English Football League

Un mois en Championship (D2)

A la fin de chaque mois, God Save The Foot reviendra en largeur sur ce qui s’est passé dans les quatre autres divisions professionnelles/ou semi-professionnelles anglaises. Du leader au podium, en passant par les surprises et les déceptions ou encore le joueur du mois, tout sera analysé dans le moindre détail par nos rédacteurs passionnés. Alors prenez place, un thé en main, décollage vers le Championship.

Après onze journées disputées, le Championship est toujours aussi alléchant et indécis. Si une hiérarchie des prétendants à la montée commencent à apparaître, d’autres formations en bas de tableau sont au bord de l’implosion et pas des moindres.

Le podium 

Cardiff (1er avec 24 pts) 

Les hommes de Neil Warnock sont toujours en tête et comptent bien le rester. Malgré un mois de septembre contrasté (2 v, 3n, 1d), Cardiff possède toujours quelques longueurs d’avance sur ses poursuivants Wolverhampton, Sheffield United, Bristol et Leeds. C’est d’ailleurs face aux Peacocks que les Gallois ont fait étalage de toutes leurs qualités. Dans un match au sommet, remporté 3 buts à 1, Cardiff a démontré son impressionnante efficacité et surtout, s’est montré extrêmement solide défensivement. Un résultat révélateur pour une formation qui n’était pas forcément destinée à jouer les premiers rôles cette saison, mais avec des joueurs retrouvés comme Junior Hoilett et Kenneth Zohore, la cité galloise paraît inébranlable pour le moment. Attention toutefois à ne pas se voir trop beau, le championnat est encore long.

 

Wolverhampton (2e avec 23 pts) 

Wolverhampton Wanderers

On vous en parlait ce week-end, Wolverhampton et son recrutement made in Jorge Mendes s’invite en haut du classement. Rien de surprenant avec un effectif qui sur le papier, semblait être préparé pour jouer la montée, c’était en tout cas l’objectif annoncé par les propriétaires chinois du club après une première campagne 2016-2017 catastrophique et deux coachs congédiés. Avec une triplette offensive présente sur pratiquement tous les buts inscrits (19) depuis le début de la saison : Jota (6 buts, 1 passe décisive), Bonatini (4 buts, 4 passes décisives), Ivan Cavaleiro (1 but, 3 passes décisives) ainsi qu’un Ruben Neves effarant de facilité dans l’entrejeu, les Wolves ont toutes les bonnes raisons de croire à une possible accession en mai prochain. Même si, on pourrait regretter que derrière ces résultats sportifs intéressants, il y ait la patte d’un agent qui se moque effarouchement de l’identité du club.

 

Wolverhampton le sait, la Premier League passera par de la régularité tout au long du championnat

Sheffield United (3e avec 21 pts) 

Sheffield UnitedSur le podium du Championship avant la coupure internationale et ce malgré la défaite contre Nottingham Forest, Sheffield United enchante les observateurs par son football offensif. Avec les Blades c’est tout ou rien : une victoire ou une défaite. En effet, ils sont pour l’heure la seule équipe du championnat à n’avoir jamais concédé le point du match nul. Ils ont également remporté le derby contre Wednesday et ça, c’est sans doute ce qui importe le plus. Dans le Steel City Derby, événement de ce mois de septembre, les coéquipiers de Billy Sharp ont fait mieux que résister, ils ont montré face aux Owls – qui restent pourtant sur une finale et une demi-finale des playoffs – que l’autre moitié de la ville pouvait revêtir ses habits de fête (succès 4 à 2). Sheffield n’est pas que Wednesday, elle est aussi United.

La zone rouge 

Birmingham (22e avec 8 pts) 

Birmingham CityPassé à un cheveu de la relégation en League One la saison passée, Birmingham continue sa descente aux enfers en ce début de championnat. Limogé le 16 septembre dernier après une série de quatre défaites, Harry Redknapp n’a fait qu’empirer une situation déjà préoccupante. Pour autant, le départ de celui que l’Angleterre adore détester n’a rien changé ou presque. Les Blues se sont imposés à une seule reprise et surtout, ils ont été sévèrement battus ce week-end par Hull (1-6). A l’issue de ce naufrage collectif, le coach intérimaire Lee Carsley a présenté ses excuses aux fans du club avant une trêve internationale qui risque fort d’être importante pour l’avenir du club.

 

Sunderland (23e avec 7 pts) 

AFC SunderlandSi la situation de Birmingham est alarmante, celle de Sunderland est davantage critique. Les hommes de Simon Grayson n’ont plus connu la victoire depuis la deuxième journée à Norwich (1-3) et semblent être totalement débordés par l’enjeu. Pire, Sunderland n’a pas encore glané un seul succès à domicile en 2017 ! Malgré le soutien sans failles de leurs fans qui étaient près de 750 à Ipswich récemment, les Black Cats descendus tout juste de Premier League ont toutes les peines du monde à prendre des points, y compris loin du Stadium of Light. Dans ce chaos général, difficile de trouver une lueur d’espoir tant le coach et les joueurs paraissent dépasser. La League One n’est pas encore dans toutes les têtes, mais risquerait fort de devenir un sujet de préoccupation dans les semaines qui viennent. Un échelon que Sunderland n’a plus connu depuis 1988.

Plus que jamais, Sunderland est en pleine déroute, attention danger

Bolton (24e avec 2 pts) 

On peut d’ores et déjà l’annoncer, Bolton va sans doute retourner en League One à l’issue de la saison. Bon dernier au classement, avec à peine deux petits points – soit le même total que lors de notre premier bilan – et donc aucune victoire en onze journées, le club de la banlieue de Manchester est pratiquement condamné.

 

La surprise du mois : Bristol City 

Bristol CityLes Robins ont été épatants pendant tout le mois de septembre et sont désormais aux portes du podium (4e). Rien ne présageait pour autant une telle embellie puisque Bristol s’était maintenu lors des dernières journées la saison dernière et s’était reposé en grande partie sur l’émergence de Tammy Abraham (22 buts) qui a rejoint depuis Swansea. Mais force est de constater que le travail de Lee Jonhson (36 ans) porte ses fruits. Interrogé dernièrement au sujet du bon début de championnat de son équipe, le coach anglais a fait son auto-critique : « la philosophie de jeu est vraiment importante pour une équipe. La saison dernière, je pensais l’avoir inculqué à mon équipe, mais peut-être que je n’étais pas parvenu à la faire passer correctement. Maintenant, les joueurs répondent à mes exigences aussi bien à l’entraînement que sur le terrain. On avance dans le bon sens. » Avec un effectif dont la moyenne d’âge n’excède pas les 25 ans, Bristol pourrait devenir une très belle surprise de la saison.

Le joueur du mois : Gary Hooper (Sheffield Wednesday)

Gary Hooper is back ! A bientôt 30 ans, l’ancien maître-artificier du Celtic et de Scunthorpe, pas épargné par les blessures, retrouve la plénitude de ses moyens depuis plusieurs semaines. Buteur à six reprises lors des sept dernières journées, il permet à Sheffield Wednesday de revenir à seulement quatre points des playoffs après une entame de saison délicate. Une aubaine pour les Owls qui peuvent de nouveau compter sur un duo d’attaque Fletcher-Hooper vraiment complémentaire, l’Ecossais décrochant beaucoup plus que l’Anglais. Dire que sur le banc, traîne au besoin le délicieux Jordan Rhodes…

Gary Hooper a retrouvé le sourire, mais surtout le chemin des filets, pour plus grand bonheur de Sheffield Wednesday

Le classement à l’issue de la 11e journée 

Article précédent

Premier League - Épisode 07 : La suprématie de Manchester continue

Article suivant

Un mois en League One (D3)

L’auteur

Thomas

Thomas

Selon lui, Wes Hoolahan aka "Irish Messi" est l'un des plus grands joueurs de cette planète. Voue un amour incommensurable pour les divisions inférieures anglaises et le football nord-irlandais. Aime porter le kilt sans son slip, un peu fou sur les bords. Rêve secrètement d'un retour de Leeds en Premier League, le club qui a fait connaître la patte gauche délicieuse d'Harry Kewell. Il aurait voulu être joueur de foot pro, mais en voyant Jon Parkin et son physique grassouillet déambuler sur les terrains de National League, l'espoir n'est pas perdu.

2 commentaires

  1. 4 octobre 2017 à 6:13 — Répondre

    Merci de nous faire mieux connaitre ce championnat c’est vraiment une bonne idée.

    • 4 octobre 2017 à 7:37 — Répondre

      Merci de suivre avec attention le site ! Thomas, il assure… Un plaisir de lire ses articles.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *