Focus

Manchester United, tout va bien ?

À l’heure où j’écris, Manchester United est 2e du championnat derrière l’intraitable Man City, toujours en course en Ligue des Champions et en FA Cup. Tout semble aller pour le mieux pour l’équipe de José Mourinho. Cependant, le club est régulièrement sujet de critiques, notamment à propos de son jeu. Alors, tout va bien à MU ? Faut-il s’inquiéter ?

Un problème de jeu?

Après une première saison sous l’ère Mourinho à trois trophées, Manchester United entame la saison 2017-2018 sur les chapeaux de roue et parvient à suivre le rythme effréné de Man City. Sous l’impulsion de ses cadres Valencia, Pogba, et De Gea, grâce au retour d’Anthony Martial, ou encore au recrutement de Lukaku et Matic, Manchester United se dressait comme un favori au titre de champion d’Angleterre. Cependant, l’équipe semble s’essouffler et est désormais à treize longueurs du rival citizens.

Quand on se penche sur le Manchester United de José Mourinho, on se rend compte de plusieurs choses. Tout d’abord, la fébrilité défensive est un réel problème: Smalling, Jones, Bailly, Lindelöf sont trop irréguliers ou trop blessés, et Manchester se repose beaucoup trop souvent sur son gardien David de Gea. D’ailleurs, Mourinho n’a toujours pas trouvé sa défense centrale type, ce qui en dit long sur ses problèmes défensifs. Le seul point positif est la forme de Valencia et Young sur les côtés. Cette défense est également trop fragile dès qu’on lui met un semblant de pression, ce qui est paradoxal quand la philosophie de jeu est défensive.

José Mourinho et son staff après l'élimination des siens en Carabao Cup face à Bristol City.
José Mourinho et son staff après l’élimination des siens en Carabao Cup face à Bristol City.

Offensivement, le manque de mouvement est flagrant, les attaques manquent de décalages, de rapidité: les joueurs ont trop tendance à attendre un éclair de génie de Pogba, de Martial sur son aile gauche ou plus récemment de Jesse Lingard depuis qu’il a été replacé dans l’axe. L’individualité prime parfois trop sur le collectif. Les joueurs ne permutent pas, ne se créent que très peu d’occasions, les contre-attaques ne sont pas bien menés… Le jeu est trop approximatif, ennuyeux, et les joueurs ne semblent pas toujours organisés sur le terrain. D’autres questions se posent également, comme celle de l’utilisation de Paul Pogba. Doit-il jouer dans un double-pivot avec un Matic à bout souffle que l’on ne ménage pas ? Dans un milieu à trois ? Ou plus haut sur le terrain en numéro 10 ? Trop souvent, le 4-2-3-1 ne met pas dans de bonnes dispositions les joueurs de José Mourinho et cela leur coûte de précieux points contre les clubs du Big 4 notamment.

À titre d’exemple, un 4-3-3 libérerait Pogba des tâches défensives, ce qui permettrait à MU d’exploiter beaucoup plus son potentiel. Ou pourquoi pas, jouer en 3-5-2 comme ils l’avaient si bien fait à l’Emirates ? Mourinho n’a même pas retenté ce dispositif dans lequel ils ont effectué le match le plus abouti de leur saison. Je pense également qu’il manque à ce MU un défenseur central intelligent, sachant relancer à la Daley Blind, dont Mourinho se prive. De plus, ce qui peut parfois agacer également, c’est la façon dont Mourinho gère un avantage d’un but d’écart en fin de match. Dans ce cas de figure, MU ne tente plus rien, ne prend plus aucun risque, ne va pas vers l’avant et attend son adversaire, et là encore, cela leur a coûté des points, face à Leicester par exemple. À trop défendre, on se fait avoir. Mourinho est critiqué pour ne pas en faire assez: il pourrait faire mieux avec ce qu’il a. Certains iront même jusqu’à dire qu’il est dépassé.

Un problème de recrutement?

Depuis que Sir Alex Ferguson est parti, il a souvent été dit que ses remplaçants, Moyes puis Van Gaal, ont commis trop d’erreurs de recrutement, que José Mourinho paierait aujourd’hui. Beaucoup trop de joueurs comme Schneiderlin, Darmian, Rojo, Herrera, Shaw ou récemment Mkhitaryan n’ont pas su s’imposer durablement dans le nord de l’Angleterre. Mourinho n’aurait pas assez de bons joueurs à sa disposition. Il faut dire que des joueurs comme Jones ou Bailly sont eux aussi beaucoup trop souvent à l’infirmerie. De plus, même si les Matic, Young, ou encore Valencia font énormément de bien au collectif, ces derniers ne sont pas les plus jeunes et ne sont pas assez reposés, et quand il le sont, les remplaçants ne sont pas à la hauteur. On en revient donc à ce problème d’effectif qui ne serait pas assez étoffé.

En réalité, ce problème est un reflet de ce qu’est devenu Manchester United ces dernières années. Les Glazers et Ed Woodward ont fait de ce club, ou plutôt de cette entreprise, une grande puissance mondiale, un empire. En terme de revenus, de sponsors, de ventes de maillots, le club se hisse toujours aux premiers rangs. Félicitations à eux, mais peut être que cela a été un peu trop fait au détriment du football. En effet, le board n’a pas vraiment l’air intéressé par le football et fait des erreurs. En font partie, la prolongation de José Mourinho en cours de saison qui n’avait pas lieu d’être, mais aussi toutes ces erreurs de casting. Ces deux dernières années, Manchester United a quand même dépensé plus de 300 millions d’euros sur le marché des transferts. Il serait donc logique que le recrutement ne soit pas un problème. Cependant, Mourinho s’en agace et en veut au board de ne pas dépenser plus, ou d’avoir manquer Ivan Perišić cet été par exemple. Pour lui, la refonte de l’effectif et le retour au sommet doivent passer par là. Peut-être qu’un grand ménage doit être fait au sein du club, avec le recrutement d’un nouveau directeur sportif. Le sportif doit être une priorité.

José Mourinho: « Ce n’est pas assez. » (quand un journaliste le questionne sur les 300M déjà dépensés)

En somme, même si tout a l’air de bien aller du côté de Manchester, le club fait l’objet de nombreuses critiques à propos de son jeu, de son coach mais aussi de son board. En espérant que MU prenne en compte ses critiques pour espérer les revoir, un jour, au sommet du football anglais et mondial.

Article précédent

Tim Cahill de retour à Millwall : une histoire d’amour inébriante

Article suivant

Cet article est le plus récent.

L’auteur

Bento

Bento

Bento, 18 ans, français d'origine portugaise, tombé amoureux du Manchester United FC très jeune grâce à Cristiano Ronaldo et sa génération dorée. Aujourd'hui, c'est Anthony Martial qui me fait lever de mon siège. J'espère vous donner du plaisir comme il le fait pour moi.

3 commentaires

  1. Zaïrois
    13 février 2018 à 10:31 — Répondre

    J’ai suis aussi pour tous ce que tu dit, pogba est tlma immature voir enfantin. Vendons Jones est smaling puisqu’il sont incapables à supporter la pression de ce jours.

  2. MU MU
    12 février 2018 à 10:02 — Répondre

    ouais mais le Mou c’est un clivant de toute façon (trop défensif, trop rigide et blabla) et j’me rappelle que même Ferguss, dans les dernières années, se faisait critiquer à tout-va pour le jeu et pour ses choix

    il faut pas perdre de vue non plus que la PL n’est déjà plus la même qu’il y 10 ans, que la concurrence en haut de tableau est beaucoup plus âpre (Big 6) et que les « petites équipes » alignent des effectifs de ouf et qu’en plus t’as City qui, tout comme le PSG, est une aberration au niveau économique, genre c’est abusé et tu peux pas lutter si ce n’est en dépensant autant, ce qu’est un peu gênant et ce qu’est un peu la loose finalement

    City, c’est un peu comme si t’avais les codes dans FIFA ou dans FM pour multiplier ton budget par 100 et on sait tous qu’en plus ils magouillent au niveau des sponsors pour être dans les clous du fair-play financier alors voilà

    parce que là, sans City, on est premier et personne ne se plaindrait, même si Liverpool et Tott’ reviennent comme des balles et que j’serais pas étonné qu’on finisse troisième voire quatrième

    quant à Guardiola, autant je pense qu’avec des effectifs de dingue il est capable de te créer des dynamiques géniales (dynamiques qu’il ne pourrait de toute façon pas mettre en place sans effectif de dingue, mais vraiment de dingue, vraiment la crème de la crème) autant je pense que Mourinho le surpasse pour ce qui s’agit des effectifs plus raisonnables et que par exemple, Mourinho serait capable de te prendre Dijon et de finir 3eme de Ligue 1, ou de gagner la CL avec Porto, ce qu’il a fait, alors que Guardiola bah c’est moins sûr

    Mourinho pourrait coacher en DH mais Guardiola ça reste à voir

    il y a juste peut-être Liverpool qui, en étant relativement flamboyant, n’a que deux points de retard sur nous et donc bravo à Klopp et aux Reds et c’est beau mais on fera les comptes en fin de saison

    quoi qu’il en soit, Mourinho est pour moi un génie (notre meilleur élément) et l’effectif de MU n’est pas si impérial qu’on pourrait le croire (prenez juste la défense : deux ailiers de 32 ans, deux DC qu’on des dégaines de remplaçants, ou de titulaires à Sunderland, et cependant on est l’une des meilleures défenses d’Europe) (prenez Pogba : il fait pâle figure comparé à de Bruyne) (échangeons De Bryune et Pogba et voyons ce qui arrive) (quant à Martial, ses buts ont tendance à masquer ses non-matchs, mais après tout s’il marque alors ça va) (et à noter qu’on imagine mal City ou le PSG ou le Bayern ou le Real ou la Juve jouer avec Lingard en 10, mais nous on le fait)

    et aussi je pense que Mourinho a partiellement insufflé son côté « gagneur sans pitié redoutable » à l’équipe, ce qui fait que bien souvent la balance penche en notre faveur et que régulièrement on cueille les équipes à froid, qu’on gagne en jouant mal, en jouant à l’italienne et tout

    mais je crois qu’il peine, cela dit, à transformer l’équipe en un vrai bloc métallique et robotique et impitoyable comme il les aime tant, genre horloge suisse, genre Chelsea de l’époque Drogba

    et s’il peine à obtenir cela, c’est à mon avis pour deux grandes raisons :

    1/ l’effectif ne le permet pas, et ce à cause du profil des joueurs mais aussi par manque de rigueur et de maturité (le symbole, c’est Pogba, Pogba qu’on dirait qu’il a encore 19 ans et qu’est pas fiable du tout et qu’a aucune rigueur) (si on peut le revendre à 230M au Real cet été : vendons-le) (en + j’en peux plus de sa coiffure bling-bling et pff mais mets un bonnet de bain mec cache-toi) (ça fait tellement mal mais tellement mal de passer de Scholes à Pogba) (à mes yeux c’est ça le pire : que Pogba soit devenu la tête de gondole du club alors qu’il est à des années lumières de la maturité et de la rigueur que j’aimais tant en ce club, en Scholes, en Giggs, en Keane, en Ferguson et aujourd’hui en des joueurs tels que Valencia ou Matic)

    2/ que le Mou est obligé, du coup, de faire des concessions, notamment au milieu, et qu’il peut pas bétonner vraiment, ce qui fait que le milieu de MU, cette saison, eh bien c’est souvent journée porte ouverte, genre « entrez, faites comme chez vous », et ça, ça lui ressemble pas à Mourinho

    dans tous les cas, je pense que la tâche qu’a à accomplir le coach de United aujourd’hui, à savoir en l’occurrence Mourinho, est colossale, genre rocher de Sysyphe, et qu’au niveau des trophées et des points et en prenant en compte que City, même sans Guardiola, est au dessus du lot et qu’on ne peut en être actuellement que les challengers, Mourinho fait du vrai bon boulot mais qu’il est pas aidé par Pogba et que l’équipe manque encore de maturité et qu’il va falloir investir encore je le crains

    mais déjà, rien qu’un milieu Matic-Fabinho avec Fékir à la place de Lingard (et Pogba au Real) et déjà on devrait y voir plus clair

  3. Leonel
    12 février 2018 à 9:47 — Répondre

    Cool ton article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *