Footoir

Le mercato de la Premier League été 2017 : money, money, money

Cet été encore, la Premier League a battu son record de dépenses en transferts. 1 milliard 430 millions sont sortis des porte-monnaie, soit un peu plus du PIB d’Antigua-et-Barbuda…

En euro, cela nous donne 1,56 milliards d’euros, ce qui fait une augmentation de 13% par rapport à l’an dernier. Une des raisons à cette augmentation, est bien sûr les revenus croissants des clubs, qui sont de 4,55 milliards (31% investis dans ce mercato donc). Mais où cette folie pécuniaire va-t-elle nous emmener ? Gylfi Sigurdsson a coûté €50M à Everton, et Manchester City a dépensé €140M en latéraux. De la folie. Heureusement que ni Neymar Jr, ni O.Dembélé ou Mbappé ont tenté leur aventure outre-Manche…

La bataille des avants-centres

On le sait tous, l’inflation touche le football dans sa totalité, mais un poste concentre une grande partie des capitaux : les avants-centres. En Premier League, trois grands clubs sont fournis à ce poste  : Tottenham qui entame la saison avec un somptueux Harry Kane (75 buts en Premier League en 3 saisons), Liverpool utilise le très collectif Firmino aux côtés de Salah et Mané, et City possède le duo Aguero-Jesus. Les trois autres gros de Premier League, eux, en avaient bien besoin. Les avants-centres de classe mondiale, étant des oiseaux rares, nous avons eu le droit à un véritable jeu des chaises musicales. Arsenal, en recherche d’un véritable titulaire à ce poste depuis le départ de Robin Van Persie, a profité de l’interdiction de recrutement de l’Atletico Madrid, pour arracher Alexandre Lacazette, auteur de 37 buts toutes compétitions confondues en 2016/17. Un 9 rapide, intelligent, participant au jeu et sachant prendre la profondeur, c’était la pioche parfaite pour les Gunners. Mais la véritable « guerre » a opposé Chelsea à Manchester United… Après la blessure de Zlatan (qui d’ailleurs a resigné pour une saison) et le départ de Rooney, les Red Devils, envisageaient en début de mercato le recrutement de Morata, alors que les Blues optaient pour un retour de Lukaku, 3 ans après son départ à Everton, pour remplacer le gréviste Costa. Au 1er septembre, c’est l’inverse. Lukaku est transféré pour €80M + bonus à Manchester, Morata a lui rejoint Chelsea pour €70M.

Morata, Lukaku et Lacazette… Ces buteurs qui feront la différence (crédit : https://www.standard.co.uk)

Néanmoins, cette inversion peut s’avérer payante pour les deux parties… Morata, un 9 hybride, c’est-à-dire physique et présent dans le jeu, semble convenir au jeu de Chelsea et au 3-4-3 d’Antonio Conte. Lukaku, le plus physique de tous, sera une arme décisive pour José Mourinho.
Qui sera le meilleur buteur de ce trio, on ne le sait pas encore…. Mais une chose est sûre, l’adaptation au jeu anglais est un facteur à prendre en compte (ou pas, pour Lukaku). Sur ce début de saison, Lukaku enregistre trois buts en trois matchs, tandis que Morata a marqué à deux reprises et donné deux assists. Lacazette, sur le banc à la surprise générale contre Liverpool, n’est qu’à un but.

Outre ces trois avants-centres de renommée, de nombreux buteurs ont été transférés en Premier League. Steve Mounié, a trouvé le chemin des filets par deux fois pour Huddersfield et semble être une des pioches du mercato. Sur les rives de la Mersey, Sandro Ramirez et Wayne Rooney ont rejoint les Toffees, pour former un duo prolifique à la hauteur des ambitions du club. Au menu des retours, Wilfried Bony revient en terres galloises pour remplacer le néo-Spurs Llorente. Leicester City et West Brom ont décidé de miser sur l’avenir, en signant respectivement Kelechi Iheanacho, barré par Aguero-Jesus à City, et Oliver Burke. André Gray rejoint Watford en provenance de Burnley, et Jay Rodriguez quitte Southampton pour Albion. Mais comment ne pas parler du retour en Premier League, du joueur ayant le meilleur ratio minutes/buts… Javier Hernandez aka « Chicharito ». Déjà, un doublé pour lui chez le Hammers.

Manchester City conserve le titre de club le plus dépensier

Ce n’est une surprise pour personne, Manchester City demeure le club le plus dépensier d’Angleterre. Les fonds venant des Emirats Arabes Unis ont permis la signature de 7 nouveaux joueurs. De quoi ravir Pep, qui tente de construire une équipe à son image, une deuxième Pep Team. Au poste de gardien, Pep recherchait un gardien avec une excellente relance… L’heureux élu s’avère être Ederson, la pépite brésilienne du Benfica, devenant ainsi le deuxième gardien le plus cher de l’histoire (environ €40M) derrière un certain Buffon. Exit Willy Cabalero. En défense, le jeu de Pep nécessite des latéraux offensifs et techniques… À droite, Kyle Walker a rejoint les SkyBlues, au grand désespoir de Tottenham et ses fans, qui parlent – à raison –  de trahison. À gauche, Benjamin Mendy, une des révélations monégasques devient le défenseur le plus cher de l’histoire, avec un transfert estimé à €57M. En doublure, Danilo (arrière droit) fut signé en provenance du Real Madrid pour 30M, et Mangala, pouvant jouer à gauche, a été retenu à Manchester. En somme, City a nettement amélioré un poste qui lui faisait auparavant défaut… Sagna, Clichy, Zabaleta, Navas, et Kolarov, c’est de l’histoire ancienne.

Benjamin Mendy, défenseur le plus cher de l’histoire… Merci Bielsa et Jardim (crédit : https://www.thesun.co.uk)

Malgré un nombre important de milieux offensifs, Bernardo Silva a rejoint les Citizens.. Un meneur excentré comme Guardiola les adore. Nous attendons donc avec impatience le 3-5-2 de Guardiola, qui alignerait Jesus, Aguero, B.Silva, D.Silva, De Bruyne, Sané et Touré. L’effectif de City peut ainsi paraître imposant, mais le recrutement a ses failles… Le début de saison en témoigne. Au niveau de la défense, le duo Stones Otamendi semble très fragile, et compter sur Kompany, compte tenu de sa condition physique, est risqué. Un, voire deux défenseurs centraux n’auraient pas été de trop, tout comme un milieu relayeur/défensif pour amener un équilibre à l’équipe. À noter les recrutements de Larry Koyode et Douglas Luiz, directement prêtés au club satellite de Girona. Au niveau des départs, de nombreuses pépites sont allées tenter leur chance ailleurs. Enes Unal à Villareal, Iheanacho à Leicester, Mooy à Huddersfield, Ntcham au Celtic Glasgow, et Jadon Sancho au Borussia Dortmund. Nolito, Fernando, Bony et Nasri ont aussi pris la porte.

Arsenal… Same old story

Les années se suivent et se ressemblent à Ashburton Grove… Un vieux refrain se répète inéluctablement. Chaque année, les Gunners finissent leur saison en boulet de canon, pour sauver ce qui peut être sauvé après les débâcles hivernales. En 2017, il y a eu le 10-2 face au Bayern, et il y a eu ce parcours victorieux en FA Cup. Seule « originalité » de cette lassante mélodie, une 5ème place synonyme d’Europa League, et non de Champions League… Tout un symbole. La régularité légendaire des canonniers n’a jamais cédé aux problèmes financiers, qui les obligeaient à aligner une jeune équipe aux côtés des Chamakh, Squillaci et compagnie. Pendant 10 ans, Arsenal devait rembourser un stade indépendant, quitte à vendre ses stars à la concurrence, et jamais n’avait-elle échoué dans la quête à la C1. Aujourd’hui, après 4 années de vraies dépenses, avec les recrutements de Sanchez, Özil, ou Xhaka, le club se retrouve au plus bas. « Build the Emirates, to compete with Bayern München » disaient les dirigeants…

Pour les plus optimistes, cette 5ème place (qui au passage, est due à des recrues tardives en 2016) devait être un « électrochoc » pour le timonier Wenger et le chasseur Kroenke. Un électrochoc qui les pousserait à penser au sportif, car l’Europa League, ça paye moins et ça donne moins de recettes. Que nenni. Certes, le mercato commença de la plus belle des manières… Sead Kolasinac – vous savez, le tank dont on a peint le portrait – arriva gratuit en provenance de Schalke 04, malgré la concurrence sur le dossier. Latéral gauche… Check. Puis, fut signé Alexandre Lacazette pour un montant record de €53 + 7M. On attendait depuis 5 ans, un avant-centre de classe mondiale, le voilà. Les supporters, enthousiastes se disaient alors qu’Arsenal est de retour. L’effectif était après tout, à un milieu de terrain complémentaire à Xhaka, un joueur offensif voir un défenseur central, près, de tenter le sacre en Premier League. Mais ils déchantèrent vite.

Szczesny, enfant du club et homegrown est parti à la Juventus.. Après deux ans de prêt concluants à la Roma, avec à la clé le titre de « gant d’or de Serie A », il était un digne successeur à Buffon… mais indigne de succéder à un Cech vieillissant et un Ospina physiquement limité… Bien entendu, Arsenal se devait de dégraisser son effectif en profondeur pour pouvoir mieux attirer et avoir une masse salariale optimale. Giroud, Walcott, Elneny, Gabriel et d’autres, ont reçu un bon de sortie. Seul Gabriel a quitté le navire pour Valence.Comme d’habitude, le mois de juillet et le début du mois d’août sont l’incarnation même du néant… Rien ne se passe, si ce n’est des intérêts jamais suivis d’action… Car c’est bien cela que l’on reproche à Wenger, de ne pas agir, que ce soit sur le banc de touche ou au recrutement. Qu’a-t-il fallu pour « réveiller » tout cela ? Une défaite douloureuse à Stoke, une gifle à Anfield et l’agitation du Deadline Day. Gibbs fut enfin vendu à West Brom, contre £7M… Rappelons que le club avait refusé plus de £10M quelques semaines auparavant. De jeunes joueurs, comme Mourgos, Crowley, Bennacer, ou Toral sont eux aussi vendus. Cependant, dans la liste des indésirables se trouvent toujours Debuchy, Akpom, Walcott, dont les salaires sont conséquents… Tous restent au club et sont logiquement inscrits auprès de la FA. D’autres indésirables, comme Jenkinson, ou Lucas, ne furent pas vendus mais prêtés, ce qui implique qu’Arsenal paye toujours une partie de leur salaire et ne s’en débarrasse pas totalement.

Mais tout cela n’est qu’une goutte dans un océan de mauvaise gestion… Les Gunners ont 3 joueurs majeurs (Chamberlain, Sanchez et Özil) en fin de contrat en 2018, et une grosse partie de l’effectif en 2019. Ce manque d’anticipation, les a contraint à vendre le premier à Liverpool contre un juteux chèque de £40M. 2 des 3 restent… Aux yeux de tous, cela paraît être un pari ambitieux que de s’asseoir sur deux indemnités de départs pour des joueurs de ce calibre. Les finances le permettent, donc gardons-les. Mais quel intérêt de les conserver dans un tel marasme généralisé ? De plus, dans les dernières heures du mercato, Arsenal a accepté une offre de City pour Alexis, en cas de remplacement… Sauf qu’il était trop tard, ce qui laisse un goût amer, pour Alexis, alors que le vestiaire est déjà divisé à son sujet.. En interne, il semblerait que Wenger tente de se débarrasser de tous les joueurs recrutés grâce au logiciel StatDNA : Mustafi, Elneny, Gabriel, Perez. Un moyen de marquer son autorité sur ses dirigeants, qui lui ont imposé ces recrues… Mais bien sûr, le cas Mustafi ne pouvait semer que la confusion. Après une saison, le staff serait déçu par le joueur recruté à prix d’or. À cela, rajoutez le départ surprise de la pépite Donyel Malen au PSV, dernier joueur représenté par… Mino Raiola.

En somme, ce mercato d’Arsenal plein de promesses, s’est finalement soldé par un échec cuisant. Le club paye la mauvaise politique des salaires et des recrutements, par l’incapacité à dégraisser l’effectif, et à éviter ainsi la ribambelle des fins de contrat. La règle des £7M d’augmentation de la masse salariale de la FA  peut être un frein dans le recrutement, mais le désintérêt envers l’aspect sportif du Board, est la source de tous les problèmes. Ces prochaines saisons, s’annoncent difficiles dans le nord de Londres, l’effectif n’étant pas renforcé et n’anticipe pas les départs. Arsène Wenger semble plus dépassé que jamais, alors que son vestiaire implose. De quoi réveiller l’armée des Wenger/Kroenke Out, qui ne cesse de grossir et contient dans ses rangs, des anciennes gloires du club.

Chelsea, mercato en eaux troubles

En mai dernier, Stamford Bridge fêtait le titre de champions des Blues, décroché dès sa première saison par Antonio Conte et son 3-4-3. De bon augure pour le mercato ? Pas tellement, puisque rien ne s’est passé comme prévu. Tout d’abord, s’il y a un bien un cas symptomatique de l’été de Chelsea, c’est le cas Diego Costa. Depuis 6 mois, l’on remarque chez l’hispano-brésilien, une attitude capricieuse. Courtisé par la Chine, l’AC Milan et son Atletico chéri, le rendement du 9, a fortement chuté. Avant son exclusion du groupe face à Leicester l’an dernier, il comptait 14 buts et 5 assists, contre 6 buts et 3 assists après. Cette situation s’étant déjà produite sous Mourinho, Costa est une sérieuse épine dans le pied de Conte. Lors du mercato, il a opté pour la grève (ou plutôt des vacances prolongées au Brésil) et les déclarations publiques (il a été traité « comme un criminel » selon lui), pour forcer un départ, qui ne s’est jamais fait. Costa est désormais inscrit dans l’effectif de Chelsea pour la Premier League (mais pas pour la C1), mais en ne se présentant pas à l’entraînement, il risque des poursuites judiciaires par Chelsea pour non-respect de son contrat.

Costa écarté, Batshuayi trop tendre… Il fallait un avant-centre à Chelsea. La cible prioritaire de Conte n’était autre que Romelu Lukaku, qui a fini chez un concurrent : Manchester United. Après avoir tenté Aubameyang et Belotti (selon les tabloïds), les Blues se sont tournés vers Alvaro Morata, remplaçant au Real. Un pari pour Chelsea, car Morata n’a jamais vraiment été titulaire au Real ou à la Juve, malgré des excellentes performances dans les gros matchs (par exemple, face au Real, lors de la Champions League 2015). Son profil reste néanmoins intéressant… Il a des qualités physiques et techniques, faisant de lui un avant-centre complet. Dans le 3-4-3 de Conte, qui utilise les couloirs et le milieu de terrain, il pourrait redescendre bas et combiner. À Morata de montrer qu’il sait être un titulaire indiscutable à son poste. À noter, qu’à ce même poste, Chelsea s’est fait chiper par Tottenham Fernando Llorente.

Morata, dans son nouveau costume de titulaire (crédit : https://www.premierleague.com)

En défense, suite au départ de John Terry, les Blues ont décidé de miser sur le 4/5ème choix de la Maanshaft : Antonio Rüdiger, en provenance de la Roma… Reste à savoir si à terme il prendra la place de Cahill, le nouveau capitaine, ou bien celle d’Azpilicueta, un des meilleurs joueurs dans ce 3-4-3. Mais malheureusement pour l’espagnol, nous pensons que Rüdiger jouera à droite dans le trio.Toujours dans l’optique de consolider le 3-4-3, les Blues se devaient de recruter un « piston » droit. Poste auquel joue Victor Moses, ailier reconverti à ce poste avec réussite. Les cibles s’appellent Danilo, Aurier et Oxlade-Chamberlain… et tous les trois ont filé ailleurs. Une désillusion de plus. Finalement, Conte a réussi à attirer Zappacosta du Torino pour environ €28M… En espérant pour eux, que ce Zappacosta ait le même destin qu’un certain Marcos Alonso, jouant à son opposé.

Chelsea en a aussi profité pour dégraisser son effectif, avec les ventes de Traoré à Lyon, de Chalobah à Watford, d’Atsu à Newcastle, de Nathan Aké à Bournemouth et de Juan Cuadrado à la Juventus de Turin. Les deux premiers cités ont déjà impressionné avec leurs clubs respectifs. Les prestations de Chalobah dans l’entrejeu lui ont d’ailleurs valu une première sélection avec les A anglais. De bons choix de carrière en somme. Chez les gardiens, Asmir Begovic, lassé d’être la doublure de Courtois, est parti à Bournemouth pour €10M, et Cabellero prend sa place, libre de tout contrat. Tout bénef.

S’il y a bien un poste où nous sommes saisis d’incompréhension, c’est le milieu de terrain. Le duo Kanté-Matic est une des clés du titre (avec les pistons), avec Matic dans un rôle de milieu défensif technique, s’occupant de la première relance. Pourquoi, mais alors pourquoi, le vendre à Manchester United ? United étant en recherche d’un milieu défensif pour jouer pointe basse dans un 4-3-3, Matic est la recrue parfaite. sur les premiers matchs, l’équilibre qu’il apporte au Red Devils est indéniable. En remplacement, les Blues ont recruté Tiémoué Bakayoko dont le profil assez proche de Kanté, ne permet pas une maîtrise du milieu, mais aussi Danny Drinkwater. Un peu léger pour remplacer Matic. Des rumeurs concernant Ross Barkley qui aurait refusé de signer pendant sa visite médicale, ont été démenties par les protagonistes (cela aurait été une nouvelle désillusion). À noter, le retour de Baba dans l’effectif, qui permettra de faire souffler Marcos Alonso en piston gauche.

Chelsea ne s’est donc pas renforcé durant l’intersaison malgré des dépenses conséquentes, ce qui a créé une atmosphère pesante, notamment entre Conte et son board. Depuis le premier match face à Burnley (défaite 2-3 à 9 contre 11), les Blues ont remonté la pente en battant Tottenham à Wembley… Conserver leur titre sera néanmoins difficile.

Un Liverpool de plus en plus solide

Après plusieurs années de galère, l’objectif à Anfield est de retrouver la gloire d’antan. Pour cela, Jurgen Klopp a misé sur des valeurs sures. Après le recrutement de Sadio Mané l’été dernier, c’est Mohammed Salah qui débarqua au Merseyside Red (les amateurs de PES sauront). Ailier rapide, proposant des appels intelligents en profondeur et sachant combiner avec son attaquant, il forme déjà un trio redoutable avec Sadio Mané et Roberto Firmino. Les Gunners le savent, ils en ont fait les frais à Anfield, avec un mémorable 4-0. Dominic Solanke, libre de tout contrat après son départ de Chelsea, apparaît d’ailleurs comme une alternative plus que crédible en tant que striker… Lors de la pré-saison, il a impressionné par son talent, mais n’oublions pas Daniel Sturridge si vite. L’arrivée de Solanke, est synonyme de départ d’un Origi décevant, en prêt à Wolfsburg. Un autre objectif du mercato des Scousers était la signature d’un latéral gauche, Andrew Robertson les a rejoint en provenance de Hull City. Il jouera la concurrence avec Moreno, dont l’irrégularité est connue de tous, et dans une moindre mesure avec Milner, bien que celui-ci joue à plusieurs postes.

Mohammed Salah… Le chaînon manquant du trio d’attaque enfin trouvé (crédit : https://www.premierleague.com)

Jurgen Klopp a aussi su profiter de la pagaille générale à Arsenal pour se renforcer… Alex Oxlade Chamberlain, a été vendu par Arsène Wenger, pour éviter qu’il ne parte librement en 2018, et Liverpool a convaincu le joueur de venir (alors que Chelsea était intéressé). Il aura vraisemblablement un rôle polyvalent, pouvant aider en milieu axial mais aussi sur l’aile. Cependant, en 6 ans à Arsenal, the Ox n’a jamais vraiment impressionné, si ce n’est dans un rôle de piston. Grâce à sa vitesse et sa puissance, il sait profiter des espaces et est redoutable lancé, mais techniquement, il est irrégulier et fait souvent les mauvais choix… À Klopp de tirer le maximum d’un espoir (car il reste jeune) en stagnation.

L’abnégation de Jurgen Klopp lors de ce mercato, a, à la fois porté ses fruits, et joué des tours. Les deux cibles prioritaires désignées par l’allemand, étaient Virgil Van Dijk et Naby Keita… Le premier, était un besoin principale pour Liverpool, dans la mesure où la défense des Reds reste fragile. Le match aller face à Hoffenheim et le nul à Watford sont là pour le rappeler. Mais, suite à une approche illégale du joueur, le club a du s’excuser pour éviter des poursuites par les Saints. La grève de VVD n’a en rien débloqué la situation, et aucun défenseur central n’a été ciblé en plan B. Mamadou Sakho a d’ailleurs été cédé à Crystal Palace. Incompréhensible. D’autre part, Naby Keita a fait l’objet de nombreuses offres refusées avoisinant les €80M selon les tabloïds, mais le RB Leipzig a finalement cédé le joueur. Liverpool payera la clause libératoire du joueur (£48M), qui s’active au 1er juillet 2018, et le joueur les rejoindra à cette même date. Bien que le milieu soit un poste fourni chez les Reds, Naby Keita dispose d’un profil différent de Can, Henderson, Lallanaou Wijnaldum, et semble fait pour le football anglais.

Dans le sens des départs, un bon dégraissage a eu lieu avec Sakho, Origi, Leiva, Stewart, Kent et Wisdom partis sous d’autres cieux. Afin de montrer l’ambition du club, Liverpool se devait aussi de conserver ses cadres… C’est chose faite, mais que ce fut dur. Le feuilleton Coutinho a animé le marché des transferts. Le FC Barcelone étant en recherche d’un remplaçant à Neymar parti au PSG, les espagnols ont rapidement ciblé le milieu brésilien. Les dirigeants anglais ont tenu bon, et ont rejeté des offres à 9 chiffres. Même si cet argent aurait pu être réinvesti dans des postes clés, comme la défense centrale, le fait de conserver Coutinho est un message fort envoyé à la concurrence. En plus de toutes ces recrues, l’équipe de Liverpool pourra s’appuyer sur des pépites comme Trent Alexander Arnold ou Woodburn. La saison des Reds s’annonce prometteuse avec la qualification en Champions League face à Hoffenheim et des bons débuts en championnat, mais attention à ne pas regretter l’absence d’un nouveau défenseur central.

Tottenham, tout en cohérence

Par le passé, dans le nord de Londres, l’on a connu les Invincibles et les Baby Gunners d’Arsenal. Aujourd’hui, pendant que les rouges et blancs baignent dans le grand n’importe quoi, le modeste club d’en face continue son ascension. « Watch Us Rise » est le slogan de la saison chez les Spurs… Il leur sied à merveille. Un projet ambitieux est mis en place par Tottenham : du beau jeu porté par un excellent coach , une politique de recrutement et de post-formation, et un stade en construction sur le site de l’ancien White Hart Lane.

Davinson Sanchez, le futur de la défense des Spurs (crédit : https://www.premierleague.com)

Pour miser sur l’avenir, les Spurs ont fait venir Davinson Sanchez, le très coté défenseur de l’Ajax pour un montant record de £42M. Avec des aptitudes physiques incroyables, ainsi qu’une relance plus que satisfaisante, Mauricio Pochettino saura le développer. Davinson jouera ainsi la concurrence avec Alderweireld (qui peine à prolonger) et Vertonghen dans une défense à 4, et fera partie du trio dans une défense à 3. Suite au départ de Kévin Wimmer, allé chercher du temps de jeu à Stoke City pour £18M, les Spurs sont allés recruter un jeune défenseur de l’Estudiantes, courtisé par le PSG : Juan Foyth. Ayant joué au milieu lors de sa formation, sa qualité de relance est un atout. Comme le technicien argentin les aime. Par ailleurs, ce recrutement aura permis à Carter Vickers d’aller engranger de l’expérience à Sheffield United en Championship.

En tant que doublure voir N°3 au poste de gardien, Gazzaniga a rejoint les Spurs en provenance de Southampton. Au poste d’attaquant, les Spurs recherchaient une doublure à Kane. Ils l’ont trouvé en la personne de Fernando Llorente. L’espagnol apportera son expérience au jeune effectif, et sera fort utile pour débloquer des situations avec sa finition, son jeu de tête et l’attraction des défenseurs vers lui. On peut d’ailleurs envisager sur quelques matchs, un duo Kane-Llorente, l’un créant des espaces pour l’autre en attirant la défense et en combinant. Le dossier chaud du mercato chez les Spurs a été le dossier Kyle Walker. Le latéral droit a quitté Londres après y avoir passé 10 ans pour Manchester et  le rival fortuné City. Ce départ a rapporté £50M aux londoniens (accordant pour quelques jours le titre de défenseur le plus cher de l’histoire à Walker), mais nombreux sont les fans invoquant la trahison. Walker avait déclaré, il y a quelques mois de  cela « Tottenham till I die »… Des paroles qui aujourd’hui, ne valent plus grand-chose. Le début de saison de l’anglais est d’ailleurs plus que moyen avec un carton rouge (déjà) obtenu… Le karma, diront certains fans du club.

Afin de le remplacer, Poch’ a opté pour le défenseur ivoirien du PSG Serge Aurier. Son profil similaire à celui de Walker, c’est-à-dire un latéral avec des qualités athlétiques indéniables et une bonne capacité de centre, est une vraie aubaine. L’enjeu subsiste donc non pas dans l’aspect sportif, mais dans l’extra-sportif. Serge Aurier ayant eu à Paris un entourage nocif, il lui faudra donc tous les débordements comme la chicha, les vidéos sur Périscope et Snapchat ou encore les délits interdits par la loi (qui lui ont valu une interdiction de territoire britannique l’an dernier). En plus de toutes ces recrues, Tottenham a su, à l’instar de Liverpool, retenir tous ses cadres courtisés : Kane, Dier, Eriksen, Alli ainsi que Rose, malgré que ce dernier ait fortement critiqué dans une interview « anonyme ». Cela témoigne de l’ambition à White Hart Lane (Wembley pour cette saison). Toutefois, on peut déplorer le manque de recrues au milieu de terrain, mais le club reste à l’affût pour Maximilian Meyer et Ross Barkley dont les contrats expirent l’an prochain et qui n’ont pas l’intention de prolonger. De plus, avec l’arrivée de Foyth et de Sanchez, Dier pourra être plus souvent utilisé devant la défense.Au niveau des départs, les indésirables tels Bentaleb, Fazio et N’Jie ont définitivement quitté le club… Le prometteur Onamah a lui trouvé un prêt à Aston Villa où il impressionne déjà… La relève au milieu !

Le maître mot de ce mercato des Spurs est donc la « cohérence ». Cohérence avec la philosophie de recrutement, cohérence avec le jeu prôné et cohérence avec le projet sportif. Qui sait, c’est peut-être l’année des Spurs. En attendant la fin de la trêve internationale, Danny Rose a tout son temps pour effectuer des recherches Google sur les 5 nouvelles recrues.

Huddersfield Town et West Bromwich Albion, des recrutements intelligents

Tous les promus le savent, pour rester dans l’élite du football anglais, il faut savoir gérer le mercato de la meilleure façon… Est-ce ce qu’a fait Huddersfield ? Il semblerait que oui. 12 joueurs ont rejoint la formation du West Yorkshire. David Wagner, le manager germano-allemand a procédé à un changement en profondeur de l’effectif ligne par ligne. Dans les buts, Lössl (en prêt de Mayence) et Green (libre, Leeds) ont débarqué pour former la paire. La défense a été greffée des arrivées de Mathias Jorgensen, aka Zanka, en provenance de Copenhague, qui jouera aux côtés de Schindler (avec plusieurs doublures comme Hefele, Cranie et Gorenc Stankovic), ainsi que celles de 2 latéraux : Malone de Fulham et Hadergonaj en prêt de Ingolstadt.

Mounié, la recrue de l’été pour Huddersfield ? (crédit: https://www.premierleague.com)

Dans l’entrejeu, les Terriers ont conservé leur maestro Aaron Mooy qui a quitté définitivement Manchester City, où il n’a pas joué. Afin d’apporter un peu de solidité, Danny Williams est arrivé en provenance de Reading. Mais s’il y a bien un secteur où Huddersfield a complètement changer de physionomie, c’est l’attaque. Le jeune buteur de Montpellier Steve Mounié est LA signature de l’été, du haut de ses £11.5M. Après 2 buts, le Béninois est déjà « comparé » à Didier Drogba… Il sera épaulé sur les ailes par Tom Ince et Elias Kachunga, et par l’expérimenté Depoitre en doublure. Sabiri (Nürnberg) et Palmer (prêté par Chelsea) sont les deux autres joueurs offensifs recrutés. Cependant, l’un des artisans de la montée en Premier League avec 10 buts et 3 assists, Nahki Wells a tenté sa chance à Burnley…

Tous ces transferts ont coûté £34.5M à Huddersfield… Rien en somme, quand on sait combien le club a touché  avec la montée et les droits télés de la Premier League, mais pourtant ces recrutements payent leurs fruits… La symphonie de Wagner a déjà commencé, avec une troisième place et 7 points à la trêve internationale. Au rayon des mercatos malins, celui de West Bromwich Albion est à souligner. La formation de Tony Pullis, ne pratique peut-être pas de beau jeu (certains qualifieraient cela d’anti-football), mais elle est efficace. 10èmes l’an dernier, les Baggies comptent bien progresser. Et comme vous vous en doutez, cela passe encore et toujours par le recrutement. Les Throstles ont recherché les bons coups, et en ont réalisé certains… Kierran Gibbs, barré par Kolasinac et Monreal à Arsenal, a été « volé » à Watford – pour des raisons salariales – dans les derniers jours du mercato, pour la modique somme de £7M. Avec le dégraissage de l’effectif du Paris Saint-Germain, Krychowiak va tenter de se relancer à West Brom. Une bonne pioche pour le club, qui s’inscrira parfaitement dans la « philosophie » de jeu de Pullis. À ses côtés, l’éternel Gareth Barry (36 ans), donnera un coup de main.

En attaque, l’espoir écossais Burke, en quittant le vice-champion d’Allemagne, devient joueur le plus cher du mercato. Mais le plus gros coup, reste la signature de Jay Rodriguez, qui apporte un profil plus mobile à l’avant, mais contribue aussi à l’affaiblissement de Southampton, un concurrent direct (8ème la saison dernière, 1 point devant West Brom). De plus, les Baggies ont su garder leurs joueurs… Mis à part Fletcher, Pocognoli et Rose, laissé libres, seul Calum McManaman a quitté définitivement le club. Pourtant, Johnny Evans l’élément majeur de la défense, fut courtisé avec insistance par Manchester City et Arsenal. À l’instar d’Huddersfield, le recrutement porte déjà ses fruits, avec 7 points en 3 matchs.

Everton et United… Les grands gagnants du Mercato ?

Dans le mercato, il y a des clubs qui en ressortent grandis et d’autres, affaiblis. Manchester United et Everton, 6ème et 7ème de la précédente édition, font partie de la première catégorie. Premièrement, Manchester United devait recruter un joueur par ligne… C’est chose faite. En défense, pour former un duo solide avec Bailly, le suédois Lindelof a quitté le Benfica contre un chèque de €35M environ. D’une pierre deux coups, Lindelöf permettra d’écarter Smalling et Jones du XI titulaire. Au milieu, Matic a quitté Chelsea (pourtant un concurrent direct au titre), et s’avère une pièce maîtresse pour Mourinho. Il assure, en effet, une stabilité aux côtés de Paul Pogba. Devant, Lukaku en est à 4 buts en 4 matchs.. What else ?  De plus, United a su garder la majorité de son effectif, en ne cédant que Rooney et Januzaj. Grâce à ce mercato, les Red Devils se placent parmi les favoris au titre, tout comme les années précédentes, pour les résultats que l’on connaît, donc méfiance.

À une cinquantaine de kilomètres plus loin, Everton veut jouer dans la cour des grands, et Ronald Koeman le sait. C’est pourquoi les Toffees ont entamé un véritable chantier. Devant, Sandro Ramirez a rejoint le club en provenance de Malaga. Derrière lui, se trouve deux autres recrues, en les personnes de Davy Klaassen de l’Ajax Amsterdam, et de Gylfi Sigurdsson, la star islandaise de Swansea (qui a quitté le club gallois pour un montant hallucinant de €50M). En défense, le très prometteur Michael Keane est aussi un Toffee. Dans les buts, Pickford assure la relève en provenance de Sunderland. À cela, rajoutez les recrutements de Onyekuru (de Eupen, et prêté dans la foulée à Anderlecht) et de Vlasic du Hajduk Split (pratique de jouer les barrages contre eux). La cerise sur le gâteau se nomme Wayne Rooney. Auteur de 2 buts déjà, il est censé montrer l’exemple à cette équipe. En somme, Everton s’est renforcé de toute part, et ce, malgré les départs de cadres comme Barry ou Lukaku, et ceux de Deulofeu et Cleverley.

Le Mercato Club par Club

Arsenal FC (Total : +£24M)

Arrivées

Alexandre Lacazette (Olympique Lyonnais) : £48M

Sead Kolasinac (Schalke 04) : libre

Départs

Chris Willock, Stefan O’Connor, Glenn Kamara : libres

Takuma Asano (Stuttgart), Marc Bola (Bristol Rovers), Emiliano Martinez (Getafe), Steven Mavididi (Preston North End), Carl Jenkinson, (Birmingham City), Cohen Bramall (Birmingham City), Kelechi Nwakali (VVV-Venlo), Lucas Perez (Deportivo la Corogne), Joel Campbell (Betis Séville) : prêtés

Kaylen Hinds (Wolfsburg) : £2M

Wojciech Szczesny (Juventus) : £10M

Gabriel Paulista (Valencia) : £10M

Jan Toral (Hull City) : £3M

Kieran Gibbs (West Bromich Albion) : £7M

Alex Oxlade-Chamberlain (Liverpool) : £40M

Dan Crowley (Willem II), Ismaël Bennacer (Empoli), Savvas Mourgos (Norwich City), Donyell Malen (PSV Eindhoven) : ventes pour un montant non divulgué

AFC Bournemouth (Total : -£30M)

Arrivées

Asmir Begovic (Chelsea) : £10M

Nathan Aké (Chelsea) : £20M

Jermain Defoe (Sunderland), Connor Mahoney (Blackburn Rovers) : libres

Départs

Mark Travers (Weymouth), Ryan Allsop (Blackpool), Jordan Lee (Torquay), Lewis Grabban (Sunderland), Sam Surridge (Yeovil Town), Ben Whitfield (Port Vale), Sam Matthews (Eastleigh), Max-Alain Gradel (Toulouse), Baily Cargill (Fleetwood Town), Joe Quigley (Newport County), Mihai Dobre (Bury), Matt Worthington (Yeovil Town), Adam Federici (Nottingham Forest) : prêtés

Harry Cornick (Luton Town), Marc Wilson (Sunderland) : ventes pour un montant non divulgué

Jordan Green : libre

Brighton and Hove Albion FC (Total : -£43.1M)

Arrivées

Pascal Gross (Ingolstadt) : £2.6M

Mathew Ryan (Valencia) : £5.3M

Markus Suttner (Ingolstadt) : £3.5M

Mathias Normann (Bodo-Glimt) : £1.3M

Ales Mateju (Viktoria Plzen) : £1.5M

Davy Pröpper (PSV Eindhoven) : £12.7M

Jose Izquierdo (Club Brugge) : £13.5M

Ezequiel Schelotto (Sporting) : £2.8M

Josh Kerr (Celtic), Steven Alzate (Leyton Orient), Soufyan Ahannach (Almere City) : transferts pour un montant non divulgué

Izzy Brown (Chelsea), Tim Krul (Newcastle United) : prêtés

Départs

Jordan Maguire-Drew (Lincoln City), Christian Walton (Wigan), Oliver Norwood (Fulham), Ben White (Newport County), Tom Dallison (Accrington), Tyler Forbes (Accrington), Kazenga LuaLua (Queens Park Rangers), Archie Davies (Whitehawk), Mathias Normann (Molde), Rohan Ince (Bury), Richie Towell (Rotherham United) : prêtés

Elvis Manu : libre

Rob Hunt (Oldham Athletic) : vente pour un montant non divulgué

Burnley FC (Total : +£11.5M)

Arrivées

Jonathan Walters (Stoke City) : £3M

Jack Cork (Swansea City) : £8M

Phil Bardsley (Stoke City) : £2M

Chris Wood (Leeds United) : £15M

Nahki Wells (Huddersfield Town) : £5M

Charlie Taylor (Leeds United), Adam Legzdins (Birmingham City) : transferts pour un montant non divulgué

Départs

Michael Keane (Everton) : £25M

André Gray (Watford) : £18.5M

Tendayi Darikwa (Nottingham Forest) : £1M

Michael Kightly, Joey Barton, George Green, R J Pingling, Christian Hill, Taofiq Olmowewe, George Boyd, Rouwen Hennings, Paul Robinson : libres

Josh Ginnelly (Lincoln City), Ntumba Massanka (Wrexham), Bradley Jackson (Southport), Chris Long (Northampton Town), Alex Whitmore (Bury), Aiden O’Neill (Fleetwood Town), Conor Mitchell (Chester FC), Luke Hendrie (Bradford City) : prêtés

Jon Flanagan (Liverpool) : fin de prêt

Chelsea FC (Total : -£80.3M)

Arrivées

Antonio Rüdiger (Roma) : £29M

Tiémoué Bakayoko (Monaco) : £39.7M

Álvaro Morata (Real Madrid) : £58M

Davide Zappacosta (Torino) : £25.8M

Danny Drinkwater (Leicester City) : £35M

Ethan Ampadu, Willy Caballero : libres

Kylian Hazard (Ujpest) : transfert pour un montant non divulgué

Départs

Juan Cuadrado (Juventus) : £17.3M

Christian Atsu (Newcastle United) : £6M

Asmir Begovic (Bournemouth) : £10M

Bertrand Traoré (Lyon) : £8.8M

Nathan Aké (Bournemouth) : £20M

Nathaniel Chalobah (Watford) : £5M

Nemanja Matic (Manchester United) : £40M

Dominic Solanke (Liverpool), John Terry (Aston Villa),Loïc Rémy (Las Palmas) : libres

Alex Kiwomya (Doncaster Rovers), Mukhtar Ali (Vitesse Arnhem) : ventes pour un montant non divulgué

Fankaty Dabo (Vitesse Arnhem), Tammy Abraham (Swansea City), Kasey Palmer (Huddersfield Town), Todd Kane (Groningen), Charlie Colkett (Vitesse),  Bradley Collins (Forest Green Rovers), Ola Aina (Hull City), Ruben Loftus-Cheek (Crystal Palace), Lucas Piazon (Fulham), Marco van Ginkel (PSV Eindhoven), Ike Ugbo (Barnsley), Kurt Zouma (Stoke City), Jay Dasilva (Charlton), Mason Mount (Vitesse Arnhem), Izzy Brown (Brighton), Tomas Kalas (Fulham), Michael Hector (Hull City), Jamal Blackman (Sheffield United), Matt Miazga (Vitesse Arnhem), Victorien Angban (Waasland-Beveren), Mario Pasalic (Spartak Moscow), Lewis Baker (Middlesbrough), Kenneth Omeruo (Kasimpasa), Jérémie Boga (Birmingham City), Charlie Wakefield (Stevenage), Kyle Jameson (West Bromwich Albion), Jordan Houghton (Doncaster Rovers), Nathan (Amiens), Fikayo Tomori (Hull City) : prêtés

Crystal Palace FC (Total : -£32.2M)

Arrivées

Jairo Riedewald (Ajax) : £7.9M

Mamadou Sakho (Liverpool) : £26M

Ruben Loftus-Cheek (Chelsea), Timothy Fosu-Mensah (Manchester United) : prêtés

Départs

Steve Mandanda (Olympique de Marseille) : £1.8M

Luke Croll, Zeki Fryers, Fraizer Campbell : libres

Jonny Williams (Sunderland) : prêté

Everton FC (Total : -£46M)

Arrivées

Jordan Pickford (Sunderland) : £25M

Davy Klaassen (Ajax) : £23.7M

Henry Onyekuru (Eupen) : £7M

Sandro Ramírez (Malaga) : £5.3M

Michael Keane (Burnley) : £25M

Gylfi Sigurdsson (Swansea City) : £45M

Nikola Vlasic (Hajduk Split) : £9M

Wayne Rooney (Manchester United), Nathangelo Markelo (FC Volendam), Boris Mathis (Metz), Josh Bowler (QPR), Lewis Gibson (Newcastle United) : transferts pour un montant non divulgué

Anton Donkor (Wolfsburg) : prêté

Cuco Martina (Southampton) : libre

Départs

Tom Cleverley (Watford) : £8M

Gerard Deulofeu (Barcelona) : £10M

Romelu Lukaku (Manchester United) : £75M

Gareth Barry (West Bromwich Albion) : £1M

Russell Griffiths, Conor McAleny, Josef Varney, Aiden McGeady, Leandro Rodríguez : libres

Henry Onyekuru (Anderlecht), Brendan Galloway (Sunderland), Tyias Browning (Sunderland), Matthew Pennington (Leeds United), Joe Williams (Barnsley), Kieran Dowell (Nottingham Forest), Antonee Robinson (Bolton), Conor Grant (Crewe Alexandra), Liam Walsh (Birmingham City) : prêtés

Courtney Duffus (Oldham Athletic) : vente pour un montant non divulgué

Huddersfield Town FC (Total : -£34.5M)

Arrivées

Laurent Depoitre (Porto) : £4.4M

Aaron Mooy (Manchester City) : £8M

Tom Ince (Derby County) : £8M

Steve Mounié (Montpellier) : £11.5M

Scott Malone (Fulham) : £3.5M

Mathias Jorgensen (FC Copenhagen) : £2M

Abdelhamid Sabiri (FC Nürnberg) : £1M

Elias Kachunga (Ingolstadt) : £1.1M

Jonas Lössl (Mainz 05), Kasey Palmer (Chelsea), Florent Hadergjonaj (FC Ingolstadt) : prêtés

Danny Williams (Reading), Robert Green : libres

Départs

Nahki Wells (Burnley) : £5M

Luke Coddington (Northampton Town), Harry Bunn (Bury) : ventes pour un montant non divulgué

Tareiq Holmes-Dennis (Portsmouth), Jordy Hiwula (Fleetwood Town), Fraser Horsfall (Gateshead), Rekeil Pyke (Port Vale), Jack Payne (Oxford United), Sean Scannell (Burton Albion), Jordan Williams (Bury) : prêtés

Mark Hudson : libre

Leicester City FC (Total : -£13.8M)

Arrivées

Harry Maguire (Hull City) : £17M

Vicente Iborra (Sevilla) : £12.3M

Eldin Jakupovic (Hull City) : £2M

Kelechi Iheanacho (Manchester City) : £25M

Aleksandar Dragovic (Bayer Leverkusen) : prêté

Sam Hughes (Chester City), George Thomas (Coventry City) : transferts pour un montant non divulgué

Départs

Ron-Robert Zieler (Stuttgart) : £2.5M

Danny Drinkwater (Chelsea) : £35M

Tom Lawrence (Derby County) : £5M

Bartosz Kapustka (Freiburg), Callum Elder (Wigan Athletic), Harvey Barnes (Barnsley), Nampalys Mendy (Nice) : prêtés

Marcin Wasilewski : libre

Liverpool FC (Total : -£94.5M)

Arrivées

Mohamed Salah (Roma) : £36.9M

Andrew Robertson (Hull City) : £8M

Alex Oxlade-Chamberlain (Arsenal) : £40M

Naby Keïta (RB Leipzig) : £48M => Rejoindra le club le 1er Juillet 2018

Dominic Solanke (Chelsea) : libre

Départs

Mamadou Sakho (Crystal Palace) : £26M

Kevin Stewart (Hull City) : £5.4M

Lucas Leiva (Lazio) : £5M

Andre Wisdom (Derby County) : £2M

Alex Manninger, Madger Gomes, Adam Phillips : libres

Pedro Chirivella (Willem II), Connor Randall (Heart of Midlothian), Taiwo Awoniyi (Mouscron), Shamal George (Carlisle United), Sheyi Ojo (Fulham), Divock Origi (Wolfsburg), Ryan Kent (Freiburg), Jordan Williams (Rochdale), Allan Rodrigues de Souza (Apollon Limassol), Toni Gomes (Forest Green Rovers) : prêtés

Ryan Fulton (Hamilton), Sam Hart (Blackburn Rovers) : ventes pour un montant non divulgué

Manchester City FC (Total : -£128.2M)

Arrivées

Bernardo Silva (Monaco) : £43.6M

Ederson (Benfica) : £34.9M

Kyle Walker (Tottenham Hotspur) : £50M

Douglas Luiz (Vasco de Gama) : £10M

Danilo (Real Madrid) : £26.5M

Benjamin Mendy (Monaco) : £52M

Larry Kayode (Austria Vienna) : £3.5M

Départs

Pablo Zabaleta, Gaël Clichy, Jesús Navas, Willy Caballero, Bacary Sagna, Joe Coveney : libres

Enes Unal (Villarreal) : £12M

Aaron Mooy (Huddersfield Town) : £8M

Rubén Sobrino (Alavés) : £1.8M

Olivier Ntcham (Celtic) : £4M

Nolito (Sevilla) : £7.9M

Aleksandar Kolarov (Roma) : £4.5M

Kelechi Iheanacho (Leicester City) : £25M

Fernando (Galatasaray) : £5.5M

Samir Nasri (Antalyaspor) : £3.7M

Jadon Sancho (Borussia Dortmund) : £8M

Wilfried Bony (Swansea City) : £12M

Bruno Zuculini (Verona), James Horsfield (NAC Breda) : ventes pour un montant non divulgué

Angelino (NAC Breda), Angus Gunn (Norwich City), Bersant Celina (Ipswich Town), Joe Hart (West Ham United), Anthony Cáceres (Al-Wasl), Pablo Maffeo (Girona), Douglas Luiz (Girona), Marlos Moreno (Girona), Aleix García (Girona), Ellis Plummer (Motherwell), Rodney Kongolo (Doncaster Rovers), Isaac Buckley-Ricketts (FC Twente), Larry Kayode (Girona), Brandon Barker (Hibernian), Aaron Nemane (Rangers), Patrick Roberts (Celtic), Jason Denayer (Galatasaray), Kean Bryan (Oldham) : prêtés

Manchester United FC (Total : -£136.2M)

Arrivées

Victor Lindelof (Benfica) : £31M

Romelu Lukaku (Everton) : £75M

Nemanja Matic (Chelsea) : £40M

Zlatan Ibrahimovic : libre

Départs

Adnan Januzaj (Real Sociedad) : £9.8M

Wayne Rooney (Everton) : vente pour un montant non divulgué

Josh Harrop, Guillermo Varela : libres

Regan Poole (Northampton Town), Dean Henderson (Shrewsbury Town), Sam Johnstone (Aston Villa), Devonte Redmond (Scunthorpe United), Cameron Borthwick-Jackson (Leeds United), Timothy Fosu-Mensah (Crystal Palace), Matty Willock (Utrecht), Andreas Pereira (Valencia): prêtés

Newcastle United FC (Total : -£29.2M)

Arrivées

Christian Atsu (Chelsea) : £6M

Florian Lejeune (Eibar) : £8.7M

Jacob Murphy (Norwich City) : £12M

Javier Manquillo (Atlético Madrid) : £4.5M

Joselu (Stoke City) : £5M

Mikel Merino (Borussia Dortmund) : prêté

Josef Varney (Everton), Stefan O’Connor (Arsenal) : libres

Départs

Kevin Mbabu (Young Boys) : £529K

Daryl Murphy (Nottingham Forest) : £2M

Siem de Jong (Ajax) : £4M

Emmanuel Rivière (Metz) : £500K

Matz Sels (Anderlecht), Alex Gilliead (Bradford City), Tom Heardman (Bury), Adam Armstrong (Bolton Wanderers), Sean Longstaff (Blackpool), Ivan Toney (Wigan Athletic), Stuart Findlay (Kilmarnock), Tim Krul (Brighton) : prêtés

Haris Vučkić, Lubomir Satka, Vurnon Anita (Leeds United), Sammy Ameobi, Yoan Gouffran, Grant Hanley (Norwich City) : libres

Florian Thauvin (Marseille), Lewis Gibson (Everton), Grant Hanley (Norwich City) : ventes pour un montant non divulgué

Southampton FC (Total : -£23M)

Arrivées

Jan Bednarek (Lech Poznan) : £5.7M

Mario Lemina (Juventus) : £16.3M

Wesley Hoedt (Lazio) : £15M

Jack Rose (West Bromwich Albion) : libre

Départs

Jay Rodriguez (West Bromwich Albion) : £12M

Paulo Gazzaniga (Tottenham Hotspur) : £2M

Lloyd Isgrove, Harley Willard, Martín Cáceres, Cuco Martina : libres

Harrison Reed (Norwich City), Olufela Olomola (Yeovil Town), Harry Lewis (Dundee United), Ryan Seager (MK Dons), Sam Gallagher (Birmingham City), Jordy Clasie (Club Brugge) : prêtés

Jason McCarthy (Barnsley) : vente pour un montant non divulgué

Stoke City FC (Total : +£6.3M)

Arrivées

Kevin Wimmer (Tottenham Hotspur) : £18M

Bruno Martins Indi (Porto) : £8M

Kurt Zouma (Chelsea), Jesé Rodríguez (Paris Saint-Germain) : prêtés

Eric Maxim Choupo-Moting (Schalke 04), Darren Fletcher (West Bromwich Albion) : libres

Josh Tymon (Hull City), Tre Pemberton (Blackburn Rovers) : transferts pour un montant non divulgué

Départs

Jonathan Walters (Burnley) : £3M

Glenn Whelan (Aston Villa) : £1.3M

Marko Arnautovic (West Ham United) : £20M

Phil Bardsley (Burnley) : £2M

Joselu (Newcastle United) : £5M

Shay Given, Liam Edwards, Harry Isted, Joel Taylor, George Waring, Daniel Bachmann : libres

Ryan Sweeney (Bristol Rovers), Dominic Telford (Bristol Rovers), Marc Muniesa (Girona), Mohamed Cholay (Espanyol), Gianni Imbula (Toulouse), Bojan Krkic (Alavés) : prêtés

Philipp Wollscheid (Metz) : vente pour un montant non divulgué

Swansea City FC (Total : +£28M)

Arrivées

Roque Mesa (Las Palmas) : £11M

Sam Clucas (Hull City) : £15M

Wilfried Bony (Manchester City) : £12M

Cian Harries (Coventry City) : £500K

Renato Sanches (Bayern Munich), Tammy Abraham (Chelsea) : prêtés

Marc Walsh (Finn Harps) : transfert pour un montant non divulgué

Erwin Mulder (Heerenveen) : libre

Départs

Jack Cork (Burnley) : £8M

Modou Barrow (Reading) : £1.5M

Gylfi Sigurdsson (Everton) : £45M

Fernando Llorente (Tottenham Hotspur) : £12M

Gerhard Tremmel, Marvin Emnes, Liam Shephard, Josh Vickers, Owain Jones, Tom Dyson, Tom Holland, Franck Tabanou, Marvin Emnes, Mark Birighitti : libres

Alex Samuel (Stevenage), Bafétimbi Gomis (Galatasaray), Stephen Kingsley (Hull City) : transferts pour un montant non divulgué

Daniel James (Shrewsbury Town), Borja Bastón (Málaga), Jordi Amat (Real Betis), Connor Roberts (Middlesbrough), Keston Davies (Yeovil Town), Matt Grimes (Northampton Town), Oliver McBurnie (Barnsley), Jefferson Montero (Getafe) : prêtés

Tottenham Hotspur FC (Total : +£5.7M)

Arrivées

Davinson Sánchez (Ajax) : £42M

Paulo Gazzaniga (Southampton) : £2M

Juan Foyth (Estudiantes) : £9M

Serge Aurier (Paris Saint-Germain) : £23M

Fernando Llorente (Swansea City) : £12M

Départs

Nabil Bentaleb (Schalke 04) : £16.8M

Kyle Walker (Manchester City) : £50M

Federico Fazio (Roma) : £2.8M

Clinton N’Jie (Marseille) : £6.1M

Kevin Wimmer (Stoke City) : £18M

Connor Ogilvie (Gillingham), Tom Glover (Central Coast), Anton Walkes (Atlanta United), Josh Onomah (Aston Villa), Cameron Carter-Vickers (Sheffield United) : prêtés

Luke McGee (Portsmouth), Will Miller (Burton Albion) : ventes pour un montant non divulgué

Watford FC (Total : -£36.3M)

Arrivées

Tom Cleverley (Everton) ; £8M

Will Hughes (Derby County) : £8M

Nathaniel Chalobah (Chelsea) : £5M

Richarlison (Fluminense) : £11.5M

Andre Gray (Burnley) : £18.5M

Marvin Zeegelaar (Sporting) : £2.8M

Daniel Bachmann (Stoke City), Kiko Femenía (Alavés) : libres

André Carrillo (Benfica), Orestis Karnezis (Udinese), Molla Wague (Udinese) : prêtés

Dimitri Foulquier (Granada) : transfert pour un montant non divulgué

Départs

Sven Kums (Anderlecht) : £5.7M

Mario Suárez (Guizhou Hengfeng Zhicheng) : £5M

Uche Agbo (Standard Liege) : £1.8M

Steven Berghuis (Feyenoord) : £5M

Valon Behrami (Udinese) : vente pour un montant non divulgué

Dennon Lewis (Crawley Town), Obbi Oulare (Royal Antwerp), Dimitri Foulquier (Strasbourg), Nordin Amrabat (Leganés), Costel Pantilimon (Deportivo La Coruña),  : prêtés

Rene Gilmartin, Juan Carlos Paredes, Giedrius Arlauskis : libres

West Bromwich Albion FC (Total : -£35M)

Arrivées

Jay Rodriguez (Southampton) : £12M

Gareth Barry (Everton) : £1M

Oliver Burke (RB Leipzig) : £15M

Kieran Gibbs (Arsenal) : £7M

Ahmed Hegazi (Al Ahly), Grzegorz Krychowiak (Paris Saint-Germain), Kyle Jameson (Chelsea) : prêtés

Yuning Zhang (Vitesse Arnhem) : transfert pour un montant non divulgué

Ben Pierce : libre

Départs

Ethan Ross (Redditch United), Yuning Zhang (Werder Bremen), Jack Fitzwater (Forest Green Rovers), Shaun Donnellan (Walsall), Kyle Howkins (Cambridge), Tyler Roberts (Walsall), Jonathan Leko (Bristol City), Kyle Edwards (Exeter City), Kane Wilson (Exeter City) : prêtés

Darren Fletcher (Stoke City), Sebastien Pocognoli (Standard Liège), Jack Rose : libres

Callum McManaman (Sunderland) : vente pour un montant non divulgué

West Ham United FC (Total : -£16.5M)

Arrivées

Marko Arnautovic (Stoke City) : £20M

Javier Hernández (Bayer Leverkusen) : £16M

Sead Haksabanovic (Halmstad) : £3M

Joe Hart (Manchester City) : prêté

Pablo Zabaleta : libre

Départs

Jonathan Calleri (Deportivo Maldonado), Gokhan Tore (Besiktas) : fin de prêt

Alvaro Arbeloa, Sam Howes, Sam Ford, Sam Westley, Raphael Spiegel, Stephen Hendrie, Kyle Knoyle : libres

Havard Nordtveit (Hoffenheim) : £1.8M

Enner Valencia (Tigres) : £5M

Darren Randolph (Middlesbrough) : £5M

Ashley Fletcher (Middlesbrough) : £6.5M

Sofiane Feghouli (Galatasaray) : £4.3M

Reece Oxford (Borussia Mönchengladbach), Reece Burke (Bolton Wanderers), Josh Cullen (Bolton Wanderers), Robert Snodgrass (Aston Villa) : prêtés

George Dobson (Sparta Rotterdam) : vente pour un montant non divulgué

L’auteur

William

William

Etudiant et grand romantique du Arsenal FA Cup & Community Shield Club, à ses heures perdues. Ballon au pied, se croit être Little Einstein, alors qu'il est plutôt Theodore James Walcott. A réussi dans sa vie à mettre un sombrero à un piquet de 50cm. Espère voir ses petits préférés soulever la Premier League avant sa mort, mais en vrai Gunner, il n'oubliera jamais Henry, Bergkamp, Mesut, Chamakh ou André Santos. Futur scientifique, il rêve de trouver un remède au syndrome de SaNoGoal, et de séparer Jack Wilchèvre de la belle infirmière... Made in Europe de l'Est, lui aussi a des problèmes avec sa fermeture-éclair de parka Wengerienne l'hiver.

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *