Day-Brief

J9 – Âpre championnat

2016-10-23t164502z_120242702_mt1aci14650152_rtrmadp_3_soccer-england-che-mun
Chelsea a volé dimanche contre Manchester United. (crédit : premierleague.com)

C’est ce qui fait la beauté de la Premier League, la lutte pour le titre est toujours (ou presque) disputée et serrée. Cette 9ème journée en est la preuve, où finalement Chelsea et Liverpool tirent leur épingle du jeu. En bas, Sunderland est totalement en perdition, West Ham va mieux et Swansea peine.

Le choc du week-end

2016-10-23t150848z_120236928_mt1aci14650006_rtrmadp_3_soccer-england-che-mun
Pedro ne transpire même pas. 30 secondes, but. (crédit : premierleague.com)

Chelsea recevait Manchester United, ce match était très attendu en cette 9ème journée, et nous n’avons pas été déçus. Mourinho retournait chez lui, à Stamford Bridge, forteresse désormais gardée par Antonio Conte et son 3-5-2 qui fait des ravages. Le plan de Mourinho, lui, s’est tué dans l’oeuf au bout de 30 secondes à cause d’un mauvais positionnement de la défense qui profite à Pedro. Une entrée de match digne d’une équipe de district pour Manchester, un début idéal pour les Blues. Ensuite, les Reds Devils enchaînent mauvaises passes, imprécisions à la finition et subissent le pressing efficace de Chelsea. Cahill enfonce le clou à la 21ème minute du fait d’un mauvais marquage sur un corner. A la pause, le constat est sans appel, Chelsea domine outrageusement la rencontre. En seconde période, on observe un léger retour à l’équilibre mais Manchester United n’y est pas. Hazard punit l’adversaire admirablement à 62ème minute. Il réalise un match digne de son nom, à l’image, dans une autre configuration, de N’golo Kanté qui se mue en brésilien. Kantinho, sur un contre, mystifie Pogba et Smalling en un dribble et s’offre un but de grande classe. 4-0, résultat salé, mais mérité.

Des favoris qui se neutralisent, Liverpool qui avance

  • 2016-10-22t180136z_120160896_mt1aci14649030_rtrmadp_3_soccer-england-liv-wba
    Firmino, encore auteur d’un beau match, enregistre 12 buts et 5 assists en 2016. Pas mal. (crédit : premierleague.com)

    Arsenal 0-0 Middlesbrough – Arsenal pouvait enchaîner une septième victoire en championnat et confirmer leur forme exceptionnelle du moment. Mais Ozil et ses coéquipiers ont fait face à Middlesbrough auteur d’un très bon match. Sans Cazorla, les Gunners manquaient de construction basse, le duo Elneny/Coquelin n’est pas fait pour ça. De plus, on constate une équipe empruntée et mentalement pas aussi vaillante que lors des derniers matchs. Excès de confiance, simple fatigue ou “match sans” ? Wenger, après le match : « Quand tu ne peux pas marquer, tu dois essayer de ne pas encaisser de but. Nous l’avons fait, cela montre que nous sommes intelligents. » Grâce à un Cech de grande classe, Arsenal parvient à gagner un point, Middlesbrough pouvait même espérer mieux avec quelques occasions franches.

  • Bournemouth 0-0 Tottenham – Après leur déplacement à West Brom soldé par un match nul (1-1), les Spurs avaient pour ambition de s’emparer de la première place du championnat lors de leur voyage à Bournemouth. Mais Eddie Howe et ses hommes ne l’entendaient pas de cette oreille. Les Cherries connaissent la certaine stérilité du moment des Londoniens, et ce match entre également dans ce contexte. Le match est globalement dominé par les Spurs mais les tirs et occasions touchent la barre, le gardien ou passent à côté, jamais au fond des filets. Bournemouth se crée également des occasions, mais le score en restera là. 0-0, un seul point pour Tottenham qui se retrouve avec 19 points, à une longueur du leader, Manchester City.
  • Manchester City 1-1 Southampton – Ce leader n’est pas en confiance, cela fait quatre matchs que Guardiola ne gagne plus (TTC). En face, Puel et ses hommes sont plutôt en forme avec des résultats satisfaisants en Europa League et une invincibilité en championnat depuis le 15 septembre. Ce match est donc un challenge pour les Citizens. Le match est dominé mais une maladresse défensive de Stones permet à Redmond d’ouvrir le score pour les Saints (27′). Southampton tient, se montre parfois dangereux, mais Ihenacho, encore lui, entre à la mi-temps et marque à la 55ème. Malgré la domination, le manque d’idées et de confiance font défauts aux Citizens et le score en restera là. 1-1, toujours leader mais ça n’avance plus.
  • Liverpool 2-1 West Brom – Au contraire, Klopp et ses hommes avancent. Liverpool n’a pas perdu depuis le 20 août contre Burnley, 7 matchs gagnés sur 9 en comptant ce dernier. Le match est plié dès la première mi-temps grâce à Mané et le magistral Coutinho qui a réalisé un excellent match. Liverpool a un plan de jeu, encaisse encore des buts mais offensivement c’est très agréable. Malgré la réduction du score de McAuley, Liverpool gagne et se retrouve dans le trio de tête avec 20 points. Sans faire de bruit et malgré un calendrier ô combien compliqué, Liverpool se déclare favori.

Baromètre

  • 4872630
    Arfield, héro de Burnley. (crédit : premierleague.com)

    West Ham 1-0 Sunderland – Après un début de saison critique, Slaven Bilic était pressenti à un départ. Le club a approché Rudi Garcia avant sa signature à l’OM, c’est dire que l’ambiance n’est pas au mieux à Londres. Mais le Croate ne plie pas et se bat, ses hommes le suivent et la victoire à Crystal Palace la semaine dernière fut une délivrance. On a senti ce week-end des joueurs plus libérés, mais c’était chaud face à Sunderland. Il a fallu attendre la dernière minute pour que Reid trompe le gardien de loin, le stade olympique exulte. Victoire méritée après un match dominé, et Sunderland continue à couler.

  • Leicester 3-1 Crystal Palace – Cela fait 20 matchs que les Foxes ne perdent pas dans leur stade désormais mythique. Ce match confirme la statistique impressionnante. En effet, Musa, Okazaki et Fuchs font trembler les filets à trois reprises contre Crystal Palace qui, après un début de saison remarquable, piétine. Malgré un match équilibré, ce sont bien les Foxes emmenés par un petit japonais en feu qui s’imposent. Les deux équipes se retrouvent 11e et 12e avec 11 points.
  • Hull City 0-2 Stoke City – Il n’y a pas que Sunderland qui est en perdition, Hull City également qui paye la gestion catastrophique en pré-saison. En face, Stoke City veut enchaîner un quatrième match sans défaite et profiter de la méforme outrageuse des Tigers (13 buts encaissés sur les 3 derniers matchs de Premier League). Shaqiri pulvérise Hull à deux reprises par un tir incroyable et un coup franc parfait, deux buts de grande classe. 2-0, Stoke sort de la zone rouge et Hull s’y invite.
  • Burnley 2-1 Everton – On vous aura prévenu, Toffees. Burnley, à domicile, c’est dur à jouer. Une faute de main du gardien d’Everton permet à Vokes d’ouvrir le score malgré une certaine domination des visiteurs en première période. La deuxième période est similaire, domination d’Everton, Bolasie égalise à la 58ème minute sur un contre d’enfer. Mais à la fin du match, Arfield, le canadien habitué au banc, libère Burnley et fait chavirer le stade. Victoire précieuse pour le maintien, défaite de plus pour Everton qui reste sur 5 matchs sans victoires.
  • Swansea 0-0 Watford – C’était le premier match à domicile de Bradley en tant que coach des Swans, l’attente était forte. En face, Watford, malgré une certaine irrégularité, parvient pour le moment à répondre aux attentes. L’espoir est grand dans ce projet italien et Walter Mazzarri l’incarne parfaitement. Le match est dominé par Swansea qui enchaîne les occasions mais butent sur le poteau ou sur Gomes. Les Hornets défendent admirablement et jouent en contre. Malgré un match disputé, Swansea n’arrive pas à gagner et les deux équipes se partagent les points. Les Swans sont dans la zone rouge et Watford 9ème.

👉 Résultats & Classement 👈

Article précédent

Day 3 - Ligue des Champions - Entre histoire et désillusion

Article suivant

J10 - Highway to Hell

L’auteur

Benjamin

Benjamin

Fan inconditionnel d'Arsenal depuis la douloureuse finale européenne au stade de France en 2006. Attend impatiemment la gloire retrouvée d'un club forgé par la légende Arsène, enfin parvenu à tourner la page. À la fois procrastinateur et salarié de l'Education Nationale, fan de séries et musicien à ses heures perdues.