Day-Brief

Premier League – Episode 15 : Man City au sommet, match épique à l’Emirates

Retour sur la 15ème journée de Premier League : entre scénario improbable, enfer et paradis, le championnat se joue à plusieurs vitesses.

Résumé de la journée

De haut en bas, tout est différent. Certains décollent, d’autres creusent des tranchées avant de se retrouver en Championship. Au sommet, Man City continue sur sa série d’invincibilité avec une allure de champion (voir ci-après), en s’imposant de justesse à domicile contre David Moyes et son West Ham toujours aussi convainquant et efficace que les dires de Pierre Menès à la TV (et dire que c’est en clair …). Derrière, on tente de suivre, parfois en vain. Chelsea maintient sa dynamique en s’imposant contre Newcastle et Liverpool s’impose largement à Brighton avec un Coutinho de gala. Pour Tottenham, c’est une phase difficile à digérer. Les Spurs concèdent le nul à Watford, déçoivent et manquent de jus, le collectif manque d’efficacité. Manchester United ? Arsenal ? On se retrouve plus loin dans ce magnifique article.

Un Coutinho de gala qui se retrouve décisif pour Liverpool. Coup franc malin du brésilien.

Pour les clubs du milieu de tableau, on retrouve Everton qui enchaîne une deuxième victoire et de nouveau un clean sheet, on y reviendra également plus en détail. Leicester et Claude Puel s’imposent contre Burnley, résultat très satisfaisant face à une équipe très en forme cette saison. Southampton, c’est l’équipe où ne sait pas pourquoi ça n’avance pas, le match nul contre Bournemouth symbolise la passivité des Saints cette saison.

Dans le fond du classement, les pelles sont de sortie pour creuser des tranchées afin de se protéger des obus et des mitrailleuses. West Ham a fait face à l’équipe qui sera probablement champion à cette allure, mais Swansea … 9pts après 15 journées, défaite à Stoke, mais tout va bien ? Le changement, c’est maintenant les cygnes. Crystal Palace ne parvient pas à réunir les trois points à West Brom, également une déception.

Résultats

Résultats de la 15ème journée de Premier League (via premierleague.com)

Classement

Classement de la Premier League après 15 journées

Le trident gagne sur les canonniers

Tu peux vraiment regretter d’avoir été à l’anniversaire de ta cousine que tu détestes par dessus tout. Ce match, c’était absolument incroyable, un scénario digne des grands matchs. Arsenal recevait Manchester United en tant que favori, dans la forteresse de l’Emirates Stadium. Après 15min de jeu, 0-2 pour les Red Devils. Oui, pas de faute de frappe de notre part. Sur deux occasions provoquées par les erreurs défensives des Gunners, Man Utd s’est montré impitoyable et diablement efficace. Par la suite, c’est un attaque-défense, une domination presque sans partage des Gunners. Les canonniers enchaînent les occasions de plus en plus franches, avec un trio offensif très intéressant (Alexis, Lacazette, Ozil). Mais en face, c’est pas Mark Landers, c’est David De Gea. Malgré la réduction du score d’Arsenal au retour des vestiaires par Lacazette, le portier espagnol s’est montré invincible. 14 arrêts, des reflexs de classe mondiale, les supporters d’Arsenal n’en croyaient pas leur yeux. Au total, 33 tirs, et une défaite 3-1. Oui, entre temps, sur un contre éclair, Lingard enfonce le clou sur la tête de l’adversaire. Dominer n’est pas gagner, et ce match à l’intensité folle le confirme. Match de l’année ? Pour l’instant, assez largement. Au final Arsenal s’éloigne plus encore du titre, et Man Utd tape du poing sur la table et se présente comme peut-être le seul adversaire à redouter pour Man City.

Une allure de champion

David Silva, pièce maîtresse du système de Guardiola, donne la victoire à Manchester City.

Solide leader du championnat, Manchester City recevait West Ham et David Moyes pour le compte de la 15ème journée. Les pronostics sont sans appel : victoire facile des locaux. Mais juste avant la mi-temps, ce sont bien les Hammers qui ouvrent le score par l’intermédiaire d’Ogbonna. Surprise aux vestiaires, ou pas. Les débats sont équilibrés et man City ne se procure que peu d’occasions pendant cette première mi-temps. On se demande : est-ce possible que Man City perde ? Et bien pour le moment, non. Au retour des vestiaires, City impose son jeu et fait courir l’adversaire. Plusieurs occasions se présentent, et c’est Otamendi qui marque vers l’heure de jeu sur un service de Gabriel Jesus, encore lui. Puis City enchaîne les frappes, souvent hors de la surface face à des Hammers regroupés, serrant les fesses le plus possible. Mais au bout d’un moment, ça pète (vous l’avez ?). C’est l’un des meilleurs joueurs du championnat, David Silva, qui donne l’avantage aux siens sur une reprise à bout portant. Score final, 2-1, et Man City est de plus en plus assimilé au futur champion.

Une première parfaite pour l’homme au chewing-gum

Devinez qui revient d’entre les morts …? Sam Allardyce, l’homme qui mangeait, dansait, dormait, marchait, parlait, toujours avec un chewing gum dans la bouche. Cet homme a été recruté par Everton pour une durée de 18mois. Inutile de vous dire ce que l’on en pense. Bref, pour sa première, Everton recevait Huddersfield, la surprise des premières journées de Premier League qui se retrouve de plus en plus bas au classement. Match assez terne et équilibré, où peu d’occasions se présentent. C’est pourtant Sigurdsson qui ouvre la marque, lui qu’on croyait encore à Swansea. Calvert-Lewin, sur un service de Rooney, enfonce le clou à la 73′. Les Toffees retrouvent le goût de la victoire cette semaine avec le score fleuve de 4-0 contre West Ham lors de la 14ème journée. On souffle enfin à Liverpool, et on fait des bulles avec son chewing-gum chez Allardyce.

L’homme de la journée : David De Gea

On en peut pas refaire l’histoire, mais si cet homme n’était pas aux buts pour Man Utd ce week-end, les Gunners auraient gagné la rencontre. Il a repoussé à 13 reprises les tentatives d’Arsenal pour maintenir son équipe en tête sur le score d’affichage. Et Mourinho n’hésites pas à le dire : Je lui ai dit après le match que j’avais vu jouer le meilleur gardien au monde, a raconté le Portugais. Dans les grands matchs, vous avez besoin que les gardiens répondent présents quand l’équipe a besoin d’eux. Est-ce que De Gea est le meilleur gardien du monde ? N’entrons pas dans un discours digne du ballon d’or sans intérêt. Toujours est-il qu’il a impressionné, et cela nous permet de constater une chose : le poste de gardien est certainement le plus difficile dans le football, voire le plus sous-estimé. Chapeau bas mister spanish.

Le but de la journée

Impossible de trouver la vidéo, voici le résumé du match entre Everton et Huddersfield par SFR Sport, on vous laisse apprécier le second but des Toffees.

Résumé

La décla’ : dans un mouchoir de Poch Arsène

L’entraîneur français a profité d’une question en conférence de presse pour rappeler qu’il n’était pas Pochettino, qui aurait lui renoncé à toute chance de voir son club gagner le titre.

Je ne suis pas Pochettino, je suis Arsène Wenger. Je suis ici pour me battre tant que je peux. Tant que c’est mathématiquement possible, vous devez vous battre. Vous ne pouvez pas faire passer un autre message.

On vous laisse vous prendre la tête, Gunners et Spurs !

L’auteur

Benjamin

Benjamin

Fan inconditionnel d'Arsenal depuis la douloureuse finale européenne au stade de France en 2006. Attend impatiemment la gloire retrouvée d'un club forgé par la légende Arsène, enfin parvenu à tourner la page. À la fois procrastinateur et salarié de l'Education Nationale, fan de séries et musicien à ses heures perdues.