Tour d'Europe

Day 1 – Ligue des Champions – Reprise en fanfare pour les clubs de Sa Majesté

Harry Kane a porté les Spurs dans leur très belle victoire face au Borussia Dortmund (crédits : AFP)

On est début septembre, l’été est fini, la rentrée est passée, certains ont le moral dans les chaussettes mais il ne faut pas ! Qui dit début septembre dit aussi pour tout fan de football reprise des compétitions européennes, de la grande Champions League et sa petite sœur l’Europa League ce soir. Depuis quelques années, ne nous le cachons pas, seule la demi-finale de  Man City est venue éclairer la lanterne des clubs de Premier League en Ligue des Champions, mais, cette année, forts de leur cinquième représentant, les clubs anglais veulent frapper fort et l’ont montré dès cette première journée de C1. Petit récap’ de ce départ en trombe des clubs de Premier League.

Chelsea 6-0 FK Karabakh Agdam (Pedro 5′, Zappacosta 30′, Azpilicueta 55′, Bakayoko 71′, Batshuayi 76′, csc Medvedev 82′)

Feu d’artifice à Stamford Bridge pour le retour des Blues en C1 (Crédits : SoFoot)

Les Blues de Chelsea retrouvaient mardi la scène européenne après un an d’absence et ils ont marqué le coup pour ce retour en étrillant les Azéris de Karabakh 6-0. Antonio Conte, le technicien italien ayant remis les Blues sur pied l’an passé en les menant vers le titre de champion d’Angleterre après un exercice 2015/2016 catastrophique, est aussi en quête de rédemption dans cette C1 où il reste sur une élimination assez scandaleuse face à Galatasaray en décembre 2013 sur un terrain gelé quasiment impraticable. Chelsea, placé dans le groupe de la mort avec l’Atletico Madrid et l’AS Roma, a profité de ce premier match contre le petit poucet du groupe pour faire le plein de confiance. Tout d’abord en ouvrant rapidement la marque par Pedro. Bien servi par Willian, l’attaquant espagnol a envoyé le ballon au fond des filets du plat du pied. A la demi-heure de jeu, c’est Davide Zappacosta qui a doublé la mise après une mémorable chevauchée en solitaire le long de la ligne de touche par un centre-tir, chanceux peut-être, mais magnifique. Au retour des vestiaires, Chelsea a poursuivi son cavalier seul marquant quatre nouveaux buts par l’intermédiaire de César Azpilicueta, suivront ensuite les réalisations de Tiemoué Bakayoko, Michy Batshuayi et du défenseur de Karabakh contre son camp. Les Blues, seuls en tête du groupe C après le nul 0-0 entre l’AS Rome et l’Atletico, peuvent donc préparer leurs futures échéances en Ligue des Champions de manière plus sereine, mais ont surtout préparé parfaitement la réception d’Arsenal dimanche. Après un premier match raté face à Burnley, force est de constater que le début de saison du champion est  malgré tout satisfaisant.

Manchester United 3-0 FC Bâle (Fellaini 34′, Lukaku 53′, Rashford 84′)

Toujours aussi précieux pour les Red Devils, le jeune Marcus Rashford a marqué dès son premier match de C1, sept petites minutes après son entrée en jeu. Déroutant… (Crédits : UEFA)

Manchester United revenait aussi en Ligue des Champions grâce à son sacre la saison passée en Europa League qui lui a octroyé un billet direct pour la compétition de la coupe aux grandes oreilles. Placés dans un groupe A, dont ils sont les grands favoris, la soirée fut presque parfaite pour les Mancuniens. En effet, presque puisque dès la dix-huitième minute, les Red Devils ont dû se passer de leur capitaine du soir, Paul Pogba, sorti sur blessure. Auteur d’un bon début de saison avec son club, le milieu français, touché aux ischios, sera vraisemblablement écarté un mois minimum d’un terrain, un coup dur pour Man U. A part ça, la soirée de mardi soir de United a été sans encombre. Faisant preuve d’autorité et d’efficacité, les joueurs de Mourinho ont disposé du FC Bâle, – pourtant réputé coupeur de tête de club de Premier League – sans problème, 3 à 0. Dominateurs sur l’ensemble du match, les Reds Devils avaient déjà tiré dix fois au but à la pause. C’est Marouane Fellaini, remplaçant de Pogba, qui a lancé Man U, concrétisant ainsi sa large domination de la tête à la retombée d’un centre du titulaire surprise du jour, Ashley Young. En seconde période c’est un autre belge, recrue phare de l’été, Romelu Lukaku, qui a fait le break suite à un corner de Blind. Enfin, entré en jeu en fin de match, la jeune terreur Marcus Rashford a marqué dès son premier match de Ligue des Champions, se chargeant ainsi d’achever l’équipe suisse en donnant plus d’ampleur à ce succès des Mancuniens. Auteurs d’un excellent début de saison en championnat, et démarrant parfaitement leur campagne européenne, les joueurs de Mourinho – toujours très fort avec ses clubs lors de sa seconde saison – démontrent qu’il faudra compter sur eux, que ce soit sur la scène nationale ou européenne.

Manchester City 4-0 Feyenoord Rotterdam (Stones 2′, 63′, Agüero 10′, Gabriel Jesus 25′)

John Stones a inscrit un doublé lors de la large victoire des Citizens contre le Feyenoord (Crédits : L’équipe)

Pour cette première journée de Ligue des Champions, Manchester City, placé dans le groupe F, peut avoir deux motifs de satisfaction : la première évidemment, celle d’avoir remporté son premier match face au Feyenoord, qui retrouvait la plus grade compétition d’Europe pour la première fois en quinze ans, 4 à 0. La seconde, c’est de voir le Napoli, seul club véritablement capable de lui tenir tête dans ce groupe, s’incliner face au Shakhtior Donetsk, en Ukraine, sur le score de 2 buts à 1. Concernant le match des Citizens en lui-même, l’écart entre le dernier champion des Pays-Bas et l’équipe dirigée par Pep Guardiola était bien trop grand pour que ceux-ci puissent rivaliser. Les Néerlandais, complètement dépassés, ont été pris à la gorge d’entrée et n’ont jamais su mettre en place leur football. A peine deux minutes s’étaient écoulées que le tableau d’affichage indiquait déjà 0-1. L’ouverture du score dès la deuxième minute, signée John Stones, balayait les plans de l’ancienne gloire néerlandaise Giovanni Van Bronckhorst pour contrecarrer son adversaire du soir. Auteur d’un match plein en défense, le défenseur Anglais récidivera en seconde période toujours suite à une combinaison sur corner à la soixante-troisième minute. L’attaque des Sky Blues a elle aussi été en réussite dans ce match. Sergio Agüero a consolidé sa place de meilleur buteur de City dans la compétition inscrivant son vingt-troisième but, tandis que Gabriel Jesus a, comme son homologue de Manchester United Rashford, marqué pour son premier match dans la plus grande compétition européenne. Un début de campagne maîtrisé pour les Citizens qui espèrent, avec leur effectif à la valeur mirobolante, faire aussi bien qu’il y a deux ans, où ils avaient atteint  les demi-finales de la compétition, voire même plus.

Liverpool FC 2-2 Séville FC (Firmino 21′, Salah 37′ ; Ben Yedder 5′, Correa 72′)

Malgré une nette domination des Reds, Ben Yedder et les siens ont réusissi à ramené un point d’Anfield Road (Crédits : SoFoot)

Soirée des retours en Ligue des Champions pour les clubs anglais puisque Liverpool, cinq fois vainqueur de la coupe aux grandes oreilles, y revenait aussi après deux ans d’absence. La seule fausse note de la soirée – presque parfaite – des clubs anglais est à mettre à l’actif des Reds qui ont concédé le nul à domicile face à Séville, malgré une domination assez nette de leur part. Les hommes de Jürgen Klopp ont été surpris d’entrée par une superbe action collective de la formation andalouse, conclue par leur avant-centre français, Wissam Ben Yedder, dès la cinquième minute. Même si, on notera la grossière erreur de Lovren qui laissa filer le ballon sous ses crampons. Mais, une nouvelle fois, le trident offensif de Liverpool Firmino-Salah-Mané s’est mué en sauveur. Sadio Mané  sur lequel nous avons fait un petit focus récemment a rapidement pris de vitesse le collectif espagnol, avant que ces deux compères d’attaque ne soient décisifs. Firmino a d’abord fait parler sa qualité de finisseur en égalisant, puis Salah a donné l’avantage aux Reds, après une récupération sur Steven N’Zonzi et une frappe déviée par l’ancien Lillois Simon Kjaer. Liverpool a même eu l’opportunité de prendre le large cinq minutes après son second but, lorsque Mané a été accroché dans la surface par Pareja mais Firmino a envoyé son penalty s’écraser sur le poteau droit, un raté qui au final, est lourd de conséquences pour les Reds. Dominateurs,  – en attestent les nettes occasions en première période –  les hommes de Klopp ont été gagnés par le doute, faute de réalisme de leur part. C’est ainsi que Correa, contre le court du jeu en a profité pour remettre Séville à hauteur en trompant Karius. Deux tirs cadrés, deux buts, une efficacité clinique qui a manqué aux hommes de Jürgen Klopp. L’ambiance fut également très tendue en seconde période, provocant deux expulsions, celle du coach sévillan Berizzo à l’heure de jeu pour un geste d’antijeu, et celle du jeune latéral Joe Gomez, 20 ans seulement, dans le temps additionnel. Cette deuxième contre-performance de suite pour Liverpool, après l’énorme claque reçu en championnat contre City Samedi dernier (5-0), remet les pendules à l’heure. Si les coéquipiers de Jordan Henderson veulent réaliser une grande saison, ils devront à tout prix rectifier leurs erreurs et se montrer plus inspirés défensivement.

Tottenham Hotspurs 3-1 Borussia Dortmund (Son 4′, Kane 15′, 60′ ; Yarmolenko 11′)

Harry Kane, t’enlèves le mois d’août, c’est le meilleur buteur d’Europe sans problème ! (Crédits : L’équipe)

On termine ce tour d’Europe avec le club qui a eu le plus fort à faire en cette première journée de Ligue des Champions, c’est Tottenham qui affrontait le Borussia Dortmund sur le billard de Wembley. Les Spurs retrouvaient ce mercredi la Ligue des Champions après une campagne 2016/2017 ratée dans les grandes largeurs. Placés dans un groupe particulièrement relevé avec le Real Madrid et leurs adversaires du soir, délocalisés de leur stade de White Hart Lane pour cause de travaux, les obstacles étaient nombreux pour les joueurs de Pochettino. Pourtant, le match livré par les Spurs a été d’une grande qualité et symbolisé par un homme, Harry Kane. L’attaquant des Three Lions, muet comme à son habitude en août a démarré son mois de septembre sur les chapeaux de roue en portant son équipe face aux Allemands. Auteur d’un doublé, et passeur décisif  sur l’ouverture du score de Son dès la quatrième minute, Kane a montré qu’il était bien l’un des meilleurs attaquants d’Europe. Malgré une réaction rapide de Dortmund qui égalisera sept minutes après sur une merveille de ballon enroulé de Yarmolenko dans la lucarne de Lloris, Tottenham s’est montré supérieur tactiquement sur l’ensemble du match. Le bloc compact mis en place par Mauricio Pochettino, et incarné par le duo d’arrière central Alderweireld-Vertonghen, ce dernier ayant malheureusement été exclu en fin de match pour un mauvais geste, a fonctionné à merveille. Notons aussi l’excellente performance de Serge Aurier pour sa première en Ligue des Champions sous sa nouvelle tunique. Efficaces à la récupération du ballon, les Spurs ont trouvé à de multiples reprises les espaces dans le camp adverse. Cette victoire, la première cette année à Wembley pour Tottenham, met-elle fin au mauvais sort dans l’antre mythique ? On ne peut que l’espérer.

Cette première journée de Ligue des Champions a donc souri aux clubs anglais, auteurs de dix-huit buts à eux seuls. Un début de campagne particulièrement intéressant  qui peut laisser augurer de réels espoirs de bien figurer dans la compétition.

 Récapitulatif complet des résultats de la première journée de Ligue des champions (Crédits : UEFA)

L’auteur

Corentin

Corentin

Gardien de but et pointe basse du CCFC (café clope football club). Fan inconditionnel d'Arsenal depuis une époque d'Invicibles lointaine. Aime se faire du mal gratuitement depuis plus de dix ans donc, mazo. Rêve du jour glorieux où il verra Théo Walcott soulever le trophée de PL. Futur avocat, du moins il l'espère fortement (ou alors agent en banque, on veut palper d'la fraîche cousin), il rêve de faire tomber Kroenke pour une sombre affaire de détournement de fond pour mettre un vrai actionnaire à la tête d'AFC. Enfin, comme un autre grand homme, s'est fait les croisés à l'auriculaire gauche. Cinq fois.

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *