Divisions inférieuresEnglish Football LeagueFocus

Le come-back des Swans ?

Relégué de Premier League il y a deux saisons, puis très décevant lors du dernier exercice, Swansea City réalise une bonne entame de championnat. Invaincus lors des six premières journées (cinq victoires  et un match nul), les hommes de Steve Cooper ont par la suite péché par leur irrégularité à l’aube d’un derby gallois primordial, le week-end dernier, contre Cardiff.

Vainqueurs par la plus petite des marges, les Swans se redonnent de l’air au classement, pointant à la quatrième place, à deux points seulement de West Bromwich, actuel leader du Championship. Et si cette saison 2019/20 remettait en selle le club gallois ?

Un but. Un seul aura suffi aux Swans pour se défaire de leurs meilleurs ennemis. Le héros du jour ? Ben Wilmot, 19 ans, défenseur central prêté le temps d’une saison au Pays de Galles en provenance de Watford. Parfaitement servi par l’inusable Wayne Routledge à la 27e minute de jeu, l’international U20 a ouvert le compteur but de sa jeune carrière. Peu utilisé depuis le début de saison, c’est pourtant lui qui, pour sa première titularisation en championnat, est parvenu à faire exulter le Liberty Stadium. D’un coup de tête parfait dans la surface des Blue Birds, Ben Wilmot est entré dans le cœur de la Jack Army.

Peu utilisé par Steve Cooper en Championship, Ben Wilmot a été le "héros" du derby contre Cardiff.   © Sky Sports
Peu utilisé par Steve Cooper en Championship, Ben Wilmot a été le “héros” du derby contre Cardiff. © Sky Sports

Ce but a certes une valeur émotionnelle forte auprès des fans, mais il pourrait aussi s’avérer être crucial pour la suite de la saison de Swansea. Dans un derby dominé par les locaux, il est venu offrir la victoire à un effectif plongé dans la confusion après une déconvenue à domicile contre Brentford (0-3) quelques jours plutôt. 

Une attaque tout feu tout flamme 

Ce succès lors des joutes galloises devrait permettre aux Swans de retrouver une confiance perdue ces derniers mois. Fort d’un effectif expérimenté, Swansea est en train de s’affirmer parmi les « gros poissons » du Championship cette saison. Si le classement est encore extrêmement serré (cinq points séparent Birmingham (11e) du leader West Brom), les actuels 4e disposent des qualités nécessaires pour se maintenir dans le haut du panier.

Positionnés depuis le début de saison dans un 4-2-3-1, les gallois possèdent une large panoplie offensive qui leur a permis de marquer à de nombreuses reprises en tout début de championnat. Devant, Steve Cooper peut compter sur Borja Baston, grande déception du côté du Liberty Stadium depuis son arrivée en 2016, mais en regain de forme après deux prêts en Liga (à Malaga et Alaves).

“Le retour à Swansea a été compliqué, confiait récemment le joueur au Wales Online, je m’entraînais avec la réserve car je devais être vendu à la fin du mercato. Mais finalement, je suis resté et le coach (Steve Cooper) a commencé à me faire jouer. “

Avec six buts inscrits en championnat, celui qui avait coûté 18 millions d’euros parvient enfin à justifier son statut d’« ex-grand espoir » de l’Atlético Madrid : “Je me sens mieux aujourd’hui. La confiance, la maturité et l’expérience te font grandir.” À ses côtés, André Ayew – qui a déjà fait les beaux jours du club en Premier League, et qui revient d’un prêt au Fenerbahçe – retrouve également des couleurs cette saison avec cinq buts inscrits toutes compétitions confondues et trois passes distribuées.

Borja est l'un des hommes forts de Swansea en ce début de saison.  © Swansea City
Borja est l’un des hommes forts de Swansea en ce début de saison. © Swansea City

Avec 18 réalisations en 14 rencontres de championnat, les Swans brillent par leur inconstance. Capables de marquer trois buts dans un même match (contre Preston, Birmingham et QPR), les hommes de Cooper peuvent très bien rester muets pendant 90 minutes (cela est déjà arrivé quatre fois cette saison). Toutefois, pour le moment, ce qui a vraiment fait perdre des points à Swansea, c’est le fait de s’être fait rejoindre au score par deux fois contre des équipes largement à leur portée. L’événement le plus marquant est certainement le match contre Reading le 28 septembre dernier. À domicile et alors que Borja Baston avait ouvert le score dès la 3e minute de jeu, Matt Grimes et les siens ont cédé en fin de match, dans le temps additionnel contre le 20e du championnat.

Faire preuve de plus de régularité

Rebelote un mois plus tard sur la pelouse de la lanterne rouge, Barnsley. Alors qu’André Ayew pensait avoir fait le plus dur à la 67e, les blancs et noirs ont manqué de vigilance et ont concédé l’égalisation seulement trois minutes plus tard. Ces points perdus auraient pu permettre à Swansea d’être à l’heure actuelle, en tête du classement.

Pour pouvoir espérer la promotion cette année, il est évident qu’il faudra faire preuve de constance tout au long de la saison et ne pas lâcher du lest en cours de route. Si les Gallois disposent, a priori, de l’un des meilleurs effectifs de leur division – la victoire à Leeds (0-1) en septembre l’a bien démontrée – il leur faudra être plus régulier qu’en ce mois d’octobre où ils n’ont pris que sept points sur quinze possibles. Dans un championnat réputé pour l’homogénéité des équipes qui le composent, Swansea n’a pas le droit de manquer de concentration, sous peine de voir ses chances de promotion s’envoler pour seulement quelques points en fin de saison.

“Ce match doit nous servir de référence.”

Steve Cooper après le derby entre Swansea et Cardiff

Néanmoins, en s’imposant le week-end dernier dans le derby, les hommes de Steve Cooper ont retrouvé une confiance qui avait certainement été entamée par une série de trois rencontres sans succès. “Ce match doit nous servir de référence, expliquait le coach de Swansea après la rencontre, nous représentions toute une ville. Le fait de pouvoir rendre les fans heureux est vraiment appréciable. C’est ce que nous devons réaliser à chaque fois.”

Le mois de novembre pourrait bien s’avérer être une période charnière de la saison des Swans. Un déplacement périlleux les attend à Hillsborough, antre de Sheffield Wednesday, actuel 5e du championnat le 9 novembre. Après la trêve internationale, André Ayew et les siens enchaîneront par les réceptions de Millwall, puis de Fulham, et se déplaceront enfin à Huddersfield pour défier de Terriers en regain de forme depuis quelques semaines. Les Swans parviendront-ils à surfer sur la bonne dynamique lancée par ce derby gallois ? Première réponse aujourd’hui, face à Wigan.

Article précédent

Royaume-Uni vs Europe Episode 3 : Pas de report

Article suivant

Le Remembrance Day et les héros de Leyton Orient

L’auteur

Elliott

Elliott

Fervent supporter du FC Nantes depuis le 18 octobre 2006 et une triste défaite face à Sochaux (0-2). Tombé amoureux du Swansea City AFC suite à une partie de Football Manager 2010. A connu Itay Shechter avant qu'il ne débarque à Nantes. Nostalgique de l'époque "Rangel - Williams - Britton - Michu". Wayne Routledge est une légende, Gylfi Sigurdsson un dieu.