Day-Brief

Finale de la FA Cup 2017/18 : entre les mains du Hazard

Quelques semaines après la disparition tragique de Ray Wilkins, formé à Chelsea et arrivé à maturité à Man Utd, une telle affiche semblait être devenue une évidence, tout comme le dénouement de la rencontre. Une finale de FA Cup entre Blues et Red Devils au parfum de recueillement et d’hommage.

Sauver sa saison ?

Deux équipes qui ont vécu une saison longue et considérée comme décevante par beaucoup de supporters. L’une justifiée par les résultats au classement en championnat et l’autre critiquée pour son jeu peu enthousiaste malgré sa deuxième place. L’enjeu de cette rencontre était bien de ne pas terminer sur une saison vierge de succès d’un côté comme de l’autre.

Chelsea conclut cet exercice 2017-2018 avec une 5ème et une non-qualification pour la prochaine la prochaine Ligue des Champions. Ce n’est pas le cas de Manchester United qui termine sa saison à la place du dauphin. Les critiques envers José Mourinho se sont concentrées autour du jeu peu enthousiaste proposé par ce dernier, qualifiées d’indigne pour un club comme Manchester United.

Cette FA Cup se présente donc comme un moyen d’expier les rancoeurs et de partir à la Coupe du Monde ou en vacances sur une bonne note.

Un match ennuyeux

L’archétype d’une rencontre fermée entre deux équipes qui laissaient l’autre jouer et faire des erreurs. Chacune des deux équipes avaient l’ambition de bien défendre pour mieux attaquer, davantage Chelsea qui ne laissait qu’Olivier Giroud et Eden Hazard aux avant-postes.

José Mourinho et Phil Jones K.O après cette rencontre. (source : Reuters)
José Mourinho et Phil Jones K.O après cette rencontre. (source : Reuters)

Manquant de vitesse et d’impact, les Red Devils se retrouvaient submergés dans une marée Blues qui paraissait insurmontable lorsqu’ils se rapprochaient des buts de Thibaut Courtois. On voyait même un Paul Pogba esseulé et coincé entre ses compatriotes Tiémoué Bakayoko et N’Golo Kanté qui ont parfaitement su gérer cette rencontre. Malgré une réorganisation en seconde période, les observateurs avisés n’ont jamais eu la sensation que les Mancuniens pouvaient revenir au score et remporter cette partie, tant Antonio Conte avait la rencontre entre ses mains et entre les gants d’un très grand Thibaut Courtois.

Hazard décisif dans un gros match

Un joueur critiqué par son impossibilité à changer le cours des matchs à gros enjeux. Cette fois, Eden Hazard a marqué de son empreinte le scénario de cette rencontre suite à un rush solitaire, obligeant Phil Jones à provoquer la faute. Penalty facilement transformé avec une technique qui lui est propre, l’international Belge a rayonné dans cette rencontre mais trop seul aux côtés de ses coéquipiers apathiques devant l’enjeu.

Eden Hazard, FA Cup Final 2018 Chelsea Manchester United byMatthew Ashton - AMA/Getty Images
Il n’a pas manqué sa 300ème sous le maillot des Blues. (Source : Matthew Ashton – AMA/Getty Images)

On a rarement vu une défense de Manchester United aussi friable, surtout face à un joueur qui se faufilait assez aisément entre les lignes. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’Angleterre, puisque le Belge les affrontera lors de la Coupe du Monde le mois prochain.

Le cadeau d’adieu d’Antonio Conte

Antonio Conte a su remobiliser ses hommes qui paraissaient perdus après le match nul face à Huddersfield et le naufrage à St James’ Park lors de l’ultime journée. Deux résultats décevants privant les Blues d’une participation à la prochaine Ligue des Champions. On a reconnu la patte de l’italien dans ce Chelsea bagarreur qui n’a rien lâché.

C’était sûrement le dernier match de Conte à la tête du club de Cobham, un baroud d’honneur qui offre à Chelsea un deuxième trophée en deux saisons. Il y aura eu un véritable contraste entre le Conte de la saison dernière et celui de cette saison, en conflit avec la direction, qualifié de désinvolte, on découvrait un autre visage que celui qui a mené les Blues vers le titre. Quant à son futur à Chelsea, il s’exprimait, évasif et hésitant, au micro de la BBC :

“Je suis dévoué à ce club et je ne sais pas de quoi mon futur est fait, notre job n’est pas facile et la direction doit prendre sa décision que je respecterais quoiqu’il arrive. […] Dans les prochains jours vous le saurez si je reste.”

Son départ semble inéluctable et peu importe les hostilités entre lui et la direction, les fans eux chantaient à sa gloire à la fin de la partie.

L’auteur

Ilhan

Ilhan

Ilhan, c’est avant tout un mélange. Le prince de sang-mêlé anglo-turc. Ses parents ont fait un featuring avec Hagrid et Sandro pour le procréer. Sa barbe, c’est Marouane Fellaini. Ne jure que par Tottenham. Apporte sa voix quand il s’agit de parler de foot, et nostalgique de Gary Lineker, Paul Scholes et Mido. C’est aussi un fêtard 5 étoiles. Footballistiquement, son foie est un condensé de George Best et de Paul Gascoigne. Il aimerait mourir dans le rond central de White Hart Lane en jouant à FM.