RetroUKulture

Fergus Suter au Darwen FC, ou les origines du football professionnel

Ironie du sort, alors que le football est à l’arrêt depuis plusieurs jours, provoquant un contexte économique compliqué dans l’économie du sport, Netflix vient de sortir la série “The English Game” évoquant les débuts de la professionnalisation dans le football. À travers l’histoire d’Arthur Kinnaird et de Fergus Sutter, la série met en avant la lutte des classes et l’entrée de l’argent dans le monde du football, sous fond de révolution industrielle.

Le football s’organise 

26 Octobre 1863, Freemason’s Tavern, à Londres. Cette date marque un moment important dans le football moderne – la FA (Football Association) est créée afin de mettre en place un règlement universel à toutes les pratiques du football. En effet, alors que les premiers clubs non scolaires font leur apparition (le Sheffield Football Club étant le premier d’entre eux, en 1857), les règles sont différentes selon les universités, et cela provoque régulièrement des conflits durant les rencontres! 

Peinture de Freemason's Tavern, à Londres ©National Football Museum, Manchester
Peinture de Freemason’s Tavern, à Londres ©National Football Museum, Manchester
Portrait d'Arthur Kinnaird, joueur des Wanderers et des Old Etonians, et Président de la FA de 1890 à 1923
Portrait d’Arthur Kinnaird, joueur des Wanderers et des Old Etonians, et Président de la FA de 1890 à 1923

Des clubs influents comme Old Etonians ou Westminster se réunissent donc afin de définir quelles seront les règles du football moderne. Les règles de la Football Association s’inspirent finalement des « Cambridge Rules », qui avaient été mises en place en 1848 par des élèves de la célèbre université, et vont permettre d’uniformiser le football. 

Arthur Kinnaird fait partie de cette confrérie aristocrate (à cette période, le football est réservé principalement aux élites) qui décide de mettre en place les règles. Fils de Lord et banquier, il devient, en 1870, directeur de la Ransom, Bouverie and Co (qui deviendra par la suite la renommée Barclays Bank sous sa direction). Il est membre de la FA, lorsque, Charles Alcock, organise la création de la FA Cup à travers le FA Challenge Cup. La première édition ayant eu lieu en 1871-1872.

Joueur de football polyvalent et important des clubs de Wanderers et Old Etonians, deux clubs majeurs des années 1870-1880, il dispute neuf finales de Coupe d’Angleterre durant les années 70’. Cela reste à ce jour un record! Aussi, il deviendra par la suite président de la FA pendant trente trente trois ans! Jusqu’à sa mort, en 1923. Il prendra donc une part importante dans l’élaboration des bases du football moderne. 

Un contexte de révolution industrielle et de lutte des classes

En parallèle de cette organisation, et alors que la révolution industrielle a changé radicalement l’Angleterre, les machines ont fait leur apparition pour un meilleur rendement, et les ouvriers sont désormais plus sollicités, pour un travail qui devient très mécanique et dur, mais offrant une meilleure productivité. L’apparition de la grande industrie crée une opposition fondamentale entre les prolétaires et les capitalistes, souvent propriétaires des moyens de production.

La domination Britannique dans le monde est écrasante à cette période. Mais les Etats-Unis et l’Allemagne tentent de rattraper leur retard. Les tensions sociales s’aggravent et les ouvriers se révoltent. Ces mouvements de contestations sont parfois violents. 

Les conditions de travail, la durée du travail,… donnent naissance à un mouvement: le syndicalisme se développe dans les années 1860, avec les Trades Union Congress (TUC, Congrès des Syndicats). Le Sheffield Trades Council, fondé en 1871 dans l’ancien bastion de la sidérurgie, en est un. Il existe toujours.

« Going to the Match » de S.Lowry:  La foule se rend à Burnden Park, le stade du Bolton Wanderers Football Club. On remarque la proximité des stades et de l'industrie dans le football
« Going to the Match » de S.Lowry: La foule se rend à Burnden Park, le stade du Bolton Wanderers Football Club. On remarque la proximité des stades et de l’industrie dans le football

L’économie n’est pas seule à se developper avec la révolution industrielle. Les moeurs aussi. Le football va commencer à s’étendre aux classes populaires. Principalement à Londres, dans le Nord de l’Angleterre, ou en Ecosse. L’obtention du Samedi après midi en jour de repos, va permettre à la classe ouvrière de pouvoir se divertir. Le Samedi après midi est maintenant consacré au football. Les travailleurs y jouent ou vont regarder des matchs. Ils voient dans le football un échappatoire au labeur. 

Fergus Suter, pionnier du professionnalisme 

Tout part d’un homme: William Kirkham. Né à Darwen, cet anglais part en Ecosse pour travailler le textile. À Partick (à plus de 300km). C’est là qu’il participe à la fondation du club Partick Football Club, en 1875. Des liens se crééent naturellement entre le Partick Football Club et le Darwen Football Club, et les deux clubs organisent régulièrement des rencontres. 

Fergus Suter est né à Glasgow en 1857. Tailleur de pierre et footballeur, il défend les couleurs de Partick Football Club lorsqu’il est approché par le Darwen Football Club. Le propriétaire du Darwen FC souhaite faire évoluer le football, en donner une vision différente et faire remporter des titres à son club. Et l’écossais, qui fait parler de lui, en serait la pièce maîtresse. 

Fergus Suter

Fergus Suter accepte de rejoindre le club en 1878, quelques semaines après son coéquipier et ami James Love, mais avec une contrepartie financière, déguisée par le fait qu’il est embauché en tant que tailleur de pierre dans l’usine de la ville, car “la pierre de cette dernière est trop difficile à travailler”. Son arrivée est critiquée, outre qu’il soit écossais, mais surtout qu’il soit rémunéré pour jouer.

” De quelle manière avez vous [et James Love] été payé à cette époque?”

Fergus Suter: “Eh bien, nous n’avions pas de salaire fixe, mais il était entendu que devions demander au trésorier à l’occasion. Nous devions peut-être passer trois semaines sans rien, puis demander 10 £. Nous n’avons jamais eu de difficulté. »

Lancashire Daily Post, 13 décembre 1902

Cependant, il apporte au Darwen FC et au football anglais, une nouvelle vision du jeu. Alors que jusqu’à présent, on joue un jeu peu organisé et très physique. En se contentant d’avancer en groupe avec le ballon (Old Etonians jouait en 1-1-8!) et en faisant usage du physique, le « dribbling game » ; Fergus Suter va apporter des notions tactiques à son équipe en instaurant un jeu de passes longues et en organisant son équipe: soit le « passing game ». Son approche du jeu écossais va bénéficier au club et, avec Love, Suter emmène le Darwen FC en quarts de finale de la FA Cup, une première pour une équipe nordiste! 

Ils rencontrent Old Etonians trois fois à The Oval, Londres. Lors du premier match, les Old Etonians mènent 5-1 à la mi-temps, mais ils reviennent à 5-5. Les Etonians, ayant peur d’être vaincus si le match se poursuit, refusent de prolonger la rencontre. Au second match, les deux équipes font match nul 2-2, et lors du troisième match, Old Etonians se qualifie. Avant de remporter la FA Cup.

Le Darwen FC, en 1888-1889, avec Fergus Suter en bas, au premier plan
Le Darwen FC, en 1888-1889, avec Fergus Suter en bas, au premier plan

Deux ans plus tard, Fergus Suter créée à nouveau la controverse, étant à nouveau transféré mais cette fois chez, le rival, Blackurn Rovers. Fergus part pour un meilleur salaire, mais aussi pour se consacrer uniquement au football. Le club de Darwen FC s’en plaint mais ne dépose pas de plainte compte tenu de la façon avec laquelle le club l’avait fait venir en Angleterre, et reçoit une indemnité de Blackburn Rovers. De ce fait, le transfert alimentera la rivalité entre les deux clubs durant des années. Une violente bagarre éclate même en Novembre 1880, lors d’une rencontre entre les deux équipes, l’invasion du terrain mettant fin à la partie et le match suivant étant annulé. James Love rejoint aussi les Blackburn Rovers, mais n’y jouera qu’un match.

« Fergus Suter a ouvert les yeux des clubs anglais. C’était un gars écossais de rang moyen qui pouvait considérablement améliorer une équipe, alors ils ont commencé à chercher d’autres footballeurs qui avaient un certain talent et qui étaient disponibles pour venir. Et autant que vous le sachiez, il y en avait beaucoup. »

Andy Mitchell, historien du football, au Telegraph

La controverse Suter fait des émules. Les autres clubs prennent la tendance, et le professionnalisme continue de progresser. Certains affirment que les clubs de Sheffield aurait déjà eu des joueurs rémunérés à l’approche des années 80’ (Peter Adrews ou J.J.Lang), mais Fergus Suter est le premier à l’admettre.

En 1883, Blackburn Olympic remporte la FA Cup avec une équipe en partie professionnelle. Elle devient la première équipe “Working class”, jouant un jeu de combinaisons à remporter un trophée, face à une équipe des écoles publiques, jouant un jeu de “mêlée”. Par contre, Accrington FC ou Preston North End se font exclure de la compétition pour avoir rémunéré. La FA est indécise et à du mal à statuer. Une année auparavant, elle a accordé le remboursement des frais des équipes engagées en FA Cup.

L'équipe de Blackburn Rovers, qui a remporté la FA Cup en 1884
L’équipe de Blackburn Rovers, qui a remporté la FA Cup en 1884

En 1884, 1885 et 1885, Fergus Suter et Blackurn Rovers remportent la FA Cup (devant environ 12000 personnes à The Oval) et demeurent les derniers amateurs à avoir remporté la compétition.

Fergus Suter permet au Blackburn Rovers FC d’atteindre les sommets du football anglais. Il demeure un pionnier du professionnalisme dans le monde du football. Dans une période où le salaire des travailleurs était de moins de deux livres par semaine, le football lui permet d’avoir une vie où il ne manque de rien. 

Le professionnalisme se développe

Après de nombreuses tractations, la FA autorise finalement le professionnalisme en 1885.

Classement de la League, en Décembre 1888

Alors que Fergus Suter prend sa retraite (il décédera en 1916), L’EFL (English Football League) voit le jour en 1888 par le biais du président d’Aston Villa, William McGregor. Les douze clubs fondateurs sont: Accrington, Aston Villa, Blackburn Rovers, Bolton Wanderers, Burnley, Derby County, Everton, Notts County, Preston North End, Stoke (comme ils étaient connus à l’époque), West Bromwich Albion et Wolverhampton Wanderers. Le premier championnat se dispute en 1888-1889.

Mais l’Angleterre est scindée:

  • Au Nord et sa forte puissance industrielle, on veut le professionnalisme. Les clubs y sont gérés par les patrons d’industries et ces derniers n’hésitent pas à rémunérer pour avoir les meilleurs joueurs. 
carte des 92 clubs professionnels en Angleterre 
  • Au Sud, on est contre un football professionnel. Les clubs y sont toujours sur une organisation traditionnelle réservée aux élites. D’ailleurs, les équipes du Sud ne participent pas au championnat et créent en opposition la Southern League, juste après qu’ Arsenal FC soit le premier club londonien à rejoindre le professionnalisme. 

Progressivement, la Southern League laisse le professionnalisme s’installer, mais les clubs rejoignent progressivement la Football League, jusqu’en 1920. 

Aujourd’hui, le football anglais compte quatre divisions de clubs professionnels. Soit 92 clubs! (cette saison, Bury FC a été exclu de l’EFL suite à sa faillite)

En National League et divisions inférieures, plusieurs clubs sont professionnels et on compte de nombreux clubs semi professionnels. 

Article précédent

Ligue des Champions - Acte 1, Scène 1 : On annule la saison, c'est ça ?

Article suivant

Cet article est le plus récent.

L’auteur

Maxime

Maxime

Passionné par les histoires, les stades et les ambiances de football britannique.
«Il n’y a pas d’endroit où l’homme n’est plus heureux que dans un stade» Albert Camus
Twitter: @maximeb7