Focus

La sélection anglaise, trop marquée Tottenham ?

L’équipe de Tottenham est l’équipe la mieux représentée dans la liste des 23 pour cette Coupe du Monde en Russie. Avec Danny Rose, Eric Dier, Kieran Trippier, Dele Alli et surtout le capitaine Harry Kane, le contingent du Nord de Londres occupe une partie centrale mais pas hégémonique. Cela semble logique mais cela a provoqué quelques réticences outre-Manche.

La principale critique vient de Tony Adams, légende d’Arsenal et capitaine des Three Lions lors de l’Euro 1996 en Angleterre qui s’est exprimé via le Sun :

“Tu dois être en mesure de supporter les émotions et d’être fort mentalement, et s’ils ne savent pas gagner, ils ne gagneront pas. Je suis vraiment inquiet à propos de ces joueurs de Tottenham, je ne pense pas qu’ils sachent comment gagner. Ce sont de bons joueurs, mais à des moment-clés d’une saison ou d’un tournoi tu dois monter en régime, il y a un caractère que tu dois avoir.”

Le principal défaut des joueurs de Tottenham est que cette équipe n’a pas remporté un seul trophée dans les année récentes, c’est la principale faiblesse est ce manque “d’esprit de vainqueur”. Cela serait valable si l’Angleterre visait le titre final, or les objectifs sont clairs pour Gareth Southgate : construire une équipe pour l’avenir.

England Hotspur

Le club des 5. (Source : tottenhamhotspur.com)
Le club des 5. (Source : tottenhamhotspur.com)

Si cette sélection comporte autant de joueurs de Tottenham c’est pare que son entraîneur, Mauricio Pochettino, entend faire jouer le plus de joueurs locaux. Là où d’autres clubs vont dépenser des sommes astronomiques pour des joueurs étrangers, c’est un entraîneur argentin qui fait jouer des anglais, un comble. Dans la plupart des autres clubs du Big Six, les joueurs majeurs des effectifs sont rarement des anglais, cela a été longtemps considéré une plaie pour les sélectionneurs anglais qui se retrouvaient à sélectionner des joueurs remplaçants de ces équipes ou des titulaires des “petits” clubs. Le club du Nord de Londres répond à l’Elite Player Performance Plan (EPPP), projet lancé en 2011, qui in fine encourage la formation des joueurs. On récolte seulement maintenant les premiers résultats de ce plan, dont tous (ou presque) les joueurs de l’équipe d’Angleterre en ont profité. Tottenham permet de faire briller des joueurs anglais “locaux” à l’image d’Harry Kane, né dans un quartier voisin de celui de White Hart Lane devenu capitaine des Three Lions. Dans cette logique, l’inclusion de 5 joueurs de Tottenham dans le groupe semble naturel.

Captain Kane

Bon tu te sens comment là ? (Source : Laurence Griffiths)
Bon tu te sens comment là ? (Source : Laurence Griffiths)

Quand Harry Kane a été nommé capitaine de cette équipe d’Angleterre au Mondial, puisqu’une partie du public pensait que le brassard aurait dû revenir à Jordan Henderson. Cependant, ce dernier manque de leadership au sein de cette sélection et n’a pas eu un rôle significatif dans la qualification anglaise au Mondial. Le buteur star de Tottenham a un comportement exemplaire sur le terrain, dans les vestiaires et a une image propre vis-à-vis des supporter de l’équipe d’Angleterre. Il est aussi le joueur qui a le plus d’affinités avec le reste du groupe, là où le capitanat d’Henderson aurait sûrement provoqué quelques tensions à l’intérieur du groupe. Harry Kane manque certes de charisme, mais a cette volonté de gagnant et un leadership nécéssaire à être capitaine. En plus de ses 4 coéquipiers de club, Kane doit également rallier 4 joueurs de Man Utd et 4 de Man City qui ont pour certains, connus Harry Kane en espoirs. Puis, quand on voit le reste du groupe, on se demande qui d’autre aurait pu être capitaine.

Faire avec ce qui marche le mieux en championnat

Nous parlions dans un autre article des changements apportés par Gareth Southgate apportant un vent de renouveau parmi les lions. Le sélectionneur anglais a progressivement crée un groupe uni et cohérent, en faisant seulement ce que les joueurs savent faire sur un terrain.

Le back three, l’équipe jeune et donc ces joueurs de Tottenham, tout cela résulte de ce qui se fait de mieux en championnat. Le club par Mauricio Pochettino est fondé autour de ces joueurs anglais, et cela fonctionne puisque Tottenham vient de terminer pour la troisième saison consécutive sur le podium en championnat avec un budget beaucoup moins important que ses concurrents. L’équipe de Tottenham est une des plus jeunes de Premier League, cela donne un effet de vitalité et de dynamisme que d’autres n’ont pas. Avoir autant de joueurs d’un même club dans le XI permet une meilleure cohésion et les automatismes qui sont vitaux dans une Coupe du Monde, permettent d’avoir un avantage sur des sélections qui ont des joueurs qui évoluent dans plusieurs clubs ou championnats de manière diasporique.

Ce n’est pas la meilleure sélection qu’on ait vu mais c’est sûrement la plus cohérente de ces dernières années, chaque joueur répond aux demandes tactique du sélectionneur.

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.