Day-Brief

J10 – Highway to Hell

C'est Halloween ! (Source ; AFP/Getty)
This is Halloween ! (Source : AFP/Getty)

En ce week-end de la Toussaint, c’est bien la fête des morts et certains en ont profité pour ressusciter et pour hanter les mortels. Voilà ce qu’on en a retenu.

Chelsea, back from the dead

On a compris Antonio tu fais déjà assez peur comme ça... (Source : premierleague.com)
On a compris Antonio tu fais déjà assez peur comme ça… (Source : premierleague.com)

C’est Halloween et les morts sont de retour pour nous hanter. Chelsea, qui avait été enterré par Arsenal à l’Emirates, a resurgit du monde des morts avec 3 victoires d’affilée avant de se déplacer à Southampton. Avec cette fois un 3-4-3 face à des Saints pas faciles à jouer (sur une série de 5 matchs sans défaite), les Blues mettent du temps à rentrer dans le match, mais Hazard, qui lui aussi est revenu à la vie (5ème but de la saison contre 4 sur toute la saison dernière), et il va également offrir la passe décisive à Diego Costa qui est désormais le meilleur buteur du championnat. Une tactique parfaite, bien que dominés parfois, mieux que l’entente entre Kanté et Matic et le retour de David Luiz, c’est le travail des ailiers qui est impressionnant et un autre revenant du royaume des morts en est le symbole : Victor Moses. Sinon, Chelsea n’a jamais eu l’impression d’être en-dessous car guidés par un Antonio Conte qui fait plus de bruit que tous les supporters du stade réunis. « ANDIAMO ANDIAMO ! » Voilà ce qu’on a entendu pendant 90 minutes qui a largement couvert les « Oh when the Saints », à moins que ce n’était que des cris d’effrois ?

Les gros avancent sauf un, allez-y devinez…

Sunderland 1-4 Arsenal – On vous a prévenu, c’est le week-end des morts, certains reviennent à la vie en envoyant d’autres à la mort. Olivier Giroud, tout le monde l’avait oublié dans les tréfonds de l’histoire. Il n’avait même pas marqué depuis la dernière journée de la saison dernière et errait depuis sans but à travers les terrains de la Premier League quand il ne le fait pas à Whitechapel (quartier voisin de l’Emirates, c’est aussi celui de Jack l’Éventreur). Il y a un duo qui terrorise aussi les défenses d’Angleterre : Özil et Sanchez. La légende raconte que Mesut fixe un mortel ouvrant grand les yeux, il le pétrifie pendant qu’Alexis le met en lambeaux. La dernière victime est David Moyes qui fait avec Sunderland le plus mauvais début de l’histoire de la Premier League.

Crystal Palace 2-4 Liverpool – Il y une autre terreur en Premier League, c’est une armée rouge menée par un allemand fou à lié, le mec a réussi à transformer une équipe fébrile la saison dernière en un groupe assoiffé de sang qui est prêt à tout détruire. Les Eagles en ont fait les frais, bien que combatifs, ils ont sombré au fil de la rencontre, pris à la gorge par le pressing mis en place par le prussien. Ils ont sombré peu à peu dans les ténèbres. Même l’ancien de la maison, Benteke, n’a pas eu une seule occasion de se venger du traitement qu’on lui a infligé à Liverpool. Chez les Reds, il y en a un qui est de plus en plus impressionnant : Roberto Firmino, qui comprend très bien ce que demande Jürgen Klopp, bon en même temps il comprend l’allemand.

Tottenham 1-1 Leicester – Une équipe qui serait l’allégorie de l’effroi en ce moment, Tottenham. Depuis sa formidable victoire face à Manchester City, elle a enchaîné 4 matchs sans victoire (dont une défaite en EFL Cup en milieu de semaine dernière). Il y avait de quoi face à une équipe des Foxes qui n’arrive pas à enchaîner le bon et les Spurs bien que dominants s’empalent dans la défense de Leicester. Le but vient de Janssen (son 3ème but de la saison, tous marqués sur penalty) qui a dû mettre les fans des Spurs dans tous leurs états. Mais le moment le plus horrible est cette erreur inexplicable de Wanyama qui passe en retrait pour Jamie Vardy, ce dernier centre pour Ahmed Musa et marque. Tottenham enchaîne son 3ème match nul d’affilé en championnat (mais demeure la seule équipe invaincue) face à Ranieri qui n’a jamais perdu face aux pensionnaires de White Hart Lane (7 victoires, 4 nuls). Terreur.

BOUH ! T’as beau être grand et fort c’est toujours effrayant de voir Heaton te sauter dessus.

Manchester United 0-0 Burnley – Un qui a provoqué la peur des fans de Manchester United c’est bien Tom Heaton. Le mec a fait le match de sa carrière et même Zlatan a eu la peur de sa vie en voyant comment le gardien numéro 3 de la sélection anglaise à l’Euro 2016 a muselé les Red Devils. Mourinho a été expulsé en tribunes et  les joueurs de Manchester United ont terminé la rencontre à 10. C’est embêtant car Manchester United semblait vouloir se remettre du massacre de la semaine dernière mais Heaton était en feu. Dans l’ensemble, ils ont livré une bonne prestation, même Pogba a fait des passes vers l’avant. Au final, Manchester United, 8èmes, s’éloignent du Top Six et il va falloir rapidement rebondir si on veut éviter une autre saison en enfer.

West Brom  0-4 Manchester City – West Brom qui joue à 10 derrière et Man City qui domine outrageusement mais n’arrivant pas à attraper la casquette de l’affreux Tony Pulis, c’est le scénario qu’on attendait. On a été déçus, City a remporté une large victoire, Kun a montré que Pep devait compter sur lui et que Gundogan est désormais un pilier de l’équipe, d’ailleurs le dernier but est une merveille du genre. Grosse session collective, KDB pour notre vendeur de kebabs préféré. Ils avaient un goût étrange ceux de ce week-end, on a même retrouvé un bout du maillot de Berahino dans un sandwich.

Everton 2-0 West Ham – Everton reprend sa marche en avant, après ses 4 matchs sans victoire (2 nuls, 2 défaites), la faucheuse Lukaku a frappé le pauvre Slaven Biliç qui est plus que jamais proche de la mort. Ross Barkley a également plongé les Hammers dans l’épouvante, ils sont plus que jamais enfermés dans les limbes de l’enfer. Du côté des Toffees, Idrissa Gueye a encore fait un excellent match pour son équipe, la meilleure recrue du mercato d’Everton a donné des sueurs froides à tous les supporters de West Ham qui ne sont pas au bout de leur supplice.

Le dernier cercle de l’enfer

Watford 1-0 Hull City –  The Mazzari effect, Watford dépasse Man Utd avec cette victoire et se place désormais 7ème. Etienne Capoue a passé le ballon (56 passes réussies sur 64) et a découpé comme le boucher dans Diablo II. L’exploit est quand même de remporter le match sans tirer une seule fois dans le cadre (mais plusieurs fois les montants) et sur un but contre son camp de la cuisse de Michael Dawson, même Troy Deeney n’y croit pas. C’est une autre défaite affligeante des Tigers qui les rapprochent de plus en plus des ténèbres de la relégation, ça fait de la peine à voir.

Mawson a marqué contre son camp en tentant de fuir Joe Allen... (Source : premierleague.com)
Mawson a marqué contre son camp en tentant de fuir Joe Allen… (Source : premierleague.com)

Middlesbrough 2-0 Bournemouth – La bouffée d’air frais est venue de Middlesbrough, le promu accueillait l’ex-promu Bournemouth qui vient d’enchaîner 4 matchs sans défaite (2 victoires et 2 nuls dont la tonitruante victoire sur Hull City 6-1), pas de facilité en perspective. Même Gareth Southgate a assisté à la rencontre. Gaston Ramirez marque sur une formidable remontée en solo et dribble la défense de Bournemouth (son premier but depuis décembre 2014) et le second but est celui de Stewart Downing (qui lui n’avait plus marqué depuis mai 2015), c’était bien la journée des revenants. C’est dommage parce que Bournemouth a vraiment réalisé un bon match et n’ont pas eu de chance mais Middlesbrough n’a pas tremblé et les morts ont marqué.

Stoke City 3-1 Swansea City – L’un est back from the dead et l’autre est entrain d’y aller. Stoke City est en pleine résurrection : derniers avec 1 point lors de la 5ème journée après la défaite 4-1 face à Palace, ils ont enchaîné 4 matchs sans défaite (2 victoires, 2 nuls) avant d’affronter les Swans qui n’ont pas connu la victoire depuis la 1ère journée. Match plein des Potters qui ont touché à trois reprises les poteaux, menés par Joe Allen qui a offert deux passes décisives à Wilfried Bony. Le Joe repositionné en 10 fait très mal surtout quand il a un Bony affûté qui plante. De quoi terrifier par mal de défenses.

👉 Résultats & Classement 👈

Article précédent

J9 - Âpre championnat

Article suivant

Day 4 - Fortunes diverses

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.