Focus

Tottenham ou l’été de tous les dangers pour Pochettino

Passé de prétendant à la Ligue des Champions à membre régulier du top four depuis 3 saisons, le Tottenham de Mauricio Pochettino veut passer un nouveau cap : celui de candidat au titre de champion de Premier League. Pour cela, l’entraîneur argentin a des plans et il veut se donner les moyens de ses ambitions.

Le petit poucet des ogres du Big Six

La balance des transferts pour chaque club de Premier League en 2017-18. (Source : http://www.sportingintelligence.com)
La balance des transferts pour chaque club de Premier League en 2017-18. (Source : http://www.sportingintelligence.com)

Tottenham a un statut d’outsider pas aussi évident qu’on puisse l’imaginer, à l’image des traditionnelles prédictions des experts de la BBC en début de saison. Cela s’explique par des moyens beaucoup moins importants que ses concurrents du Top Four, donnant à cette 3ème participation à la Ligue des Champions une allure de véritable prouesse. Quand on regarde ce que fait Tottenham selon son budget et comparé à ceux de ses concurrents, une place au podium est une vraie réussite.

Si Tottenham a dépensé l’été dernier, c’est parce que le club a d’abord vendu avant de recruter. Les départs de Kyle Walker (vendu à 60M€), Clinton N’Jie (10M€) ou de Kevin Wimmer (20M€) ont permis les arrivées de Davinson Sanchez (48M€), Juan Foyth (11M€) et de Serge Aurier (26M€). Mauricio Pochettino veut absolument éviter de répéter cela lors de ce mercato estival, là où le transfert de la première recrue (Davinson Sanchez) a été officialisé le 23 août, l’argentin ne veut en aucun cas vivre un nouvel été aussi difficile selon The Telegraph. Cette politique de transferts a été imposée par la construction du nouveau stade (qui a coûté environ 1 milliard d’euros) qui sera livré pour le début de la saison prochaine. Elle a puisé une bonne partie des ressources du club, y compris celles allouées aux transferts.

Mauricio Pochettino veut à tout prix éviter de répéter le scénario de l’été dernier. Il demanderait à Daniel Levy (président) et à Joe Lewis (propriétaire) une somme suffisante afin de recruter les joueurs qu’il désire en priorité avant le début du Mondial. L’enjeu est de ne pas voir les joueurs pistés partir pour d’autres clubs et d’avoir un effectif quasi-complet au retour des vacances.

Les remontrances de Pochettino ne sortent pas de l’ordinaire, sauf lorsqu’il le déclare publiquement lors d’une conférence de presse.

Prendre des risques

Lors de la conférence post-match de la victoire face à Leicester (5-4, 38ème journée) synonyme de troisième place et de qualification pour la prochaine Ligue des Champions, Mauricio Pochettino s’est exprimé sur ses projets et ses ambitions, propos rapportés par The Telegraph.

“Nous devons parler longuement avec la direction quant à l’avenir du club. Je pense avoir une idée claire sur ce que nous devons faire. Je ne sais pas si le club sera d’accord avec moi. Nous allons discuter afin de créer un nouveau projet ou de ce que je pense sur ce que nous devons faire, ensemble, afin de nous améliorer. […] Cela dépend de Daniel [Levy, président de Tottenham] et du club bien sûr, parce qu’après 4 ans passés au club je pense que nous devons évaluer cette période. Si nous voulons jouer et être de véritables prétendants aux trophées les plus prestigieux, nous devons nous renouveler. […] En premier lieu je dois m’entretenir avec Daniel pour savoir ce que nous devons faire. […] Je pense que Daniel m’écoutera, et vous me connaissez, j’ai des idées folles parfois. Nous devons être courageux. Dans ce genre de situation au sein d’un club ayant des supporters incroyables, être courageux est le plus important, tout comme prendre des risques. Je pense que nous en sommes à un moment où le club a besoin de prendre des risques et si possible, travailler encore plus dur.”

Mauricio Pochettino semble vouloir s’affranchir et s’affirmer comme un entraîneur accompli. Tottenham doit accompagner et passer ce cap avec Poch, le troisième effectif le plus jeune d’Angleterre cette saison doit quitter sa mue. Avec la qualification en Ligue des Champions, l’argentin semble en mesure de dicter ses demandes.

Le grand ménage de printemps

Des premiers échos du Telegraph, Pochettino et Levy ont eu des “discussions positives”. On parle d’abord d’une revalorisation salariale à hauteur de 8.5M£ (environ 10M€) et d’une enveloppe de 150M£ allouée pour les transferts. Son contrat actuel prenant fin en juin 2021, il pourrait l’étendre d’au moins une année.

Quand tu signes ta première recrue une semaine avant la fin du mercato. (source : getty images)
Quand tu signes ta première recrue une semaine avant la fin du mercato. (source : Getty Images)

Il y aurait aussi beaucoup de mouvements cet été à Tottenham. Au sein de ceux qui pourraient quitter le Nord de Londres cet été on trouve Toby Alderweireld, Mousa Dembele, Danny Rose, Fernando Llorente, Moussa Sissoko ou encore Victor Wanyama. Dans le sens inverse, les joueurs qui pourraient débarquer à Tottenham sont Ryan Sessegnon, Wilfried Zaha et surtout Anthony Martial où les Spurs seraient en concurrence avec Chelsea, club qui aurait approché Pochettino il y a quelques jours. Pour le cas Alderweireld, c’est Manchester United (le club de Martial) qui serait le favori pour le récupérer, lui qui aurait des demandes salariales beaucoup trop élevées pour le club du Nord de Londres.

Cela annonce un été agité chez les Spurs, aux antipodes de celui du mercato de l’été dernier où ils s’étaient activés la dernière semaine du mois d’août. Et de toutes façons, Tottenham ne pourra pas se le permettre puisque les clubs anglais ne pourront plus recruter après le 9 août.

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.