Day-Brief

J13 – Du Big Six au Big Four ?

625920474-2
Llorente, héro d’un scénario incroyable. (crédit : premierleague.com)

Chelsea roi de Premier League, scénario incroyable au Pays de Galles, Manchester United qui n’avance pas. Il ne fallait pas manquer cette 13ème journée, on l’analyse pour toi.

L’affiche du week-end

625933922
Magnifique but de Pedro contre Tottenham, sans regarder le but. (crédit : premierleague.com)

6 matchs, 6 victoires, 0 buts encaissés. Chelsea est plus que jamais un prétendant au titre et bénéficie cette année d’un calendrier sans coupe européenne. En face, Tottenham n’avance plus en championnat et enchaîne les mauvais matchs en Ligue des Champions. Alors, vous l’aurez compris, ce derby londonien à Stamford Bridge (où les Spurs n’ont plus gagné depuis 30 matchs) connaît son favori. Or, la première mi-temps a déjoué les pronostics. Alli sert Eriksen qui de loin envoie une cacahuète de l’extérieur du pied, magnifique. Le Danois plante enfin un but après des dizaines de tentatives en championnat et les Spurs bousculent les Blues, premier but encaissé après 6 matchs, record cassé. Ensuite, le scénario est en faveur de Tottenham mais les Spurs peinent à se procurer de véritables occasions mis à part des tirs lointains. Et on la sentait venir, la punition de Chelsea. Pedro se mute en tireur d’élite et dépose une enroulée imparable pour Lloris quelques secondes avant la mi-temps. 1-1, des Blues bien heureux qui profitent d’un Tottenham pas assez tueur. La seconde période est tout autre, puisque les débats s’équilibrent et Chelsea se procure bien plus d’occasions. Diego Costa, dans une forme incroyable, déborde sur la gauche de la surface et sert Moses libre de tout marquage. 2-1 à la 51’, Tottenham regrette déjà. Chelsea gère ensuite admirablement son match et repousse les tentatives adverses. Les Spurs connaissent leur première défaite en championnat où désormais plus aucune équipe n’est invaincue. 7ème victoire consécutive pour Conte et son 3-4-3 magique.

Le scénario fou

625900996
Des murs imperméables dans ce match de dingue. (crédit : premierleague.com)

Qui aurait pensé que ce Swansea vs. Crystal Palace serait le match fou du week-end ? Certainement pas nous. Et pourtant, quel scénario. C’était une rencontre importante du bas de tableau pour la course au maintien. Crystal Palace enchaînait les défaites comme des perles et Swansea peine à retrouver un élan malgré le changement d’entraîneur. 9 buts, serait-ce utile de vous dire le déroulé ? Tu peux voir le résumé ici (https://sport.sfr.fr/football/premier-league/exclu-video-swansea-bat-crystal-palace-5-4.html), c’était incroyable. Bradley, après le match : « Parfois, vous avez besoin de ce genre de match pour marquer un tournant dans une saison. J’aime ce club, et nous devons utiliser cette victoire à notre avantage. » 0-1 ; 1-1 ; 2-1 ; 3-1 ; 3-2 ; 3-3 ; 3-4 ; 4-4 ; 5-4. Dites vous que c’est Llorente qui marque les deux derniers buts de Swansea à la 91e et la 93e. Alors, vous allez le regarder ce résumé ? Les buts sont au rendez-vous, l’ambiance était folle, c’est la Premier League qu’on aime. Swansea, avec ce résultat incroyable, peut enfin se relancer dans une saison ultra compliquée. Un match référence qui enfonce encore plus Pardew et ses hommes.

Manchester United hors course ?

626130446
Manchester United tente tout, mais rien n’y fait … (crédit : premierleague.com)

Les fans et José Mourinho parlent de malchance, et ils n’ont pas vraiment tort. Déjà la semaine dernière contre Arsenal, tu domine le match et tu encaisse l’égalisation sur la seule occasion franche adverse. De nouveau à domicile, les Reds Devils devaient impérativement gagner et profiter du faux pas des Spurs pour recoller au Top Five. Mais … sur un service de Payet, Sakho ouvre le score à la 2ème minute et fait taire Old Trafford. Ibrahimovic, de retour après son match de suspension, égalise à la 20ème minute sur une offrande magnifique de Pogba. Le match est relancé et United a à coeur de remporter ce match. Mais … Herrera : “Leur gardien de but était le meilleur joueur. C’est très frustrant. C’est incroyable. » Oui, Randolph, un nom à tomber par terre, est le gardien qui a réalisé le match de sa vie à Old Trafford. Ca ne vous rappelle pas le match de Burnley dans la même enceinte où Heaton a été sublime ? Bis repetita. 17 tentatives, 7 arrêts du gardien, une domination outrageuse de Rooney et ses coéquipiers qui ne donne rien. Score de parité, un beau résultat pour West Ham, une déception pour Mourinho qui en plus de cela se fait expulser du terrain pour la deuxième fois cette année. Mais on dira qu’il ne faut pas abandonner, la chance tournera c’est certain et malgré cela Manchester a le potentiel de faire beaucoup mieux. Tout peut aller très vite en Premier League.

Man City, Liverpool et Arsenal assurent difficilement

625882784
9ème et 10ème but de Srgio Aguero en championnat. (crédit : premierleague.com)

A Burnley, les Sky Blues avaient conscience de la dangerosité de ce déplacement. C’est pourquoi le milieu Fernando-Fernandinho-Touré était aligné pour plus de présence physique et de solidité en phase défensive. C’est bien les locaux qui ouvrent le score à la 14ème, mais ensuite la domination de Manchester City amène la victoire grâce à l’intenable Sergio Aguero, plus ou moins chanceux sur les deux buts (37’, 60’).

3 points également difficilement ramenés pour Liverpool. En face, Sunderland est en forme et le match est serré. Coutinho se blesse assez gravement en première période, mais son remplaçant Origi délivre Anfield à la 75ème minute d’un très beau but (frappe enroulée à la Titi). Milner conclut la victoire par un énième pénalty en fin de match. Liverpool, sans convaincre, gagne. Favori plus que jamais.

Arsenal c’est comme les vieilles voitures diesel, il faut du temps pour que ça démarre. Face à Bournemouth à l’Emirates, les Gunners devaient rester dans le train des favoris de devant. Sanchez à la 12ème minute profite d’une erreur monumentale de Cook et marque son 7ème but en championnat. Ensuite, Monreal fait faute dans la surface et Wilson transforme le pénalty à la 23ème. Une première période médiocre pour les Gunners qui se reconcentrent et abordent la seconde partie du match différemment. Walcott redonne l’avantage de la tête à la 53ème et après de longues minutes où Bournemouth se montre dangereux, Giroud offre à Sanchez un doublé. Contrat rempli.

Résultats, classement & stats

resultats-portrait classement

 

L’auteur

Benjamin

Benjamin

Fan inconditionnel d'Arsenal depuis la douloureuse finale européenne au stade de France en 2006. Attend impatiemment la gloire retrouvée d'un club forgé par la légende Arsène, enfin parvenu à tourner la page. À la fois procrastinateur et salarié de l'Education Nationale, fan de séries et musicien à ses heures perdues.