqué l’importance de l’Europa League dans la saison d’Arsenal et le travail effectué, ainsi que l’objectif évident en cette phase de poules – la 1ère place.

« Nous voulons nous concentrer sur deux aspects – le premier, c’est cette compétition, qui est très importante pour nous. C’est un moyen [de gagner] un trophée et d’accéder à la Ligue des Champions l’année prochaine. Le deuxième aspect est notre travail, continuer à s’améliorer et continuer avec les joueurs, qu’ils acquièrent des responsabilités et de la confiance. L’objectif principal pour nous c’est de finir premier du groupe. » (Traduction : Gunners FR)

Comme attendu, les canonniers ont aligné une équipe largement remaniée par rapport à celle qui a joué le choc contre Liverpool samedi dernier (1-1). Cech de retour dans les buts, Lichtsteiner/Jenkinson en latéraux (oui oui, Carl Jenkinson) avec une défense centrale Sokratis-Holding. Au milieu de terrain, un double-pivot Ramsey – Guendouzi, accompagnés de Iwobi, Smith-Rowe et Mkhitaryan. Et devant, Danny Welbeck.

Défensivement, que ce soit en première ou seconde période, les Gunners n’ont été que très peu inquiétés par les offensives portugaises, avec un Petr Cech, par conséquent, peu en vue. La charnière centrale fait, quant à elle, le travail avec notamment certaines très bonnes interventions de Sokratis. Les attaquants du Sporting n’ont tiré que 5 fois aux buts, dont 4 sur des frappes de l’extérieur de la surface.

Ainsi, c’est sur le plan offensif qu’il fallait juger la prestation des Gunners. Que ce soit dans l’intensité ou d’un point de vue technique, ces derniers ont réalisé un match mitigé… Ce qui est normal étant donné les changements effectués et les enjeux minimes du match. Comme à leur habitude, les latéraux d’Arsenal ont largement participé aux offensives, avec des dédoublements face à des côtés lusitaniens pris parfois de court. Cependant, un déchet important dans les centres, de la part de Jenkinson notamment, et peu de présence dans la surface, n’ont pas permis au club londonien d’en profiter. Au milieu de terrain, les joueurs ont été à l’image de leur équipe avec certaines séquences intéressantes et certaines passes cassant des lignes, mais sans conclusion. Statistiquement, Arsenal a frappé 14 fois au but, pour seulement 2 tirs cadrés. À noter qu’en fin de match, le défenseur français lisboète Jéremy Matthieu a écopé d’un carton rouge direct après son tacle sur Aubameyang, lancé en profondeur.

Score final, nul et vierge entre les deux équipes.

Le point noir de cette soirée pour les Gunners, est malheureusement les blessures de Danny Welbeck et de Stephan Lichtsteiner. Le suisse a subi, semble-t-il, un claquage musculaire en fin de match, lui qui est le remplaçant au poste de latéral droit d’Hector Bellerin. La blessure de Danny Welbeck, quant à elle, est inquiétante. Auteur de 5 buts toutes compétitions confondues cette saison et d’une passe décisive, l’anglais est sorti sur civière avec assistance respiratoire peu avant la mi-temps.
Les terribles images de sa blessure, laissent envisager qu’il serait écarté des terrains pour un bon moment, lui qui est en fin de contrat cette saison. Eddie Nketiah pourrait en conséquence avoir sa chance lors de certains matchs de coupes, dans le cadre de la rotation des attaquants.

Avec ce match nul, les Gunners sont officiellement qualifiés pour la phase éliminatoire avec 10 points (contre 7, 3, 3 pour respectivement le Sporting, Vorskla, et Qarabag), sans pour autant sécuriser la 1ère place du groupe. Il faudra pour cela assurer contre ses deux prochains adversaires. De plus, Arsenal vient de finir son deuxième match de la saison sans but inscrit, après la défaite 0-2 contre Manchester City, en ouverture du championnat.

L’auteur

God Save The Foot

God Save The Foot