Footoir

Merci Wenger – Son départ vu par Arsenal French Club

Une pluie d’hommages, une nostalgie, des souvenirs, une nouvelle qui a bouleversé le monde du football tout entier. Arsène Wenger annonça le vendredi 20 avril 2018 à 10h50 qu’il quittera ses fonctions cet été après 22 ans de règne au sein du club d’Arsenal. On a demandé à Arsenal French Club, communauté de supporters qui relate l’actualité des Gunners, leur sentiment et leur avis sur cette annonce et sur la nouvelle situation qu’Arsenal va vivre dans un futur proche.

Comment avez-vous appris la décision de Wenger de quitter le club en fin de saison ? Quel sentiment avez-vous eu ?

Le matin de l’annonce, il y avait une petite effervescence autour d’une annonce du club vers 11h (heure française). Certains parlaient d’un nouveau sponsor pour le maillot, d’autres parlaient déjà d’une annonce plus importante. Dans l’équipe, nous avons une conversation de groupe et dés que l’article “Merci Wenger” fut posté par le club, il a été partagé dans notre discussion.

Le sentiment qui prédomine, c’était le choc. On s’y attendait [à son départ] mais pas comme ça, en plein milieu de semaine à un peu moins de deux mois de la fin de saison.  On a toujours été pro-Wenger même si dernièrement les résultats sont douloureux et un changement d’entraîneur est un bon moyen de relancer la machine. Voir Wenger partir, ça fait bizarre. Pour nous, Arsenal = Arséne.

Selon vous, est-ce la meilleure manière de partir ? Est-ce la meilleure issue possible pour le club ?

Annoncer son départ avant la fin de saison va nous permettre de lui donner une sortie digne de ce nom. Cela a déjà commencé face à West Ham, les gens ont beaucoup de respect pour Arsène. Des “There’s only one Arsène Wenger” ont résonné dans les gradins.

Il faut de nouveau retrouver l’unité pour finir la saison sur un titre. On espère sincèrement que les joueurs vont se donner à 1000% pour lui offrir la Coupe d’Europe.

C’était quasiment inévitable. Arsenal n’a pas soulevé la PL depuis 14 ans et va se retrouver pour la deuxième fois en 2 ans en dehors du Top 4. Beaucoup de changement ont déjà eu lieu en coulisse, maintenant c’est Wenger qui s’en va.

Selon vous, qu’est-ce qu’a apporté Wenger au club et au football anglais ?

Wenger a révolutionné Arsenal mais également la Premier League. Il est arrivé et il a instauré des principes encore méconnus en Angleterre. Un contrôle de l’hygiène de vie des joueurs, l’utilisation des statistiques, des nouvelles méthodes d’entraînement.. ect

Arsène est arrivé dans un championnat qui était dominé par Manchester United et il transformé l’équipe pour en faire un concurrent direct.

La plupart des clubs ont ensuite adopté ses méthodes et cela a aidé à rendre le championnat plus professionnel. Il suffit de regarder les hommages fait à Wenger depuis l’annonce de son départ. C’est un flot de remerciement et de reconnaissance envers le tacticien et l’homme.

Il aura marqué l’histoire d’Arsenal et l’histoire de la Premier League. (crédit : arsenal.com)
Quel serait le principal fait d’arme que vous retiendrez de Wenger ?

La saison des Invincibles semble être la réponse la plus logique. Surtout qu’Arsène avait annoncé une année plus tôt que c’était possible de finir la saison sans aucune défaite et il s’était fait descendre par la presse. Chaque année lorsqu’une équipe arrive à faire 10/15 matchs sans défaites, ça commence à faire la comparaison avec l’équipe d’Arsenal 2003/2004. Ce record est intouchable. Henry l’a très bien expliqué en disant “Je me souviens que lorsque je jouais pour Arsenal, les gens parlaient de notre façon de jouer, non pas de ce que nous avons gagné, mais de la façon dont nous l’avons fait et comment Arsène a fait d’Arsenal un club connu dans le monde entier.”

Et je pense aussi que dans quelques années, Arsène récupérera aussi le crédit d’avoir qualifié Arsenal pour la LDC pendant 21 ans en ayant un budget limité durant la construction de l’Emirates. Aucun club ne peut réussir un tel challenge sans dépenser des millions de nos jours.

Comment voyez-vous l’après-Wenger ?

L’après Ferguson fut assez douloureux à United. Après, c’est assez différent, ils ont finit sur un nouveau titre de PL donc c’est difficile de faire mieux. Pour Arsenal, on a de la marge de progression en championnat. On va certainement finir 6ème, on ne peut que mieux faire l’année prochaine.

On attend de savoir qui va prendre la succession. En espérant qu’ils ne vont pas nous annoncer un Allardyce ou Rodgers.

Selon vous, est-il primordial de garder cette identité forgée par Wenger, ou d’abandonner ces principes et rechercher le plus rapidement possible les résultats ? Ou alors, les deux sont-ils compatibles aujourd’hui ?

Il faut absolument garder l’héritage de Wenger et construire dessus. La formation est importante et nous avons une bonne académie. Les U23 sont champions et le U18 sont en finale de la Youth Cup. Il faut continuer à donner la chance aux jeunes de l’académie et ne pas faire comme certains clubs qui préfèrent recruter à tous les postes alors qu’il y a de bons joueurs dans leurs académie.

Il faut minimum accrocher le Top 4 l’année prochaine et pourquoi pas jouer un rôle pour le titre. La pression, le nouvel entraîneur va forcément l’avoir. Mais il y a une bonne base sur laquelle s’appuyer. Arsenal est un grand club et avec un mercato intelligent (surtout avec le budget annoncé de 57M, il va falloir être très intelligent) il est possible de réussir de belle chose.

En ce qui concerne le style, je pense que la direction recherche quelqu’un qui privilégie un jeu offensif dans le même style qu’Arsène.

Si vous étiez responsable du recrutement du prochain manager, quel serait votre premier choix et pourquoi ?

La défense. Il faut absolument faire quelque chose, c’est un carnage en ce moment. Koscielny est souvent seul et même lui montre parfois des faiblesses. Il faudrait vraiment recruter dans ce secteur qui nous fait défaut depuis quelques années.

Sinon dans l’équipe actuelle la première décision c’est de prolonger Aaron Ramsey. Son contrat arrive à terme en 2019. Il faut absolument le garder, il est aussi important qu’un Özil.

Pour finir, un mot pour décrire Wenger :

Légende.

 

Merci infiniment à Arsenal French Club, vous pouvez les retrouver sur Twitter, Facebook et également à travers leur site internet.

L’auteur

Benjamin

Benjamin

Fan inconditionnel d'Arsenal depuis la douloureuse finale européenne au stade de France en 2006. Attend impatiemment la gloire retrouvée d'un club forgé par la légende Arsène, enfin parvenu à tourner la page. À la fois procrastinateur et salarié de l'Education Nationale, fan de séries et musicien à ses heures perdues.