Day-Brief

J3 – Le carton des plus forts

ranieri

Séance de rattrapage de la 3ème journée. Avec deux bonnes semaines de retard, comme ce train de la SNCF que tu attends toujours.

Le choc du week-end (d’il y a 2 semaines)

benteke
Benteke va devoir planter

Bournemouth et ses 2 défaites au compteur se déplaçait à Crystal Palace, fort de 2 matchs perdus. Les destins se croisaient. King a baptisé Mandanda, Scott Dann lui a répondu en fin de match d’un beau coup de casque. Au final, un match nul 1-1 qui n’arrange personne. Notez que Steve Mandanda a sorti un gros face-à-face à 0-1 et que Cabaye a manqué un pénalty. Dans l’autre gros choc du week-end, Southampton et Sunderland se sont neutralisés sur le même score.

Liverpool – Tottenham, le vrai gros match du week-end (d’il y a 2 semaines)

vorm
Vorm et la touche carré

Un duel d’outsiders. Liverpool a franchement montré un visage séduisant. Entre  pressing tout terrain et remontées de balle éclaires, un schéma de jeu dans lequel Mané s’exprime à merveille. Même s’il a joué avec le feu, trop d’envie et trop de fautes. A l’inverse, Tottenham a pêché devant. Son attaque est clairement coincée du cul pour le moment, même si y’a eu un semblant de mieux dans la dernière demi-heure, l’instant qui coïncide avec l’égalisation de Rose. Vorm a maintenu les Spurs dans le match, habité par Saint Hugo.

Le baromètre heureux du week-end (d’il y a 2 semaines)

Manchester United s’impose à Hull, sur le fil. Ouais, grâce à Rashford, en toute fin de match. Sans trop de panache, United fait quand même l’essentiel. Hull a finalement craqué. Ce Manchester a encore des réglages à faire, notamment devant, c’était pas trop virevoltant. Faudrait que Martial fasse gaffe aussi. 3 victoires en 3 matchs.

City, l’éloge du beau foot. Ça se met en place, la patte Guardiola s’installe et se règle plutôt très bien à l’heure anglaise, pour le moment. Raheem Sterling s’y éclate, un doublé pour lui. En dépit d’une deuxième période moins maîtrisée où West Ham est revenu à des choses plus élémentaires, Manchester City a tenu son rang.

arsenalArsenal la tient enfin. Voilà, Arsenal se réveille enfin, un premier acte conquérant, un deuxième gestionnaire. Watford a été bien trop faible pour déranger les Gunners qui nous ont fait don de quelques séquences offensives intéressantes.  Mention beau gosse au pied gauche de Xhaka.

Leicester regoûte à la victoire. Ayé, la saison peut débuter. Une courte victoire face à Swansea qui fait du bien. Vardy a marqué un but identique à ceux qu’il plantait l’année passée par palette de 10. La profondeur, grosse frappe, poteau rentrant. Mahrez a loupé un péno aussi.

Chelsea, 3 sur 3.

Conte fait de Chelsea un tout cohérent. Hazard retrouve ses ailes, Kanté reste fidèle à lui-même. Les Blues n’ont fait qu’une bouchée de Burnley, un 3-0 sans appel. un Conte de Fée pour le moment ( jeu de mot sponsorisé par Laurent Ruquier).

Le but à la con du week-end (d’il y a 2 semaines)

koeman
Le salut

Encaissé par Shay Given lors d’Everton-Stoke. Un CSC marrant, Baines envoie son pénalty sur le poteau, le dos du portier de Stoke suit et pousse le ballon au fond. Stoke est en train de nous faire un début de saison tellement nul à chier. Ça fait du bien de voir Everton redorer son blason, Koeman fait du bon travail. Une victoire méritée et qui en appelle d’autres.

Le gros dodo du week-end (d’il y a 2 semaines)

Du côté de West Bromwich, un 0-0 bien pourri, pour la réception de Middlesbrough. Un RAS magistral aux allures de Ligue 2.

— Mhedi M.

L’auteur

Mhedi

Mhedi

Ne jure que par le foot et sa majesté Zinedine Zidane, et a d’ailleurs considéré ses belles années de fac validées à 10 comme une vraie réussite. Voulait être ornithologue, en passe de devenir éclusier professionnel. Aime le beau jeu, la pizza 4 fromages, Laurent Baffie et la vie en général. Adore procrastiner, une qualité qui passe toujours bien dans un C.V. A grandi dans l’Yonne mais n’en porte aucune séquelle, et du coup, voue un culte à Guy Roux, Luigi Pieroni et Bonaventure Kalou. Aimerait voir Tony Pullis entrainer le Barça, histoire de rigoler.