Day-Brief

Premier League – Episode 32 : Les retrouvailles

Quand tu vois pas ta meuf pendant deux semaines, les retrouvailles se fêtent toujours d’une manière mémorable. On a pris notre pied sur cette reprise du championnat après une trêve internationale bien ennuyeuse, on va vous raconter ce qu’on a vu.

Résumé de la journée

Leicester et Burnley qui se placent en candidats à l’Europe*, s’offrent respectivement Brighton (0-2) et West Brom (1-2) qui plonge lentement mais sûrement vers la Championship. Newcastle se donne de l’air et est en passe de se maintenir après sa victoire face au concurrent pour le maintient Huddersfield (1-0) et se place à deux longueurs de Watford et Bournemouth qui se sont neutralisés (2-2). West Ham se reprend après le spectacle affligeant qu’on a eu au London Stadium en enfonçant un peu plus Southampton (3-0) tout comme Stoke City qui a servi de cobaye à Arsenal (3-0) avant le quart de finale d’Europa League. On peut le dire, c’était un beau week-end.

(*En cas de victoire de Chelsea, Tottenham ou de Man Utd en FA Cup, la 7ème place actuellement occupée par Burnley serait qualificative pour la Ligue Europa).

Man Utd 2-0 Swansea : Le 100ème de Lukaku

Les cloches de Pâques ont sonné le glas de la défense de Swansea et la charge de Romelu Lukaku pour y inscrire son 100ème but en Premier League. La trêve a semblé faire du bien à tout le monde, on a vu une équipe Mancunienne joueuse et qui a parfaitement su emprunter un trajet alternatif pour éviter les embouteillages imposés par les hommes de Carlos Carvalhal. La trêve a aussi fait du bien à un Alexis Sanchez qui ressemblait davantage à Didier depuis son arrivée (tu sais le film où Alain Chabat se prend pour un canidé) tant son amour pour ses golden retrievers dépasse celui envers ses propres enfants, a repris du chien et livré une belle performance. Une première mi-temps parfaite, Swansea n’a jamais réussi à dépasser la ligne médiane à cause du pressing haut et intense exercé par les hommes de Mourinho, d’ailleurs la première frappe des Swans arrive à la 59ème minute. Les Red Devils n’ont joué qu’une mi-temps, on sentait la fatigue de la part des internationaux et se sont trouvés chanceux d’avoir un David De Gea des grands jours qui était à la parade pour le 150ème clean sheet de sa carrière. Victoire 2-0 tranquille de Man Utd à l’image d’un match entre potes avec Mourinho et Carvalhal et on sentait que c’est le Manchester Derby qui sont dans toutes les têtes.

https://twitter.com/PLFrance_/status/980084326367924224

Everton 1-3 Man City : Le champion sacré au printemps

Un Manchester Derby qui pourrait rentrer dans l’histoire, en effet, Manchester City serait sacré champion dès la semaine prochaine en cas de victoire face à l’ennemi United à l’Etihad Stadium. Mais avant cela il y a eu un match solide à Goodison Park, enfin une mi-temps comme le frère ennemi, où les Citizens se sont bien préparés avant les quarts de finale de la Ligue des Champions avant le déplacement chez le voisin d’Anfield Road en milieu de semaine. On a eu l’impression de voir un entraînement des Citizens plutôt qu’un match de Premier League, la domination était telle que les 3 buts des Sky Blues étaient logiques, Kevin de Bruyne a joué sa partition hebdomadaire pour Gabriel Jesus pendant que Raheem Sterling et David Silva étaient bien aidés par les espaces que les Toffees leur offraient. Yannick Bolasie aurait pu égaliser sur un très beau travail de Dominic Calvert-Lewin mais c’était la période des Sky Blues, contrairement à la deuxième période où ce même Bolasie a donné un maigre espoir aux siens par but venant de nulle part. Les Toffees, piqués au vif après avoir été hués à la mi-temps, mais ils n’ont pas réussi à se sortir de la gestion installée par les CItizens. Au final, Man City est bien présent avant le quart de finale alors qu’il semble que Sam Allardyce ne devrait pas terminer la saison à Liverpool, à suivre.

Chelsea 1-3 Tottenham : Demolition Derby

5 points séparaient Chelsea du Big Four, la 4ème place occupée par Tottenham, une défaite des Blues et ils seraient quasiment largués dans la course à la Ligue des Champions. Tout se passait bien pour Chelsea qui a décidé de laisser les Spurs jouer et de les prendre à revers en se projetant très vite vers l’avant par le biais des contre-attaques. Tottenham a eu du mal à contenir les Blues mais s’en remettait à la solidité de la charnière centrale (Sanchez-Vertonghen) pour éviter de se faire mener au score. C’était sans compter une bourde d’Hugo Lloris sur un centre de Victor Moses qui a trouvé la tête d’Alvaro Morata, un but mérité au vu de la physionomie de la rencontre où les Blues se sont montrés dangereux face à des Spurs qui s’empalaient dans l’axe. Juste avant la mi-temps, c’est Christian Eriksen qui égalise sur une frappe flottante à 25mètres, Willy Caballero n’y peut rien à part regarder le ballon passer sous la barre. En seconde mi-temps, les Spurs ont décidé d’utiliser davantage le côté droit, avec un Heung-Min Son qui s’occupait de décrocher pour densifier l’aile et proposer des solutions à Kieran Trippier. Mais c’est sur un long ballon d’Eric Dier que Dele Alli double la mise, un Andreas Christensen trop tendre n’a pas réussi à stopper l’international anglais. Son second but viendra 4 minutes plus tard après une percée de Son côté droit qui bute sur le gardien, Dele est seul face aux buts pour reprendre le ballon et la mettre au fond. C’était une belle bataille qu’on a vu au Bridge, pas aussi intense qu’il y a deux ans mais au moins aussi importante, Tottenham refoule ainsi Chelsea à 8 longueurs et prend une belle option sur une 3ème qualification d’affilée en Ligue des Champions. Rien ne va pour les Blues, éliminés d’une Ligue des Champions qu’ils ne devraient peut-être pas disputer la saison prochaine. Le Salut pourrait venir d’une victoire en FA Cup pour ne pas finir une saison bredouille, mais il faudra passer sur Southampton puis sur le vainqueur de Man Utd – Tottenham, la saison va être longue du côté de Chelsea.

Le but de la journée

On vous laisse admirer.

Les hommes de la semaine : Jürgen Klopp et Mohamed Salah (Crystal Palace 1-2 Liverpool)

Mo Salah ? Oui ça devient une habitude à force. Comme d’habitude on a vu une équipe de Crystal Palace cohérente face aux clubs du Big Six, bien en place et s’en remettant à la vitesse de ses ailiers Wilfried Zaha et Andros Townsend ainsi que du target man Christian Benteke. C’est d’ailleurs sur une course de Zaha que Loris Karius attrape la jambe de l’Ivoirien et concède un penalty transformé par Luka Milivojevic dès la 13ème minute, fun fact : 7 des 9 buts du serbe en championnat cette saison ont été inscrits sur penalty. C’est aussi le 9ème penalty accordé aux hommes de Roy Hodgson cette saison, aucune autre équipe n’en a reçu davantage. En défense, les Eagles ont su fermer tous les couloirs et ainsi d’empêcher le trio fabuleux de prendre la profondeur, obligeant Firmino à redescendre dans les demi-espaces. Peu après le retour sur le terrain, Liverpool est passé à la vitesse supérieur en imposant un rythme un plus soutenu, notamment en passant d’une aile à l’autre très rapidement, les défenseurs adverses ont eu du mal à coulisser et c’est sur un centre de James Milner que Sadio Mané trouve la solution.

Le 3-5-2 sauce Liverpool. (Source : This is Anfield)
Le 3-5-2 sauce Liverpool. (Source : This is Anfield)

Mais le plus intéressant c’était sûrement le passage à 3 défenseurs afin d’étirer les lignes adverses et de permettre aux latéraux de participer davantage aux actions offensives. “Grâce” à la sortie sur blessure d’Adam Lallana à la 70ème minute, Klopp a décidé de le remplacer par Dejan Lovren en passant en 3-5-2, Milner et Oxlade (rentré quelques minutes auparavant à la place de Mané) un peu plus haut qu’Henderson. Firmino et Salah à la pointe de l’attaque, le premier se devait de participer au jeu alors que le second s’occupait de jouer un peu plus haut. Cela a été un pari dangereux, la défense à 3 a néanmoins ouvert quelques espaces et les Eagles se sont procurés des occasions en ayant davantage le ballon. Mais cette tactique s’est avérée payante, percée d’Alexander-Arnold et centre au second poteau pour Andy Robertson qui remet en une touche pour le Pharaon. L’Egyptien a désormais marqué 37 buts cette saison toutes compétitions confondues, soit le 3ème meilleur total de l’histoire des buteurs de Liverpool, rien que ça.

La décla’ de la semaine

Une conférence d’après-match signée José Mourinho. L’entraîneur de Man Utd invite son compatriote et homologue de Swansea à le rejoindre devant les caméras. Magique.

https://twitter.com/SwansOfficial/status/980154537523798017

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.