Day-Brief

J16 – Chelsea vole, la concurrence s’affole

629852222
Le sauvetage incroyable de Courtois qui offre la victoire à Chelsea ! (crédit : premierleague.com)

Les journées se suivent et se ressemblent pour Chelsea, Arsenal perd l’avantage gagné la semaine dernière, Manchester United n’est pas mort et West Ham respire. C’est l’analyse de la 16ème journée de Premier League par nos soins !

Chelsea solide leader

629849868
Je ne suis pas mort. Cesc Fabregas. (crédit : premierleague.com)

Chelsea signe une dixième victoire consécutive en Premier League et conforte sa place de leader. Mais ce n’était pas facile, comme le dernier match contre WBA. À Sunderland, Conte devait faire sans Hazard et sans Matic, et composer ainsi avec Willian et Fabregas. Ce dernier a fait taire les critiques avec un match XXL et c’est lui qui ouvre le score à la fin d’une première mi-temps laborieuse. En seconde période, le match est quelque peu terne, Chelsea gère son avantage. Dans les toutes dernières secondes, Sunderland a une grosse occasion, une frappe de Van Aanholt admirablement détournée par Courtois. Le gardien sauve les 3 points aux Blues. L’équipe paraît imbattable et irrésistible, les deux derniers matchs ont été moins probants mais démontrent la qualité d’un champion, la régularité et la solidité. Fabregas, certainement l’homme du match, signe une belle vengeance envers les critiques à son égard : “Dans le football, on a tendance à oublier très très vite ce que vous pouvez faire. J’espère que maintenant je vais pouvoir enchainer les matches. Les gens ne savent pas non plus que ce n’est que pour la deuxième fois de ma vie que je joue dans ce système. J’ai besoin de m’habituer”. Le système de Conte peut bénéficier à tout l’effectif, pouvant compter sur un banc de qualité.

Arsenal sans munitions, Liverpool en mode sniper

2016-12-13t215829z_124667909_mt1aci14703108_rtrmadp_3_soccer-england-eve-ars
Arsenal pas à la hauteur. (crédit : premierleague.com)

C’était l’équipe qui avait fait la bonne opération le week-end dernier, c’est celle qui fait la moins bonne cette semaine. Arsenal se rendait à Goodison Park pour un déplacement périlleux. Les Toffees avaient faim et ça s’est vu sur le terrain. De l’agressivité, de l’envie, de l’intensité, les Gunners étaient étouffés par le jeu déployé par Koeman. Malgré l’ouverture du score chanceux par Sanchez, Arsenal n’était pas à la hauteur du rendez-vous posé par Everton. Juste avant la mi-temps, Coleman envoie le ballon de la tête dans les buts de Petr Cech sur un service de Baines. Dans une seconde période un peu plus calme, les Gunners ne parviennent pas à concrétiser les occasions et c’est le chat noir, Williams, qui scelle la victoire à Everton en toute fin de match. Et la dernière minute est une pure folie où Cech monte sur les CPA, Iwobi manque l’immanquable, contre attaque d’Everton avortée. Bref, gros match, grosse intensité, et à défaut de trouver une vraie identité à son équipe, Koeman a encore battu Wenger.

On avait beaucoup d’espoirs pour Middlesbrough en début de saison, mais force est de constater que Karanka et ses joueurs ont de réelles difficultés. Face à eux, Liverpool restait sur deux contre performances (D vs. Bournemouth, N vs. West Ham). Dans le dispositif de Klopp, Adam Lallana est une pièce maîtresse, et dans ce match il a été tout simplement incroyable. Au delà de ses deux buts (29’ et 68’) et sa passe décisive pour Origi (60’), c’est l’homme aux cinq poumons (83 ballons, 84% passes réussies). Klopp ne manque pas de mots pour le féliciter : “Si c’est le meilleur Anglais actuellement ? Pour moi, nous avons les meilleurs anglais. Je suis très content d’eux.” Lui et ses coéquipiers ont assuré une nette victoire 3 à 0 et sortent d’une petite spirale négative sans grandes inquiétudes. Discrètement, les Reds sont véritablement des concurrents pour le titre et l’absence de coupes européennes peut leur être bénéfique. La période du Boxing Day est toujours décisive, à eux d’assumer leur objectif.

Manchester City et Tottenham ont eux aussi ramené trois points. Les Citizens se relancent après une période compliquée et malgré la blessure de Gundogan pour plusieurs mois (again, injure prone …), ils retrouvent le sourire grâce à Zabaleta et David Silva, les deux buteurs. Face à Watford, la domination est sans appel et le clean sheet à domicile les rassure avant le choc contre Arsenal. Tottenham pouvait compter sur un Eriksen dans une forme olympique et avec de la réussite qui lui manquait tant. Son doublé et le but de Wanyama permettent aux Spurs de s’imposer 3-0 contre Hull City, une bonne opération qui les maintient aux portes du Top Four.

Manchester United ne s’avoue pas vaincu

629853926
Manchester United ne s’avoue pas vaincu ! (crédit : premierleague.com)

C’était le match diffusé par SFR Sport à défaut de diffuser un Multiplex initialement prévu. Les fans mancuniens ont pu regarder le match de leur équipe au stade de Crystal Palace, une équipe qui offensivement impressionne, mais qui défensivement inquiète. Et enfin nous avons eu un Pogba master class. Il ouvre le score juste avant la mi-temps et permet aux hommes de Mourinho de rentrer sereinement dans les vestiaires. Mais le problème de Manchester United est la fébrilité défensive et le manque de régularité dans une rencontre. Mc Arthur en profite pour égaliser et faire douter de nouveau les Red Devils. A la fin du match, sur un service de Pogba, Zlatan Ibrahimovic libère les siens (88’). Herrera, silencieux mais essentiel dans le dispositif, réagit à la fin du match : “Nous avons montré notre mentalité. Ce n’était pas notre meilleur match mais nous avons créer six ou sept occasions. » On ne doit pas enterrer Manchester United, même si il y a des problèmes récurrents et que Mourinho ne parvient pas pour le moment à trouver une véritable identité à l’équipe.

West Ham respire

Cela fait 7 matchs toutes compétitions confondues que West Ham n’a pas gagné. Face à Burnley au Stade Olympique, les Hammers pouvaient s’extirper un peu plus de la zone rouge et enfin gagner. C’est chose faite mais difficilement grâce à Noble qui reprend le ballon sur son pénalty manqué juste avant la mi-temps. Les Hammers dominent clairement et l’étonnante équipe de Burnley n’a pas trouvé la faille. Le beau match nul à Anfield redonne espoir à Slaven Bilic qui a fort heureusement le soutien des dirigeants. C’est une très belle opération puisque Sunderland, Hull City, Swansea, Crystal Palace et Middlesbrough n’ont pas gagné. West Ham rattrape Burnley et colle Leicester qui a encore déçu en championnat (défaite 1-0 à Bournemouth) malgré une belle victoire contre Man City la semaine passée.

Résultats et Classement

resultats-paysage

classement




Article précédent

J15 - Il n’est pas bon de voyager

Article suivant

Manchester City et Guardiola suffisamment armés pour le titre ?

L’auteur

Benjamin

Benjamin

Fan inconditionnel d'Arsenal depuis la douloureuse finale européenne au stade de France en 2006. Attend impatiemment la gloire retrouvée d'un club forgé par la légende Arsène, enfin parvenu à tourner la page. À la fois procrastinateur et salarié de l'Education Nationale, fan de séries et musicien à ses heures perdues.