Focus

Rashford, le nouvel espoir de United

« Yeeeeaaaah ! Alors c’est qui le patron maintenant ?! » Bah c’est Zlatan mon gars. (crédit : eurosport.com)

A seulement 19 ans, le jeune international anglais de Manchester United a déjà conquis le cœur des fans des Reds Devils. Titularisé pour la première fois à la surprise générale en Europa League, le natif de Manchester s’est rapidement imposé dans l’effectif de Louis Van Gaal la saison passée. Cette saison, José Mourinho semble avoir renouveler sa confiance envers le jeune espoir des Three Lions, et ce malgré le recrutement de la star suédoise Zlatan Ibrahimovic à la pointe de l’attaque mancunienne. Retour sur le parcours du jeune prodige mancunien et sur un avenir qui s’annonce radieux.

De l’ombre à la lumière

« Rashford first game for United. He shots and… HE SCORES !! Fantastic Player !! » (crédit : footmercato.net)

Nous sommes le 25 février 2016. Manchester United reçoit les danois du FC Midtjylland, pour les seizièmes de finale de l’Europa League. A cette occasion, Louis Van Gaal a décidé de titulariser plusieurs jeunes joueurs issues du centre de formation. Un certain Marcus Rashford évoluera à la pointe de l’attaque mancunienne. A 18 ans, le jeune anglais dispute donc le premier match pro de sa carrière. Il joue l’intégralité de la rencontre et inscrit un doublé  (victoire 5-1), devenant ainsi le plus jeune buteur de l’histoire du club mancunien en Coupe d’Europe (18 ans et 117 jours), le précédant record étant détenu par la légende George Best depuis près de 50 ans.

A l’issue de cette prestation plus que convaincante, Rashford est titularisé pour la réception à Old Trafford des Gunners d’Arsenal qui a lieu trois jours plus-tard. Il s’illustre rapidement en inscrivant un nouveau doublé en à peine trois minutes et délivre une passe décisive pour son coéquipier Ander Herrera (victoire 3-2). Élu homme du match, il devient le plus jeune joueur de l’histoire de la Premier League à inscrire un doublé à l’occasion de son premier match. Le public d’Old Trafford est conquis. C’est le début d’une belle histoire pour le jeune attaquant anglais.

Convoqué par Roy Hodgson en équipe nationale le 16 mai 2016 en vu de la préparation de l’Euro, il marque son premier but en sélection lors de son premier match avec les Three Lions après seulement trois minutes de jeu contre l’Australie. Il devient ainsi le troisième plus jeune buteur anglais derrière deux légendes vivantes du football anglais, l’ancien red de Liverpool, Michael Owen et son coéquipier à Manchester United, Wayne Rooney. Il participe à l’Euro en France et devient le plus jeune joueur anglais à disputer un championnat d’Europe en entrant à la 73ème minute du match contre le Pays-de-Galles.

Un talent exceptionnel à préserver

Bravo José. J’explose tous les records de précocité et toi tu me colles Zlatan dans les pattes (crédit : marcoludo.fr)

Pour sa première saison en professionnel, Rashford prend part à 21 matchs toute compétition confondue avec Manchester United. Il inscrit 9 buts et délivre deux passes décisives. Mais l’arrivée du buteur suédois Zlatan Ibrahimovic à l’été 2016 est mauvais signe pour le jeune attaquant. Cependant malgré un temps de jeu limité, le plus souvent à un poste d’ailier qu’il n’affectionne guère, l’international anglais semble conserver une bonne dynamique. Auteur de 6 buts en 29 matchs toute compétition confondue cette saison, le jeune Marcus affiche un niveau de jeu alléchant chaque fois que son entraîneur José Mourinho fait appel à lui.

Cependant il semblerait que le joueur ne soit pas satisfait de sa situation actuelle. En effet, tout comme son coéquipier Anthony Martial, il doit se satisfaire d’un temps de jeu considérablement réduit depuis l’arrivée du suédois. Malgré ses qualités techniques et sa vitesse, Rashford ne semble pas du tout à l’aise sur un côté, préférant évoluer dans l’axe de l’attaque. Le technicien portugais ne semble toutefois pas prêt à lui accorder davantage de temps de jeu à ce poste cette saison, Ibrahimovic jouissant d’un statut d’intouchable depuis son arrivée du côté de Manchester.

La pépite mancunienne pourra néanmoins se consoler en FA Cup – compétition dans laquelle il est régulièrement titulaire – puisque les diables rouges se sont qualifiés pour les quarts de finale après avoir battu les Rovers de Blackburn le week-end dernier. Un match dans lequel Rashford s’est lui-même illustré, inscrivant le but égalisateur de son équipe avant qu’un certain Zlatan ne vienne corser l’addition.  Les Reds Devils se déplaceront sur la pelouse des Blues de Chelsea en quart de finale de la Cup le 11 mars prochain, l’occasion pour Marcus Rashford de démontrer une fois de plus l’étendu de son talent.

Article précédent

Quand Arsenal fit danser l’Inter à San Siro

Article suivant

1/8 Ligue des Champions / Ligue Europa - Ne jamais vendre la peau du Renard avant de l'avoir tué

L’auteur

Thomas

Thomas

Fly Millenium ou Millenoob pour les gamers aka Flyou pour les intimes. Formé à l'école Titi Henriesque dès le berceau, il ne jure que par Arsenul, vous savez ce club de loser qui n'a plus gagné un titre depuis des lustres. A l'époque Justin Bieber portait encore des couches made in Toronto. Enfin tout ça c'est de l'histoire ancienne, puisque depuis 2014, les losers... euh les gunners pardon, sont de retour au premier plan, pour le plus grand malheur des footix et des raides débiles. Il aimerait épouser une certaine Nina devant Ashburton Grove et vivre heureux entouré d'une marmaille de petits gooners et gooneurettes.