FocusPL Preview

Preview PL 2019/20: Manchester United, les doutes s’installent

Pour la reprise de la saison 2019/20 de Premier League, God Save The Foot vous présente chaque jour une de ses équipes. Après avoir entamé avec brio la saison contre Chelsea, sur le score fleuve de 4-0, la pression est élevée sur les épaules de Solskjaer et son staff. Sixièmes l’an passé, les Red Devils devront montrer un meilleur visage cette année pour retrouver la Ligue des Champions. Il sera difficile de faire pire, décryptage.

Une saison passée pleine d’espoirs et de désillusions

Mourinho Out

En août dernier, Manchester United débutait la saison avec José Mourinho sur son banc. Sans surprise, la troisième saison du coach portugais démarre mal. Son jeu défensif basé sur la contre-attaque, qui a fait son succès, ne fonctionne plus. United est fébrile défensivement, manque de mouvement, de régularité… Mourinho a également été critiqué pour ses déclarations peu respectueuses envers le club, les joueurs et les supporters. Des joueurs, dont le plus connu est Paul Pogba, ne le soutiennent plus. MU est largué en championnat, et les espoirs de Top 4 s’éloignent. L’inévitable arrive sans vraiment qu’on s’y attende – José Mourinho est licencié au lendemain de la défaite à Anfield en décembre. 

L’effet OGS

Pour finir la saison, Man Utd fait appel à son supersub, Ole Gunnar Solskjaer, pour sauver les meubles. Le Norvégien est accompagné de Mike Phelan, ex-adjoint de Sir Alex Ferguson, de Michael Carrick et de Kieran McKenna, adjoints de Mourinho très appréciés par les joueurs. En faisant ce choix, le club ambitionne une énième reconstruction en se rapprochant de ses valeurs et de ce qui a fait le succès du club. MU retourne donc à un football plus offensif et à un management basé sur l’écoute et la confiance, le contraire de ce que faisait José Mourinho. 

Ole Gunnar Solskjaer lors de sa présentation à Old Trafford
Ole Gunnar Solskjaer lors de sa présentation à Old Trafford (Crédits: Mirror)

Les premiers pas du Norvégien sont une réussite. Deux mois après son arrivée, sa série d’invincibilité est à neuf victoires et un nul. Il est devenu le premier entraîneur de l’histoire du club à remporter ses six premiers matchs et est même élu entraîneur du mois en Premier League, une première depuis 2012 pour les Red Devils. La cerise sur le gâteau: les Mancuniens font l’exploit d’éliminer le PSG en huitièmes de C1 à l’extérieur après avoir été mené de deux buts à l’aller. Grâce à Solskjaer, Manchester United retrouve le sourire et se rapproche du Top 4, chose inespérée en décembre au moment du limogeage de Mourinho. Les dirigeants prennent alors la décision de lui offrir un contrat et de faire du Norvégien, le nouvel entraîneur permanent de Manchester United. 

Une fin de saison décevante

Finalement, la réalité reprendra le dessus. L’irrégularité notamment de David De Gea et de sa défense ainsi que l’inefficacité devant auront coûté des points à MU. Le club était si loin du Top 4 puis s’en est rapproché de si près, que le manquer de quelques points fut une déception immense pour le club et ses supporters. Les Mancuniens se font également éliminer de la FA Cup par Wolverhampton et de la Ligue des Champions par le FC Barcelone de Lionel Messi. Tout n’est pas parfait, il y a encore du travail pour Solskjaer et surtout un mercato à préparer pour espérer faire mieux cette saison. 

Quel United cette saison ?

Un mercato raté

Cet été, Manchester United a obtenu la signature de trois nouveaux joueurs: Daniel James, Aaron Wan Bissaka et Harry Maguire. Ces trois signatures viendront renforcer l’équipe dans des secteurs clés, la défense et l’aile droite, les deux points faibles majeurs de MU. Cependant, pour ce qui est des départs, le Norvégien avait annoncé en fin de saison qu’il y aurait du ménage, et que ceux qui n’avaient pas le niveau ne serait plus là. Or, Matteo Darmian, Alexis Sanchez, Phil Jones ou Marcos Rojo notamment sont toujours là. De plus, Ander Herrera, Marouane Fellaini et Romelu Lukaku sont partis et aucun d’entreu eux n’a été remplacé. Les Red Devils devront donc compter sur les retours en forme de Nemanja Matic et Fred pour aider Paul Pogba et Scott McTominay dans ce secteur de jeu pour la saison à venir.

Harry Maguire est devenu le défenseur le plus cher de l'histoire en signant à United pour 93M d'euros.
Harry Maguire est devenu le défenseur le plus cher de l’histoire en signant à United pour 93M d’euros. (Crédits : premierleague.com)

#GLAZERSOUT

Depuis que Sir Alex Ferguson est parti en 2013, Manchester United, propriété de la famille Glazers et dirigé par le vice-président exécutif Ed Woodward, est géré comme une marque. Le football ne semble plus être une priorité. Depuis le rachat en 2005, la famille américaine a retiré du club et a mis dans ses poches plus d’un milliard d’euros. À titre de comparaison, les voisins, Manchester City, eux, ont investis cette même somme. Les investissements sont trop basés sur les partenaires commerciaux et pas assez sur le football. David Moyes, Louis Van Gaal, José Mourinho et aujourd’hui Ole Gunnar Solskjaer n’ont pas été soutenus financièrement lors des fenêtres de mercatos. Comme dit précédemment, Lukaku, Herrera et Fellaini sont partis et aucun attaquant ni milieu de terrain n’ont été signés. Le tout après deux saisons blanches et une sixième place récolté au cours de l’exercice 2018/19. Les dirigeants semblaient penser, à tort, que quoiqu’il arrive, les supporters seront là et qu’Old Trafford sera toujours plein. L’objectif sportif des dirigeants? Le Big Four, sésame pour la Ligue des Champions. Le titre n’est pas un objectif. Il faudrait investir de façon conséquente et ils n’ont aucun intérêt à dépenser de l’argent qui pourrait rester dans leurs poches.

Depuis quelques mois, des mouvements anti-Glazers renaissent sur les réseaux sociaux. Les fans réclament des investissements, ou la revente pure et simple du club. Ces mouvements pourraient continuer à Old Trafford pendant la saison au vu du mercato passé.

Contrairement à ses prédécesseurs, les dirigeants auraient promis du temps à OGS et plusieurs mercatos pour se reconstruire. De plus, l’organigramme du club devrait également être réorganisé avec un directeur technique pour s’occuper de la partie football et ainsi laisser Ed Woodward pour le domaine commercial. À voir dans le futur si tout cela se réalise réellement…

L’espoir de la jeunesse

Une des rares satisfactions de Manchester United en ce moment est la réussite de son centre de formation. Présents lors de la pré-saison en Australie, les jeunes de l’Academy ont été décisifs. La pépite Mason Greenwood, 17 ans, attire toutes les attentions et pourrait même se faire une place dans le onze de départ de Solskjaer. Tahith Chong et Angel Gomes pourraient également avoir un rôle plus important en équipe première cette saison. Le dernier de la bande et le moins médiatisé, James Garner, peut également tirer son épingle du jeu. Âgé seulement de 18 ans, le milieu de terrain défensif pourrait lui aussi se faire une place dans l’effectif au vu de la faiblesse du milieu de terrain des Red Devils.

Angel Gomes, Mason Greenwood et Tahith Chong
Angel Gomes, Mason Greenwood et Tahith Chong (credits: ManUtd.com)

Manchester United entame donc sa saison 2019-20 dans un parfum de doutes et de tension. Les supporters ne s’attendent pas à grand chose et ne peuvent qu’être surpris. Solskjaer a déjà provoqué des miracles…

Article précédent

Preview PL 2019/20 : Crystal Palace veut continuer sur sa lancée

Article suivant

Preview PL 2019/20 - Southampton, attention à la marche

L’auteur

Bento

Bento

Bento, 19 ans, français d'origine portugaise, tombé amoureux du Manchester United FC très jeune grâce à Cristiano Ronaldo et la génération 2008. J'espère vous rendre le plaisir que j'ai à écrire sur mon club.