Focus

Anthony Martial, le Magnifique

Anthony Martial, 22 ans depuis peu, fait chavirer tout un peuple rouge dans le Nord de l’Angleterre. La raison de cet amour ? Ses dribbles, ses percées incroyables dans la défense et bien évidemment ses buts. Il conquiert également peu à peu le cœur des français qui l’ont critiqué après l’Euro. Focus sur l’ailier gauche en feu de Manchester United.

Des Débuts de Rêve

31 août 2015, Anthony Martial, 19 ans, débarque du côté d’Old Trafford pour 50M d’euros (+30 de bonus). Presque inconnu outre-manche, il suscite vite la critique, le Mirror titre : « What a waste of money » (« Quelle perte d’argent »). Malgré tout, Martial avait déjà laissé quelques traces de son passage en Angleterre, et surtout du côté de l’Emirates Stadium avec l’AS Monaco. Bref, le désormais ex-monégasque est attendu au tournant, et il ne peut pas décevoir.

12 septembre, jour de derby à Old Trafford. United reçoit l’ennemi juré: Liverpool. Anthony entre à la 66e minute et fait ses débuts sous le maillot Red Devils. Vous connaissez la suite, le crochet sur Skrtel, l’intérieur du pied et la délivrance d’Old Trafford. Un moment magique pour les Mancuniens mais aussi pour Anthony qui va remettre ça le week-end suivant à Southampton, où il inscrit un doublé. Les critiques semblent loin, l’attaquant replacé sur l’aile par Van Gaal est élu joueur du mois de septembre, son premier mois à Manchester.

« Ce que j’aime chez lui, c’est son calme. Il semble qu’il ne soit pas impressionné, il ne se soucie pas de ce que les gens disent, des attentes, de l’environnement où il joue. Quand il arrive devant le but, il agit comme un attaquant qui joue depuis six ou sept ans. » T.Henry

Sa première saison à Old Trafford continuera sur le même rythme, « Tony » Martial va planter buts sur buts dont notamment le but en contre face à Stoke qui sera élu but de la saison en PL ou encore le but qui qualifie MU en finale de Cup dans les arrêts de jeu à Wembley. Manchester est sous le charme du prodige.

Le Doute

Après une saison à soixante matchs, Anthony arrive au championnat d’Europe avec l’Équipe de France essoufflé, fatigué, et c’est ici que commence sa période de doute. À Manchester, Louis van Gaal, qui lui avait donné sa confiance, est limogé et remplacé par José Mourinho. Ce dernier n’utilisera que très peu Martial. La raison ? Anthony ne lui donne pas ce qu’il veut, c’est-à-dire, de la rigueur défensive et un travail acharné à l’entraînement.

« Est-ce que je pense qu’il peut avoir du succès sous mes ordres ? Oui. Mais il a besoin de me donner certaines choses que j’aime beaucoup » José Mourinho, il y a quelques mois.

Quelques soucis personnels entacheront également les performances d’Anthony cette année-là. Pour sa deuxième saison, Martial ne brillera que par quelques dribbles et un nombre de buts qui se comptent sur les doigts d’une main. Cependant, le soutien du public reste intact, il n’est pas sifflé, au contraire, on chante pour lui, on croit en lui. Sûrement grâce aux souvenirs d’une première saison fantastique.

Le Retour et la Confirmation

Anthony Martial célébrant son but contre Tottenham
Un but contre Tottenham qui sauve MU d’un énième match nul contre une équipe du Top 6 est son dernier exploit. (Crédit: Evening Standard)

Été 2017, suite à ses performances de la saison passée, Anthony est annoncé sur le départ. On l’annonce en Italie, du côté de l’Inter notamment. Cependant, pendant les matchs de préparation avec United, il brille. Vous avez tous vu son slalom contre le Real Madrid, ce n’est qu’une partie de ses exploits de cet été. Suite à ça, Mourinho va lui redonner sa chance, chance que Martial va saisir. Le début de saison de Martial se résume à un rôle de supersub et à des buts dans les dix dernières minutes qui vont permettre à MU de très bien entamer sa saison. Bien sûr, il faut ajouter à cela des dribbles, des slaloms dans les défenses adverses, des petits ponts… En effet, Martial est un ailier qui crée beaucoup d’occasions et des espaces pour ses coéquipiers. Ce qui lui permet de marquer et de faire beaucoup d’assists. Ses bonnes performances vont convaincre José Mourinho :

« Anthony commence des matchs, il essaye d’être bon. Il sort du banc de touche, même si c’est pour 10 minutes comme lors du dernier match à domicile, et il essaye de prendre du plaisir et de donner quelque chose en plus à l’équipe sur quelques minutes. Je suis vraiment satisfait de son attitude d’ensemble, donc c’est plus facile de jouer. Anthony est un homme heureux et il est en train de très bien travailler. Je suis vraiment ravi de son attitude. »

Anthony Martial, de lui même, a su regagner sa place de titulaire sur l’aile gauche, pour le plus grand plaisir des supporters Mancuniens, qui auront toujours été là pour lui. Et ils ont eu raison… Certains diront que l’on doit ça à sa persévérance, d’autres à la gestion de Mourinho, mais le principal est là : il est de retour. « Toto » est encore meilleur que lors de sa première saison, il a grandi et franchi un palier. Sa forme lui a également permis un retour en Équipe de France où il délivrera une passe décisive pour Lacazette, plus d’un an après sa dernière sélection. La saison est loin d’être finie, à lui de continuer à rendre heureux Old Trafford, en espérant le voir en Russie.

Article précédent

Bristol City, une ode à la verve

Article suivant

Bonne année !!!

L’auteur

Bento

Bento

Bento, 18 ans, français d'origine portugaise, tombé amoureux de Manchester United FC très jeune grâce à Cristiano Ronaldo et sa bande. Aime le football qui me fait lever de mon siège et espère vous donner du plaisir comme Paul Scholes a pu le faire pour moi.

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *