Day-Brief

J1 – Welcome Back, Premier League Football !

Une véritable “Rooneyssance” à Goodison Park (crédit : www.premierleague.com)

Après plus de deux mois d’absences, la Premier League reprenait ses droits ce week-end pour le plus grand plaisir de nous tous, fans de football anglais. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a pas été déçu, avec une journée riche en but, en suspens, en surprise, des concurrents au titre prêts à mordre d’autres plus poussif et un champion à terre, bref la Premier League qui nous avait manqué,  comme on l’aime !

Chelsea à Terre, Tottenham en maîtrise

Reprise cauchemardesque pour les Blues (crédit : www.premierleague.com)

A tout seigneur, tout honneur, on commence par le champion en titre Chelsea et le moins que l’on puisse dire c’est que la reprise a été difficile pour les Blues. Battue 3-2 par le promue Burnley, devenant le premier champion en titre à encaisser trois buts lors de son entrée en lice, Chelsea prend déjà un coup sur le casque. l’exclusion de Gary Cahill, a évidemment changé le cours du match mais Burnley a livré une belle prestation inscrivant trois buts grâce à un doublé de Sam Vokes et à un but de Stephen Ward. Les Blues, inoffensif et incapables de cadrer un tir en première période, ont fait voir leur carence, notamment au milieu de terrain. Malgré une meilleure seconde période, incarné par les buts de l’arrivant Morata et de David Luiz, le résultat reste très en deçà du niveau attendu des Blues. De plus, la seconde exclusion, de Cesc Fabregas cette fois a mis fin aux velléités londoniennes, le départ de Matic s’est fait sentir et un remplaçant est impératif, du mouvement est encore prévu du côté des Blues dans le sens des arrivées en cette fin de mercato, tant mieux, en l’état, conserver leur titre sera compliqué, dur reprise pour le champion.

Le vice champion d’Angleterre a quant à lui livré une prestation poussive en première mi-temps mais maîtrisée en seconde face à Newcastle, qui, à l’usure, a cédé face aux Spurs. Une première période poussive a vu lui succéder une seconde période plus complète de la part des hommes de Pochettino, c’est Dele Alli la perle londonienne qui a débloqué le match et délivré les siens en deux temps. Non content d’être à l’origine de l’expulsion de Shelvey, il a inscrit le premier but des Spurs à la retombée d’un subtil ballon piqué d’Eriksen, puis a pris part avec sa subtile déviation dans la surface adverse, à la belle action collective menant au second but de Davies. Un match maîtrisé dans l’ensemble par les Spurs qui confirme qu’avec leur effectif stable et talentueux, ils seront encore très dangereux dans la course au titre cette année, enfin la bonne ?

Manchesters à deux vitesses

Débuts parfaits pour Lukaku (crédit : www.premierleague.com)
Les deux clubs mancunniens, City et United, se sont tous les deux imposés ce week-end respectivement 2-0 face à Brighton et 4-0 face à West Ham, néanmoins la manière a été bien différente, si les Red Devils, porté par un très bon Romelu Lukaku, auteur d’un doublé pour son premier match en Premier League sous les couleurs de United, c’est United dans son ensemble qui a impressionné. Peu inquiété par West Ham, peu rasurant d’ailleurs, MU a rapidement pris le contrôle du ballon. Matic semble bien s’intégrer dans l’équipe ce qui est encourageant pour la suite.Une perfomance collective de haute volée, que ce soit de la part de Pogba ou encore Rashford ainsi que des remplaçants tel que Martial, très remuant. Difficile donc de ressortir un joueur plus qu’un autre, tant le niveau collectif a été élevé. Même si l’opposition proposée par les Hammers a été faible, si ce niveau de jeu se confirme, les Red Devils seront des candidats sérieux cette année, un peu comme chaque seconde année de Mourinho dans une de ses équipes, surtout en PL.

A l’inverse, les Citizens ont été bien plus poussifs face à Brighton pour s’imposer. Si certes Aguero et Gabriel Jesus ont été très bon, on ne peut pas en dire autant de l’équipe qui s’est cassée les dents sur le bloc compact et bien organisé du promu et a souvent ronronné plus qu’autre chose, certes leur recrutement pharaonique a chamboulé en profondeur l’effectif et les automatismes prendront du temps à se mettre en place, néanmoins, il faudra faire mieux dès la semaine prochaine contre Everton.

Le retour du fils prodigue

A Goodison Park, l’enfant prodigue était officiellement de retour, Wayne Rooney, 13 ans après son départ du côté de United, est revenu là ou il a été formé et le retour pouvaient difficilement être plus beau. L’ex Capitain des Threes Lions a inscrit l’unique but de la rencontre juste d’une tête pleine d’envie (45ème+1) lançant la saison de Toofees au recrutement très intéressant (Rooney, Pickford, Keane, Klaassen, Sigurdsson ?) d’un club qui peut ambitionner de belles choses cette saison.

Huddersfield Town, que l’on vous a présenté il y a quelques jours, le petit poucet de la Premier League qu’elle retrouve 45 ans après, apporte déjà de la fraîcheur dans ce football actuel ou l’argent est roi et le club a très bien lancé sa campagne en s’imposant 3-0 face à Crystal Palace grâce à deux buts de Steve Mounié, l’ex-Montpelliérain et un but contre son camp de James Ward, c’est un plaisir de voir cette équipe évoluée à ce niveau et on espère qu’ils continueront sur cette lancée. Deux équipes comptant des joueurs voulant partir dans leur rang se retrouvait avec Southampton et Swansea qui se sont quittés sur un score nul et vierge. un match où plainait les ombres de Virigil van Dijk pour les Saints et Gylfi Sigurdsson pour les Swans, tous deux en instance de départ. West Bromwich a de son côté battu Bournemouth. Un match marqué par les recrues d’Albion, Jay Rodriguez s’est particulièrement mis en évidence de même que l’égyptien Ahmed Hegazy,qui a inscrit le but victorieux.

Arsenal revenu de nulle part, Liverpool en mal de réalisme

Giroud supersub sauveur (crédit : www.lequipe.fr)
De manière originale, on termine ce Day-Brief avec les 2 premiers matchs de cette première journée, Arsenal qui est revenu du diable vau vert pour battre Leicester au terme d’un match fou 4-3, et Liverpool qui a concédé le nul 3-3 face à Watford.

Malgré une défense fébrile et un milieu loin de ce qu’il a montré lors du Community Shield. Pourtant, c’est Arsenal qui ouvre le score via sa recrue Alexandre Lacazette dès la deuxième minute mais Okazaki a égalisé dans la foulée. Vardy, a deux reprises, a mis les Foxes en tête, malgré une première égalisation de Welbeck avant la pause. Au bord du précipice, les Gunners ont poussé durant la seconde période et la fin de match menant à une nouvelle égalisation d’Aaron Ramsey. Lancé dans un sprint fou, c’est ainsi qu’Olivier Giroud a mis l’Emirates dans un état de transe d’une tête rageuse (85ème). Victoire à l’arraché, peu rassurante c’est sur mais une victoire reste une victoire, toujours bonne à prendre, surtout pour l’opening de la saison et quand on voit les résultats de Chelsea et donc de Liverpool.

Les Reds ont quant à eux concédé le nul face à Watford le club de la Mersey au quotidin rythmée par le feuilleton Philippe Coutinho, dans le viseur de Barcelone ne pouvait compter sur son génie brésilien. Ils ont souffert et a laissé filer ses deux premiers points de la saison. Watford a ouvert le score grâce à Stefano Okaka. Sadio Mané a égalisé avec une superbe frappe enveloppée au terme d’une action ou il a été au four et au moulin mais Doucouré, à la suite d’un cafouillage, redonne l’avantage aux Hornets. Les Reds ont affiché un visage plus séduisant après la pause, symbolisé par la prestation de Mohamed Salah. Après avoir obtenu par un penalty, transformé par Roberto Firmino, il a inscrit son premier but avec les Reds. On pensait cela suffisant pour l’emporter mais Britos a arraché un point précieux sur une nouvelle action confuse, doublé d’une erreur de Mignolet, malgré un hors jeu du défenseur des Hornets.

Si le visage montré en seconde période est encourageant pour les Reds, les carences défensives une nouvelles fois présentes et l’absence plus que préjudiciable de Coutinho au milieu, dont le dossier devra vite se décanter pour que Liverpool puisse potentiellement lui trouver un remplaçant de qualité, sont autant de problèmes que les Reds devront remédier pour effectuer une nouvelle belle saison. Et cela de manière rapide, le barrage d’accession en C1 contre Hoffenheim se profile déjà demain …

L’auteur

Corentin

Corentin

Gardien de but et pointe basse du CCFC (café clope football club). Fan inconditionnel d'Arsenal depuis une époque d'Invicibles lointaine. Aime se faire du mal gratuitement depuis plus de dix ans donc, mazo. Rêve du jour glorieux où il verra Théo Walcott soulever le trophée de PL. Futur avocat, du moins il l'espère fortement (ou alors agent en banque, on veut palper d'la fraîche cousin), il rêve de faire tomber Kroenke pour une sombre affaire de détournement de fond pour mettre un vrai actionnaire à la tête d'AFC. Enfin, comme un autre grand homme, s'est fait les croisés à l'auriculaire gauche. Cinq fois.